Le FN

Avatar du membre
Gis
Messages : 4939
Enregistré le : 13 oct. 2008, 00:00:00
Localisation : Loire-Atlantique

Message non lu par Gis » 13 juil. 2009, 23:15:00

Salut,
lambertini a écrit :
oui ils sont francais sur le papiers d accord, mais pas francais de coeurs
mais si ! :)
 
Georges a écrit :
lambertini a écrit : pour etre francais il faut aimé la france, un jeune de la 3 eme generation qui sifle la marseillaise, , ne serat jamais francais,tout comme les filles qui portent le voille


Et les Juifs qui portent la Kippa, ils ne sont pas Français non plus.
et si, eux aussi :) . Georges, tu blagues là bien entendu.


à plus

Avatar du membre
lucifer
Messages : 4158
Enregistré le : 17 janv. 2009, 00:00:00
Localisation : Naoned

Message non lu par lucifer » 13 juil. 2009, 23:53:00

Georges, je te reoins pour les juifs en kippa.
Mais je rejoins lambertini sur le fait que c'est bien avec la seconde et troisieme generation que l'on a des problemes.

Ceci dit, je suis tout autant contre la kippa, que contre le voile ou bien le port de la croix en public. Rien à voir avec la choucroute, mais dans un pays qui se veut laic, tout le monde a droit de pratiquer sa religion dans des lieux privés. Tout signe religieux en public est deplaçé. La foi est privée, et doit rester dans le domaine du privé.
Maintenant que j'habite en province, je suis devenu peace and love. Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil ( surtout les descendants d'immigrés des cités que j'adore dorénavant )

Avatar du membre
Gis
Messages : 4939
Enregistré le : 13 oct. 2008, 00:00:00
Localisation : Loire-Atlantique

Message non lu par Gis » 14 juil. 2009, 01:36:00

lucifer a écrit : Georges, je te reoins pour les juifs en kippa.
Mais je rejoins lambertini sur le fait que c'est bien avec la seconde et troisieme generation que l'on a des problemes.

Ceci dit, je suis tout autant contre la kippa, que contre le voile ou bien le port de la croix en public. Rien à voir avec la choucroute, mais dans un pays qui se veut laic, tout le monde a droit de pratiquer sa religion dans des lieux privés. Tout signe religieux en public est deplaçé. La foi est privée, et doit rester dans le domaine du privé.
Mon cher Lucifer,

Là, il s'agit juste de savoir si ces gens sont français ou non, pas de parler de leur façon de pratiquer leur religion.. et il me semble que tu étais d'accord.

à plus

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 14 juil. 2009, 10:26:00

La question n'est pas, pour le FN de s'allier ou non à la droite parlementaire, mais de s'adresser aux électeurs de cette droite qui peuvent contester l'abandon, par cette dernière, des valeurs qu'elle est censée incarner.

Aujourd'hui, nombreux peuvent s'estimer déçu voire trahis les électeurs de l'UMP qui voient cette dernière appeler à voter à gauche à Henin Beaumont d'une part, à voir leur reticences à retablir les contrôles aux frontières pourtant indispensables ou encore à voir l'UMP complexifier et rigidifier un système social alors qu'elle a été élu pour l'assouplir et lui redonner de la compétitivité.

C'est pour cela que les formations de droite de convictions, aujourd'hui spoliés dans leurs thèmatiques par Sarkozy, ont encore un avenir, contrairement au PC qui voit ses thèses desavouées par les français.

Avatar du membre
Cépajuste
Messages : 514
Enregistré le : 18 déc. 2008, 00:00:00

Message non lu par Cépajuste » 14 juil. 2009, 12:47:00

Si être Français, c'est aimer la France et avoir l'esprit patriotique, alors je connais beaucoup de Français dit "de souche" qui ne sont pas Français...

Avatar du membre
Cépajuste
Messages : 514
Enregistré le : 18 déc. 2008, 00:00:00

Message non lu par Cépajuste » 14 juil. 2009, 12:50:00

kpmpf a écrit :La question n'est pas, pour le FN de s'allier ou non à la droite parlementaire, mais de s'adresser aux électeurs de cette droite qui peuvent contester l'abandon, par cette dernière, des valeurs qu'elle est censée incarner.
Si l'on prend l'exemple de DLR ou du MPF, ce sont des partis souverainistes qui tiennent un discours très critique à l'égard de l'UMP, ce qui ne les empêchent pas ensuite de voter pour le candidat UMP ...

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 14 juil. 2009, 13:06:00

Les formations que tu cites appartiennent, depuis leur création à la droite parlementaire....Cela ne les empêche pas, heureusement d'être critique envers certaines orientations qui leur paraissent contraire à l'intérêt de la France, à leurs convictions ou aux attentes des électeurs de droite.

Appartenir à la majorité ne devant pas se traduire par une allégeance à l'UMP, il convient, je crois de ne pas se tromper fen faisant voter la gauche avec laquelle, ces formations ne partagent aucune convergence.

Avatar du membre
Cépajuste
Messages : 514
Enregistré le : 18 déc. 2008, 00:00:00

Message non lu par Cépajuste » 14 juil. 2009, 13:17:00

Oui mais ces partis ont voté Sarkozy dès le premier tour en 2007.... Pour en revenir avec le FN, la grande différence avec DLR et le MPF, c'est qu'il n'appelle pas à voter pour l'UMP. Le jour où il s'alliera avec la droite parlementaire, même s'il conserve son discours sur l'Europe et l'immigration, il n'aura plus le même succès auprès de l'électorat protestataire. Il sera devenu un parti comme les autres...

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 14 juil. 2009, 13:28:00

Au premier tour de la présidentielle, je crois que les MPF ont voté pour Philippe de Villiers, quant à DLR absent, les électeurs ont pu se porter soit sur le MPF, soit sur l'UMP, le PS ou le Modem qui avait la préférence de Dupont Aignan pour des raisons encore obscures.

Voter pour Sarkozy au second tour, au vu du programme et des positions prises, par ce dernier et plus proche que celle du PS n'est pas une aberration en soi...Qu'il les ait trahies ensuite est une autre histoire et c'est justement par la participation à la majorité que ces formations bénéficient, auprès de l'électorat de droite, d'une vraie crédibilité contrairement à ceux qui préfèrerent éviter de prendre leurs responsabilités en restant à l'écart.

Avatar du membre
Libre penseur
Messages : 2138
Enregistré le : 17 nov. 2008, 00:00:00
Localisation : Vendée

Message non lu par Libre penseur » 14 juil. 2009, 23:08:00

politicien a écrit : Bonjour,

Le Front national (FN) est un parti politique français nationaliste, fondé en octobre 1972 et présidé, depuis lors, par Jean-Marie Le Pen. Son nom complet, à l'origine, était Front national pour l'unité française (FNUF).
Situé à l'extrême droite de l'échiquier politique par la plupart des observateurs politiques, le Front national se définit comme issu de la droite nationale , populiste  et souverainiste , au même titre que de nombreux mouvements européens ; la majorité de ses dirigeants récuse l'appartenance du parti à l'extrême droite (sauf au sens ancien, celui du positionnement le plus à droite), comme la majorité des dirigeants de l'extrême droite française depuis Charles Maurras. Jean-Marie Le Pen a également évoqué son appartenance à l'« opposition nationale».

Du milieu des années 1980 à 2007, selon les types d'élections, le Front national représentait entre 11 et 18 % de l'électorat français au niveau national, dépassant 30 % dans certaines villes et régions, ce qui en a souvent fait le troisième parti de France. Il était cependant presque systématiquement écarté des responsabilités politiques, à cause des systèmes électoraux français, qui le privaient d'élus, et du refus des autres partis de droite, le jugeant trop extrémiste, de s'allier avec lui. À partir de 2007, les scores du FN lors des élections autres que présidentielle n'excèdent jamais 4,8 % des suffrages exprimés, et ses élus sont de moins en moins nombreux. Cette nouvelle donne en fait un petit parti parmi tant d'autres, définitivement au ban du système politique français et sans influence sur ce dernier.

la forte limitation de l'immigration, accusée d'appauvrir les Français les plus démunis et d'enrichir les plus aisés en leur permettant de faire pression par là sur le coût du travail et d'être une menace pour la culture française, est un des points de son programme qui suscitent le plus de passion, dans un sens ou dans l'autre ; le thème de l'immigration n'est cependant apparu comme thème central dans le programme et le discours du Front national que dans les années 1980  ce que Patrick Weil analyse comme une perception de l'immigration vue comme un thème devenu payant au niveau électoral.

Qu'en pensez vous ?

A plus tard,
Parlons tout d'abord de l'idéologie nationaliste, économiquement leur point de vue est asses simple, un protectionnisme fort, et une économie nationale forte, en préservant par exemple les sites de production en France, à noter que c'est un point commun avec la gauche de la gauche... ce qui peut en partie expliquer le report de voie communiste au fn.

En pratique, la préférence nationale se résume a préserver l'emplois et les entreprises en France, et ne pas tolérer l'immigration. C'est un parti libéral (anti-service public, soutien aux micro entreprises...) et ultra-conservateur (position sur l'avortement...), jusque là rien de bien différent avec la droite conservatrice, sauf qu'il souhaite instaurer un nationalisme fort, ce qui est totalement loufoque dans une économie mondialisé.

Pour l'opinion public, le FN est un partis raciste, or je ne pense pas que ce soit le cas, néanmoins bon nombre d'adhérents le sont et le fn joue beaucoup avec cette image de partis raciste, car c'est une niche à voie pour eux et cela leur permet aussi d'exister médiatiquement.

En somme, je pense que le fn est un parti sans avenir ancré dans le passé.

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 15 juil. 2009, 10:09:00

Concernant les positions doctrinales, je suis d'accord avec ton analyse sur l'adoption du libéralisme avec la volonté d'instaurer un protectionnisme fort.

Tu évoques un point de différence avec la droite que tu appelles la droite conservatrice....Pourtant tu sais bien qu'en dépit de leur proximité idéologique, il n'y a quasiment pas de convergence entre les deux...Cette dernière l'ayant jusqu'ici toujours refusé ! Comment l'expliques tu ?

Avatar du membre
Libre penseur
Messages : 2138
Enregistré le : 17 nov. 2008, 00:00:00
Localisation : Vendée

Message non lu par Libre penseur » 15 juil. 2009, 21:14:00

D'une part, la droite n'a pas intérêt à converger avec le fn, car il perdrait de la crédibilité, salirait leur image et donc perdrait des voies.

D'autre part, historiquement le catapultage du fn par Miterrand servit à amoindrir les voies de la droite majoritaire, l'extrême droite eut alors sa place sur l'échiquier politique français, et fut reconnus comme l'opposant de toutes les forces politiques confondus, y compris de la droite dite conservatrice.

Avatar du membre
keserasera
Messages : 1582
Enregistré le : 11 avr. 2009, 00:00:00
Localisation : Carpentras
Contact :

Message non lu par keserasera » 17 juil. 2009, 10:31:00

Le côté dramatique de l'exclusion du FN de la vie politique c'est que la classe politique toute entière a su faire passer le montage entre sa position anti-immigrationniste et le racisme.
Alors qu'on peut parfaitement être contre l'immigration sans être raciste ! Je dirai même que ce sont les pro-immigrationnistes qui créent le racisme !
Actuellement il faudrait être aveugle pour ne pas se rendre compte que le "regroupement familial" mis en place par Giscard et Chirac a créé une colonisation de peuplement d'individus dont les traditions, les coutumes et la culture sont en opposition avec nos traditions, nos coutumes et notre culture, ce qui n'était pas le cas avec les immigrations... européennes !
On a donc créé un communautarisme, dont l'islamisme est un pilier avec le tribalisme sud saharien qui reconstitue le "village" africain dans nos cités, complètement incompatible avec la "laïcité républicaine", rejetée d'amblée par ces communautés. Il existe, pourquoi le nier, un refus d'intégration ou d'assimilation, peu importe le terme, à la société française traditionnelle. Ce refus peut parfois être violent, ce qui entraîne des phénomènes de peurs collectives vis à vis de "l'étranger" qu'on étiquette sans trop réfléchir aux causes, à du "racisme". Ce qui est faux.
"je me suis souvent demandé et me le demande souvent encore, ce qui peut bien différencier une mauvaise bronchite d'une bonne" Pierre Dac

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 17 juil. 2009, 12:47:00

Je suis entièrement d'accord avec ton analyse culturelle et civilisationnelle qui n'a rien à voir avec du racisme.

Etre opposé à la deferlante migratoire et dénoncer les contradictions avec certaines cultures vis à vis de nos valeurs ne peut être decemment amalgamé à une quelconque haine à l'encontre de qui que ce soit.

Le FN ainsi que la classe politique ont trouvé intérêt à se satisfaire de cette situation pour justifier la politique d'immigration et de renoncement de ces dernières decennies.

Avatar du membre
Cépajuste
Messages : 514
Enregistré le : 18 déc. 2008, 00:00:00

Message non lu par Cépajuste » 17 juil. 2009, 13:17:00

Pas du tout d’accord avec vous.
Tout d’abord, le regroupement familial est la conséquence logique de l’immigration, car on ne peut pas demander aux travailleurs que l’on reçoit qu’ils renoncent à toute vie de famille.
Je ne crois pas qu’il y ait un refus de l’intégration, mais plutôt que le contexte de notre société n’est pas favorable à cette intégration. En effet, pour que la France assimile ses immigrés, il faut qu’elle soit forte, que son modèle soit puissant, que les Français croient eux-mêmes dans ce modèle. Or force est de constater que les Français eux-mêmes ne croient plus aux valeurs qui ont façonné notre histoire. Et le chômage de masse ainsi que la spéculation immobilière qui a créé des ghettos, avec toutes les conséquences sur la société, n’ont pas non plus favorisé l’assimilation des étrangers.
Cependant comme je l’ai déjà expliqué dans d’autres posts, l’immigration est nécessaire compte tenu de l’évolution démographique du monde : dénatalité des pays développés et forte natalité des pays africains. Ajoutons que le réchauffement climatique va inévitablement susciter des nouveaux flux migratoires. Le FN qui veut une immigration zéro est tout simplement dans le déni des réalités.

Répondre

Retourner vers « Mieux connaitre vos partis »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré