Le FN

Avatar du membre
johanono
Messages : 32258
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Message non lu par johanono » 31 mars 2011, 10:51:00

Le fait est que l'ancien maire de Hénin-Beaumont a été emprisonné pour détournement de fonds publics. Pour le coup, on peut difficilement donner tort à Steve Briois.

Avatar du membre
El Fredo
Messages : 26149
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Message non lu par El Fredo » 31 mars 2011, 12:09:00

Tout à fait.
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59504
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 31 mars 2011, 12:44:00

ça dépend, je n'ai pas suivi cette histoire de détournement. C'était du racket organisé ?

Avatar du membre
racaille
Messages : 8638
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Lemuria

Message non lu par racaille » 31 mars 2011, 19:08:00

El Fredo a écrit :Tiens sinon pour revenir à cette histoire d'affiche, saluons Steeve Briois candidat dans le Pas-de-Calais pour son originalité en terme de slogan :

Image

Au moins un candidat qui a su s'adapter aux spécificités locales icon_mrgreen
Ce document a été retouché. J'ai réussi à me procurer l'original auprès d'une source bien infiltrée, je le poste ici en exclusivité :

Image
Ce qui distingue principalement l'ère nouvelle de l'ère ancienne, c'est que le fouet commence à se croire génial. K M

Avatar du membre
Ilikeyourstyle
Messages : 4387
Enregistré le : 06 déc. 2010, 00:00:00
Localisation : La Perle
Contact :

Message non lu par Ilikeyourstyle » 31 mars 2011, 19:12:00

Anonymous a écrit :
Georges a écrit :
Nombrilist a écrit :Au moins sur l'affiche, c'est sa photo...


Etant compagnon de ML et n° 2 du FN, c'était le moins que le FN pouvait faire.

C'est pas le compagnon de marine celui là...il est plus haut en photo,pour les curieux icon_biggrin

Cobalt
Le compagnon de MLP serait plutôt Louis Aliot NON ?

Avatar du membre
Vilaine
Messages : 698
Enregistré le : 24 avr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Vilaine » 31 mars 2011, 19:24:00

Oui ...
Le FN c'est caca.
One two three viva l'Algérie.

Cobalt

Message non lu par Cobalt » 31 mars 2011, 20:42:00

Et oui,et puis on peut ajouter qui la classe.... icon_mrgreen

Avatar du membre
GIBET
Messages : 3256
Enregistré le : 02 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Finistère

Message non lu par GIBET » 01 avr. 2011, 02:19:00

Mari déçu car ... non élu et qui crie au scandale.
On a toujours du mal à se faire se  faire à la démocratie quand on perd des élections!!
GIBET                                  
Le silence est un ami qui ne trahit jamais

Cobalt

Message non lu par Cobalt » 16 avr. 2011, 08:29:00

 Ca fait un bon moment que cette même question me taraude l'esprit ? où veut-il en venir ?


Cette droite inquiétante que semble chercher Nicolas Sarkozy
Par Jean-Marie Colombani, publié le 15/04/2011 à 17:33





Nicolas Sarkozy, le 12 avril dernier.  
REUTERS/Philippe Wojazer

Et si le président souhaitait un face-à-face avec Marine Le Pen?  
Où va Nicolas Sarkozy ? Qu'a-t-il fait de ses promesses et notamment de celle-ci : réduire l'influence et le poids de l'extrême droite ? Or voici que celui qui a été élu, en 2007, en "siphonnant" les voix du FN est en passe de réinstaller cette formation au coeur de la vie publique. Celui qui avait su refaire l'unité de la droite est désormais celui qui peut la faire imploser, en même temps qu'il la "décentre", au propre comme au figuré. 
Tout se passe en effet comme si, au nom d'une analyse contestable car sommaire -la droitisation de la société-, Nicolas Sarkozy avait décidé de jouer son va-tout, au risque de conduire ses partisans à "devenir les supplétifs obsessionnels du Front national", comme l'a dit Frédéric Salat-Baroux, secrétaire général de l'Elysée au temps de Jacques Chirac. 
Pourtant, rien dans cette attitude ne garantit un succès électoral. Avant-hier, c'était le "débat" sur l'identité nationale. Résultat : une défaite historique aux régionales. Hier, le discours de Grenoble, puis le vrai-faux débat sur la laïcité, c'est-à-dire sur l'islam. Même punition aux cantonales : poussée du FN au premier tour, victoire de la gauche au second. Aujourd'hui, c'est l'immigration "légale", donc "choisie", selon son propre engagement de campagne, qu'il faudrait réduire. Résultat dans un an : une possible qualification de Marine Le Pen pour le second tour de la présidentielle. Bref, une conduite qui commence à ressembler à la politique du pire. 



Deux questions : n'a-t-il pas déjà intégré l'idée d'une défaite possible face à la gauche ? N'est-il pas tenté de répondre par une sorte de quitte ou double, en cherchant à créer les conditions d'un face-à-face avec Marine Le Pen qui, seul, pourrait lui garantir d'être réélu ? Dès lors, il ne faudrait pas craindre une présence de celle-ci au second tour, mais tout faire pour favoriser l'éparpillement à gauche et limiter les candidatures à droite. Paradoxe ou comble du cynisme : il sait l'électorat de gauche discipliné (la fameuse "discipline républicaine") face au FN. Mais si Borloo + Villepin + Bayrou aidant, Sarkozy finit troisième, nous serions face à un héritage politique sinistre : le (ou la) candidat(e) de la gauche vainqueur, mais dans un rapport de forces inquiétant (du type 60/40) ; et le mouvement de Marine Le Pen installé au coeur d'une droite recomposée version populiste... 



Le populisme : voilà le danger qui se répand en Europe et prend, en France, au-delà de la peur du déclassement, les couleurs de l'islamophobie. L'argument officiel est : c'est le silence sur les questions d'immigration et de multiculturalisme qui offre à l'extrême droite un monopole sur ces sujets, donc un boulevard électoral. Sauf que traiter les sujets (la loi sur la burqa, après la loi sur le voile) ou appliquer fermement la loi sur l'immigration est une chose. Faire des thèmes de prédilection de l'extrême droite l'alpha et l'oméga d'une politique en est une autre, qui conduit à aller au-delà de l'action pour stigmatiser, à dresser un bilan négatif du quinquennat sur ces sujets et, in fine, à encourager une partie de l'électorat de droite à voter FN. 



Ainsi du thème de l'immigration, qui revient à dire, tel qu'il est utilisé : la crise, vos malheurs, vos angoisses sont la faute de l'Autre. Au passage, on sape l'un des piliers de la République : une certaine idée de l'altérité. Comme hier avec l'identité. Comme si, à l'Elysée, siégeaient des idéologues soucieux de réhabiliter une certaine droite, autour d'une identité mythique, culturelle autant qu'ethnique, en lieu et place de l'identité construite qui est l'apport de la République. Est-ce bien cela que veut Nicolas Sarkozy ? 

Avatar du membre
Libre Plume
Messages : 832
Enregistré le : 05 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Libre Plume » 16 avr. 2011, 10:08:00

racaille a écrit :
El Fredo a écrit :Tiens sinon pour revenir à cette histoire d'affiche, saluons Steeve Briois candidat dans le Pas-de-Calais pour son originalité en terme de slogan : Image

Au moins un candidat qui a su s'adapter aux spécificités locales icon_mrgreen


Ce document a été retouché. J'ai réussi à me procurer l'original auprès d'une source bien infiltrée, je le poste ici en exclusivité :

Image


L’Art de présenter des idées revues à la baisse de façon à séduire l’audience visée, ou bien comment lancer une campagne sur un produit qui tôt ou tard finira par descendre de son piédestal. icon_cheesygrin

Cobalt

Message non lu par Cobalt » 21 avr. 2011, 13:03:00


 
Sondage 2012 : Marine Le Pen met Nicolas Sarkozy hors jeu
Source : La Tribune.fr -
| http://www.addthis.com/bookmark.php?v=2 ... &pub=leaux…http://www.addthis.com/bookmark.php?v=2 ... &pub=leaux…http://www.addthis.com/bookmark.php?v=2 ... &pub=leaux…




Selon une enquête Harris Interactive à paraître ce jeudi dans Le Parisien, la présidente du Front National éliminerait au premier tour le Président de la République que le candidat socialiste soit DSK, Aubry ou Hollande.
Si l'élection présidentielle avait lieu ce dimanche, il est fort probable que Marine Le Pen réussirait le même exploit que son père en 2002. Selon un sondage Harris Interactive pour le Parisien, la présidente du Front National se qualifierait en effet pour le second tour de la présidentielle quel que soit le candidat socialiste (DSK, Aubry, Hollande ou Royal). Elle parviendrait même à se hisser en tête au premier tour dans trois cas sur quatre: face à Martine Aubry (avec 23% des intentions de vote contre 21% pour la patronne du PS), François Hollande (23% contre 22% pour ce dernier) et face à Ségolène Royal (22% contre 15%).




Seul DSK devancerait Marine Le Pen au premier tour

Parmi les prétendants aux primaires du PS testés dans ce sondage, seul Dominique Strauss-Kahn arriverait donc devant Marine Le Pen au premier tour (30% contre 21% pour Mme Le Pen). Nicolas Sarkozy serait, de son côté, éliminé dès le 1er tour sauf s'il était confronté à la même candidate socialiste qu'il a affronté qu'en 2007. Le chef de l'Etat arriverait alors deuxième derrière Marine Le Pen, avec 19% des suffrages. Face à Martine Aubry, il obtiendrait 20% des voix, 19% contre François Hollande et 19% face à Dominique Strauss-Kahn.

Borloo peut espérer au mieux atteindre les 10%

Pour réaliser ce sondage, l'institut a opté pour l'hypothèse d'une candidature du président du Parti radical Jean-Louis Borloo (crédité de 7 à 10% des intentions de vote selon les cas de figure) ainsi que celle de l'ancien Premier ministre Dominique de Villepin (entre 3 et 6%). François Bayrou (MoDem) figure également dans la liste des candidats proposés aux personnes interrogées. Il recueillerait entre 4 et 7% des voix selon le nom du candidat du PS.



Hulot sous les 8% quel que soit le candidat du PS

Nicolas Hulot est, lui, crédité de 5 à 8% des voix, Jean-Luc Mélenchon (candidat probable du Front de gauche) entre 4 et 6%, Olivier Besancenot (NPA) entre 4 et 5%, tandis que Nathalie Arthaud (LO) et Nicolas Dupont-Aignan recueillent 1% des intentions de vote.

Enquête réalisée par internet les 19 et 20 avril auprès d'un échantillon national représentatif de 926 personnes âgées de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas.
Notice consultable auprès de la commission nationale des sondages.

Est ce que les gens ne disent pas la réalité et font cela pour mettre la pression ? 2012 nous le dira...

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 22 avr. 2011, 13:26:00

Si la candidature de Marine Le Pen permets d'empêcher le chef de l'Etat d'accèder au second tour, cela serait déjà une victoire de la part du mouvement national, en plein travaux stratégiques et programmatiques.

Pour le reste, je crois que les choses sont bien simple, les nationaux et MArine Le Pen l'a confirmé, plusieurs fois, accepteront de débattre avec le ou la candidate que les français décideront de placer en face....C'est l'occasion d'avoir enfin un vrai débat démocratique sur deux visions radicalement différente des orientations à prendre....

Avatar du membre
Ilikeyourstyle
Messages : 4387
Enregistré le : 06 déc. 2010, 00:00:00
Localisation : La Perle
Contact :

Message non lu par Ilikeyourstyle » 22 avr. 2011, 13:35:00

wesker a écrit : Si la candidature de Marine Le Pen permets d'empêcher le chef de l'Etat d'accèder au second tour, cela serait déjà une victoire de la part du mouvement national, en plein travaux stratégiques et programmatiques.

Pour le reste, je crois que les choses sont bien simple, les nationaux et MArine Le Pen l'a confirmé, plusieurs fois, accepteront de débattre avec le ou la candidate que les français décideront de placer en face....C'est l'occasion d'avoir enfin un vrai débat démocratique sur deux visions radicalement différente des orientations à prendre....
1. Battre Sarkozy au 2nd tour pour se prendre un 80-20 au second tour, et finir avec deux députés aux Législatives, çà s'appelle une déroute, pas une victoire, et la déroute de Sarkozy n'y changerait rien.
2. Ce serait un scénario parfait pour l'UMP en 2017, un DSK coupant le budget et privatsant à tour de bras, sans fondamentalement régler les problèmes arriverait forcément lui aussi en fin de cycle.
3. Pour débattre, il faudra que les autres acceptent de débattre avec Marine d'un, et de deux le risque que Marine soit ridicule face à un DSK est très élevé.

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 24 avr. 2011, 13:07:00

Dans ce cas, tout le monde serait content....Je ne partage évidemment pas tes scénarios, car je ne crois pas que les français se précipiteraient à 80% contre Marine Le Pen. D'autre part, la droite serait en implosion et commencerait à remettre en cause certaines pratiques qui ne sont plus supportables et cela serait déjà une victoire et enfin, en cas de défaite, c'est Marine Le Pen qui incarnerait l'alternative face à la gauche et non plus cette droite mondialiste qu'est devenue l'UMP !

Cobalt

Message non lu par Cobalt » 24 avr. 2011, 13:15:00

Ce n'est pas impossible,mais quand même j'espère que les français vont avoir un sursaut de réalisme même si il n'en prenne pas le chemin en même temps ce ne serait pas si mauvais que toute la classe politique prenne un grande claque dans la g..... ,car elle la mérite depuis longtemps icon_biggrin

Répondre

Retourner vers « Mieux connaitre vos partis »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré