Le FN

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Le FN

Message non lu par wesker » 01 mai 2013, 21:09:35

Discours qui transcende les clivages traditionnels, périmés et qui cherche à aller au delà des questions de postures, de ligne. Se voulant rassembleur, le mouvement poursuit son élargissement pour inciter les millions de français, lucides, désespérés ou cherchant vainement un espoir qu'il n'y a aucune fatalité, aucune raison de ne pas faire confiance à ceux qui n'ont jamais cessé d'avoir le courage de leur dire la vérité sur les véritables causes du déclin.

Avatar du membre
Florian
Messages : 6476
Enregistré le : 14 juil. 2012, 14:53:32

Re: Le FN

Message non lu par Florian » 01 mai 2013, 21:32:56

wesker a écrit :Discours qui transcende les clivages traditionnels, périmés et qui cherche à aller au delà des questions de postures, de ligne. Se voulant rassembleur, le mouvement poursuit son élargissement pour inciter les millions de français, lucides, désespérés ou cherchant vainement un espoir qu'il n'y a aucune fatalité, aucune raison de ne pas faire confiance à ceux qui n'ont jamais cessé d'avoir le courage de leur dire la vérité sur les véritables causes du déclin.
Discours classiquement démagogique et populiste. invision:

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Le FN

Message non lu par wesker » 02 mai 2013, 20:51:34

C'est ton droit...En attendant ce n'est pas elle qui a laissé l'endettement, les déficits budgétaires et l'enlisement en héritage.

Avatar du membre
Florian
Messages : 6476
Enregistré le : 14 juil. 2012, 14:53:32

Re: Le FN

Message non lu par Florian » 02 mai 2013, 21:11:34

wesker a écrit :C'est ton droit...En attendant ce n'est pas elle qui a laissé l'endettement, les déficits budgétaires et l'enlisement en héritage.
Les Le Pen n'ont même jamais été capables de gérer les finances du Front National, mon pauvre ami. :Fumeur1:

Avatar du membre
FIFE
Messages : 3242
Enregistré le : 11 mars 2009, 00:00:00
Parti Politique : Front National (FN)
Localisation : Paris

Re: Le FN

Message non lu par FIFE » 02 mai 2013, 22:04:01

Les finances du FN ont été en mauvais état à la suite des précédentes législatives, mais actuellement, ça va très bien! !!
Par contre, je crois qu' à l'UMP, ça ne va pas fort en ce moment ....et si les comptes de campagne de Sarko ne sont pas validés ...aïe aïe aïe!

Avatar du membre
Florian
Messages : 6476
Enregistré le : 14 juil. 2012, 14:53:32

Re: Le FN

Message non lu par Florian » 03 mai 2013, 07:34:06

FIFE a écrit :Les finances du FN ont été en mauvais état à la suite des précédentes législatives, mais actuellement, ça va très bien! !!
Par contre, je crois qu' à l'UMP, ça ne va pas fort en ce moment ....et si les comptes de campagne de Sarko ne sont pas validés ...aïe aïe aïe!
L'état des finances de l'UMP, c'est une autre affaire. D'autre part, ces sont les législatives de 2007 qui ont été mauvaises pour le FN, mais le soir du scrutin à 20 h tu peux calculer ton budget sur 5 ans . Alors ?

Avatar du membre
Florian
Messages : 6476
Enregistré le : 14 juil. 2012, 14:53:32

Re: Le FN

Message non lu par Florian » 04 mai 2013, 18:07:57

Alors rien ... comme d'habitude. Une petite pique en 3 mots sujet-verbe- complément et puis s'en va.

icon_arrow Pourquoi contrairement à ce que proclame Marine Le Pen le FN n’a pas du tout gagné la bataille des idées.
Atlantico : Le défilé du Front National en l’honneur de Jeanne d’Arc, événement traditionnel des militants le 1er mai à Paris, a rassemblé mercredi matin plusieurs milliers de manifestants. Lors de son discours, Marine Le Pen a déclaré que le FN avait gagné « la bataille des idées » et était désormais « le centre de gravité du débat politique ». Une majorité de Français partage-t-elle vraiment l’ensemble du corpus idéologique du Front national ? Quels sont les principaux points d’accord et de désaccord ?
Sylvain Crépon : Non, il faut relativiser les sondages qui ont semblé indiquer qu'une majorité des Français se sentait proches des idées de Marine Le Pen. Lorsqu'on analyse ces sondages de plus près, on constate que si 32% des Français partagent le même diagnostic que Marine Le Pen, ils ne sont que 12% à adhérer aux solutions du FN. Il faut donc bien discerner les deux notions.

Par ailleurs, la percée du FN n'est pas un phénomène nouveau. Depuis l'émergence électorale du Front national, on a vu régulièrement des enquêtes d'opinion donnant une grande proportion de Français favorables aux thèses du FN : c'était déjà le cas en 2002 avec Jean-Marie Le Pen. Avec sa fille Marine, il y a eu une réorientation de la stratégie de communication du Front national. Le fait qu'elle se soit démarquée des outrances de son père a pu laisser penser que la sensibilité des Français aux thèses du FN était nouvelle. Au regard de l'histoire politique, électorale et sondagière du FN, ce n'est pas vraiment le cas. Enfin, il faut tenir compte du contexte de crise économique et de ré-émergence des affaires à travers l'affaire Cahuzac et les révélations sur les mouvements d'argent sur le compte de Claude Guéant. C'est un climat qui favorise traditionnellement le Front national.

De manière générale, les Français sont en désaccord avec les solutions du FN : la sortie de l'Euro ou encore la préférence nationale, rebaptisée priorité nationale, ne sont pas du tout plébiscitées par les Français. Tous ce qui constitue la pierre angulaire du programme du Front national est rejeté. En revanche, le Front national dénonce des problèmes réels qui font échos aux préoccupations des Français : le climat des affaires, la coupure entre le peuple et les élites, la misère sociale. Les Français se montrent très sensibles à cette dimension. Marine Le Pen a également réussi à faire sauter un tabou et "respectabiliser " certaines idées du Front national. Le Français sont d'accord pour dire qu'il y a trop d'immigration en France et pour freiner les flux qui en sont à l'origine. A tel point que plus personne à l'UMP et même au PS n'ose plus dire que l'immigration n'est pas un problème. Le fait que le PS ait plus ou moins renoncé au droit de vote des étrangers est indirectement une victoire du FN. Avec un Front national à 10 %, cette réforme était possible. Elle ne l'est plus avec un FN à 18%.

Christophe Bouillaud : Il ne faut surtout pas surinterpréter, en terme d'opinion publique, le succès de cet événement traditionnel du FN qu'est son 1er mai : la vraie surprise aurait été, qu'avec la gauche (nécessairement honnie) au pouvoir et après la mobilisation (plutôt réussie) contre le "mariage pour tous" d'une bonne part du "peuple de droite", le FN ne soit pas capable de mobiliser à cette occasion et que ses militants ou sympathisants ne soient pas au rendez-vous. Ce n'est bien sûr pas parce qu'on regroupe ses militants dans une manifestation réussie qu'on a gagné la bataille des idées. A ce compte-là, le succès annuel de la Fête de l'Humanité devrait indiquer chaque année un renouveau extraordinaire du communisme...

Plus sérieusement, répondre à cette question de l'influence du FN sur l'opinion publique suppose de pouvoir répondre à la question du "corpus idéologique du Front national" : au delà des mots d'ordre public sur le refus de l'immigration, de la mondialisation, sur la volonté de protéger les Français contre l'immigration, l'insécurité, l'Europe, etc., y a-t-il encore un ensemble d'idées cohérentes dans ce parti? Parti qui a toujours essayé d'être la maison commune des droites extrêmes de ce pays (par exemple, des chrétiens traditionalistes et des néo-païens). Et s'il y a un "corpus idéologique", est-il plus ou moins radical qu'auparavant? Pour ne prendre que cet exemple, le FN se veut, par ses déclarations récentes, de plus en plus "social", et tend à faire oublier la vision néo-libérale qui fut indéniablement la sienne dans les (lointaines) années 1980. En faisant du mauvais esprit, est-ce à dire que ce parti ambitionne désormais de devenir "national et socialiste", pour ne pas dire "national-socialiste"? Je suppose qu'à cette seule évocation, particulièrement stigmatisante, la direction du FN se récrierait en affirmant sa loyauté envers l'économie de marché, et son refus absolu d'être assimilé au nazisme liberticide et génocidaire. Dans les années 1980, sur les sujets économiques et sociaux, le FN se situait à l’extrême d'une droite en train de se convertir au libéralisme, et, finalement, vu d'aujourd'hui, ses positions d'alors ne sont plus si radicales, puisque le néo-libéralisme a conquis même une partie de la gauche - un Manuel Valls ou une Fleur Pellerin pour ne donner que deux noms de ministres.

Dans le fond, aujourd'hui, en tenant un discours "social", le FN s'inscrit aussi dans l'air du temps. Quel parti politique va oser par les temps qui courent aller raconter aux Français que, par exemple, la finance dérégulée est bonne pour eux et pour la France? On peut ainsi dire que c'est le FN qui suit l'opinion publique, plutôt que l'inverse. Par contre, si l'on reste sur les coordonnées classiques du discours public du FN (anti-immigration, ordre public, vision traditionnelle de la famille et de la société), on peut effectivement constater que l'opinion publique va plutôt dans son sens. Par exemple, sur l'immigration, et surtout sur la place de l'Islam dans la société française, l'opinion publique se rapproche plutôt de ses positions pendant toutes ces dernières années.

D'après l'enquête d'Ipsos intitulée "France 2013 : les nouvelles fractures", et réalisée avec le Centre d'études politiques de Sciences Po (Cevipof) et la Fondation Jean-Jaurès, trois Français sur cinq voient dans la mondialisation "une menace pour la France". En revanche, seulement 28 % des sondés souhaitent une sortie de la zone euro et un retour au franc. Le programme économique de Marine Le Pen qui prévoit justement une sortie de la zone euro constitue-t-il son principal point faible ?
Sylvain Crépon : C'est un point faible dans l'opinion globale de la nation mais la stratégie actuelle du FN consiste à rassembler les souverainistes de tous horizons et de toutes obédiences. Marine Le Pen cherche à créer autour d'elle le principal pôle souverainiste de la vie politique française. Il y a une sorte de vide dans le paysage politique français sur la question européenne et Front national est le seul à l'incarner, notamment auprès des catégories populaires du secteur privé : les ouvriers, les employés précaires et les artisans et les commerçants. Le Front national essaie de créer une sorte de monopole souverainiste auprès de cet électorat populaire de façon à pouvoir peser sur cette question européenne très le plus fort possible. S'il y parvient, le FN pourra exercer une forte pression sur l'UMP et en même temps s'en distinguer. Les cadres du Front national pensent que le temps joue pour eux et qu'ils vont engranger des dividendes politiques sur cette question. Ce n'est donc pas tant un point faible qu'un pari politique à long terme. Reste à savoir si le pari peut être gagné. En tout cas, c'est leur conviction.

Christophe Bouillaud : Sur ce point, je ne crois qu'il y ait une contradiction si grande que cela : en effet, tous les analystes et hommes politiques, à quelques exceptions près, annoncent dans tous les pays européens, dont la France, qu'en cas de fin de la "zone Euro", ce sera plus ou moins la fin du monde (sic) tel que nous le connaissons. Une Apocalypse économique. On peut donc très bien être très, très énervé contre l'Union européenne, comme le montrent désormais les sondages, et ne pas vouloir en pratique la fin de l'Euro avec les troubles économiques qui s'en suivraient. Nous ne sommes pas très différents des Grecs ou des Italiens sur ce point. Beaucoup de gens pensent que l'UE ne les protège pas, mais ne sont pas près pour autant à l'aventure d'un éclatement de la zone Euro. Il faut bien être sûr de soi comme actuellement une bonne partie des Allemands pour créer un parti spécifiquement destiné à demander une telle décision.

Pour la France, il est presque déjà surprenant qu'il y ait selon le dit sondage, 28% de courageux, d'optimistes, d’inconscients, ou de gens pas convaincus par l'hypothèse de l’apocalypse économique en cas de fin de l'Euro, pour souhaiter pour la France la sortie de la zone Euro. Vu que tout le monde ou presque présente la sortie de la zone Euro comme l'équivalent pour le monde, l'Europe, et la France d'un saut dans le vide sans parachute, il n'est guère étonnant que le FN, qui n'a jamais exercé le pouvoir, ne soit pas très crédible sur ce point. Lorsqu'une population se trouve face à un désastre - comme la situation économique actuelle de la France et de l'Europe - , elle a plutôt tendance à se rallier à un homme ou à un groupe ayant fait ses preuves auparavant dans une situation similaire (le Maréchal Pétain, vainqueur de Verdun, en juin 1940, le Général De Gaulle, sauveur de la patrie en 1940-44, en mai 1958). C'est l'effet Cincinnatus des anciens Romains. Pour l'heure, le FN n'a rien à proposer de ce point de vue, comme d'ailleurs les autres partis français. Les grands anciens, qui pourraient nous sauver, se font plutôt rares dans notre pays.

Selon le sondage annuel TNS-Sofres pour Le Monde, 32% des Français se disent « tout à fait » ou « assez » d'accord avec les idées du FN. Néanmoins, une très nette majorité de Français, 81%, n'adhèrent pas aux « solutions » que propose Marine Le Pen. Comment expliquez-vous ce paradoxe ?
Sylvain Crépon : Dans cette période de désarroi, de crise morale et de déconnexion entre les élites et le peuple, il y a peut-être un réflexe de défiance, de protestation et du coup d'adhésion au discours de dénonciation du Front national : dénonciation des élites, de la mondialisation, de "l'argent-roi". En même temps, assez lucidement, les gens ne plébiscitent pas pour autant les solutions du Front national. Peut-être que les gens jugent que le Front national n'a pas de culture de gouvernement. C'est une certaine forme de handicap au sein du Front national qui compte des gens intelligents et cultivés mais qui manquent d'expérience concrète de l'exercice du pouvoir. Du coup, les gens ont le sentiment qu'il n'est pas vraiment armé pour gouverner. Le vote FN est pour beaucoup un moyen d'envoyer un signal fort pour que les choses changent. C'est un moyen de faire entendre sa voix.

....

Avatar du membre
Florian
Messages : 6476
Enregistré le : 14 juil. 2012, 14:53:32

Re: Le FN

Message non lu par Florian » 05 mai 2013, 08:39:38

:arrow: Mélenchon-Le Pen : avantage Marine
SONDAGE - Selon une étude de l’Ifop pour le Journal du Dimanche, les solutions de la présidente du FN pour sortir le pays de la crise recueillent 37% d’opinions favorables contre 27% pour celles du leader du Front de gauche. Elle est jugée moins "sectaire" et plus apte à comprendre les problèmes des gens que son concurrent de gauche.

Qui de Jean-Luc élenchon et Marine Le Pen est le plus crédible? (Reuters)

Lancés dans une course pour séduire les couches populaires et les déçus du hollandisme, Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon occupent le terrain et les médias. Les leaders du Front national et du Front de gauche progressent de manière différentes dans les sondages.

Selon l'enquête Ifop pour le Journal du dimanche, la stratégie d’opposition de Jean-Luc Mélenchon ainsi que son style sont loin d’être validés par les Français, notamment ceux de gauche. Il est jugé "sectaire" par 63% (+ 10 par rapport à mars 2012) des personnes interrogées dont 67% au PS et quand même 31% au Front de gauche. Son "parler cru et dru" ne séduit donc pas toute la gauche. Plus embêtant, sa capacité à "changer les choses" chute en un an de 66% à 56%. Son aptitude à comprendre les problèmes des Français passe de 58% à 44%. Bref, ce sondage percute de plein fouet l’ambition de Mélenchon d’apparaître comme une alternative à l’intérieur de la gauche. Seuls 27% des Français et seulement 25% sympathisants socialistes estiment qu’il a des solutions pour sortir le pays de la crise.
"Un aiguillon plutôt qu’une alternative crédible"

Marine Le Pen récoltent de meilleurs résultats que le patron du Front de gauche. Ses solutions pour sortir de la crise - pourtant plus radicales comme la sortie de l’euro - sont validées par 37% des sondés c’est à dire 10 points de plus que celles de Mélenchon. Dans le détail, seuls 30% des sympathisants UMP jugent les recettes de Le Pen crédibles. Cela prouve que la fille Marine Le Pen est loin d’être perçue comme une force d’alternance à droite. "Tout se passe comme si les électeurs de droite la voyait plus comme un aiguillon que quelqu’un porteur d’une alternative crédible", note Frédéric Dabi, directeur adjoint de l’Ifop.
Mélenchon rebute pas mal de français dirait on.

Avatar du membre
El Fredo
Messages : 25946
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Re: Le FN

Message non lu par El Fredo » 05 mai 2013, 11:37:04

Exactement ce que je dis de Mélenchon depuis pas mal de temps. Et en plus il réussit l'exploit d'être jugé sectaire par un tiers de ses propres troupes !
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

Avatar du membre
Florian
Messages : 6476
Enregistré le : 14 juil. 2012, 14:53:32

Re: Le FN

Message non lu par Florian » 12 mai 2013, 16:34:03

:arrow: Un jeune responsable frontiste agressé à Nantes.
C'était ce matin, vers 10h30. Une trentaine de membres du FN venait déposer une gerbe de fleurs au pied de la statue, pour commémorer Jeanne d'Arc, devant l’église Saint-Donatien à Nantes.

Gauthier Boucher, responsable local du FN, s'y rendait quand il a été agressé.

Drapeau bleu, blanc, rouge à la main, il marchait vers le lieu du rendez-vous quand il a vu cinq personnes, aux visages masqués, débouler. Le jeune homme, âgé de 25 ans, a aussitôt fait demi-tour. Mais un coup-de-poing lui a été porté au niveau du visage.

Ses agresseurs n'ont pas pu être rattrapés.
Courageuse, la fiente gauchiste !

Avatar du membre
Narbonne
Messages : 15001
Enregistré le : 04 sept. 2011, 16:12:50
Localisation : Région parisienne
Contact :

Re: Le FN

Message non lu par Narbonne » 12 mai 2013, 16:45:39

Au moins, ils ne l'ont pas balançé dans la flotte.
Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait.

Avatar du membre
Florian
Messages : 6476
Enregistré le : 14 juil. 2012, 14:53:32

Re: Le FN

Message non lu par Florian » 12 mai 2013, 16:50:12

Sans doute n'ont ils pas eu le temps !

Nico37
Messages : 18623
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le FN

Message non lu par Nico37 » 12 mai 2013, 19:02:26

Florian a écrit ::arrow: Un jeune responsable frontiste agressé à Nantes.
C'était ce matin, vers 10h30. Une trentaine de membres du FN venait déposer une gerbe de fleurs au pied de la statue, pour commémorer Jeanne d'Arc, devant l’église Saint-Donatien à Nantes.

Gauthier Boucher, responsable local du FN, s'y rendait quand il a été agressé.

Drapeau bleu, blanc, rouge à la main, il marchait vers le lieu du rendez-vous quand il a vu cinq personnes, aux visages masqués, débouler. Le jeune homme, âgé de 25 ans, a aussitôt fait demi-tour. Mais un coup-de-poing lui a été porté au niveau du visage.

Ses agresseurs n'ont pas pu être rattrapés.
Courageuse, la fiente gauchiste !
Hum plutôt une vengeance intra ED :!: Sinon il aurait en effet terminé dans la Loire...

Avatar du membre
Florian
Messages : 6476
Enregistré le : 14 juil. 2012, 14:53:32

Re: Le FN

Message non lu par Florian » 12 mai 2013, 19:58:40

Nico37 a écrit :
Florian a écrit ::arrow: Un jeune responsable frontiste agressé à Nantes.
C'était ce matin, vers 10h30. Une trentaine de membres du FN venait déposer une gerbe de fleurs au pied de la statue, pour commémorer Jeanne d'Arc, devant l’église Saint-Donatien à Nantes.

Gauthier Boucher, responsable local du FN, s'y rendait quand il a été agressé.

Drapeau bleu, blanc, rouge à la main, il marchait vers le lieu du rendez-vous quand il a vu cinq personnes, aux visages masqués, débouler. Le jeune homme, âgé de 25 ans, a aussitôt fait demi-tour. Mais un coup-de-poing lui a été porté au niveau du visage.

Ses agresseurs n'ont pas pu être rattrapés.
Courageuse, la fiente gauchiste !
Hum plutôt une vengeance intra ED :!: Sinon il aurait en effet terminé dans la Loire...
Tu délires. L'ED ne pourrait aligner 5 personnes pour faire une baston (sauf à Lyon et à Paris).

Nico37
Messages : 18623
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Le FN

Message non lu par Nico37 » 12 mai 2013, 20:21:07

Le RF c'est 25/30 adhérents, il y a une cellule ADSAV, les Identitaires organisent une grosse conférence en mai dans une grande salle à Nantes, TV colle régulièrement etc. Pour autant il est vrai que l'ED à Nantes est plutôt discrète.
Plus précisément, je pense à la scission JN intervenue il y a un an...

Répondre

Retourner vers « Mieux connaitre vos partis »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré