Le FN

Burdigala
Messages : 1052
Enregistré le : 16 févr. 2011, 00:00:00

Message non lu par Burdigala » 24 avr. 2011, 19:36:00

Marine Le Pen numéro un du vote ouvrier loin devant Sarko, DSK et l'extreme gauche:



Avatar du membre
FIFE
Messages : 3242
Enregistré le : 11 mars 2009, 00:00:00
Parti Politique : Front National (FN)
Localisation : Paris

Message non lu par FIFE » 24 avr. 2011, 19:44:00

Le sursaut de réalisme, c'est en ce moment qu'ils l'ont !

Cobalt

Message non lu par Cobalt » 24 avr. 2011, 19:53:00

C'est une belle catastrophe et je leur en veux à tous ces politiques qui nous ont conduit à ça ! cela dit j'avais déjà posté le sujet^^

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 25 avr. 2011, 13:09:00

Je crois surtout que ce sont les ouvriers qui furent les victimes directes des orientations du gouvernement et des desenchentements des illusions que les socialistes promirent à ces derniers....Désormais ils peuvent, et c'est souhaitable, se tourner vers le seul mouvement qui ne leur a jamais menti, qui les averti et proposé des solutions qui aurait pû éviter qu'ils soient aussi durement frappé par la crise !

Nico37
Messages : 18627
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Message non lu par Nico37 » 25 avr. 2011, 15:54:00

Vu que tout le monde n'est pas inscrit sur les listes électorales et vu les 55% d'abstention, c'est une belle escroquerie que cette pseudo information  icon_exclaim
Il y a toujours eu des ouvriers et employés votant à l'ED : par ex. les ouvriers de l'armement et le personnel civil des armées ou encore les pompiers et forces de l'ordre & les ETAM dans l'industrie (par peur & mépris des ouvriers "rouges"). Bref, rien de nouveau sous le soleil.
Par contre concernant le pseudo Burdigala, je crains une énième récup' de l'ED...

Avatar du membre
Ilikeyourstyle
Messages : 4387
Enregistré le : 06 déc. 2010, 00:00:00
Localisation : La Perle
Contact :

Message non lu par Ilikeyourstyle » 25 avr. 2011, 16:03:00

Burdigala était membre de l'UMP dans une autre vie, comme moi. 

Nico37
Messages : 18627
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Message non lu par Nico37 » 27 avr. 2011, 19:01:00

FN: Gabriac bel et bien exclu
Marine Le Pen a confirmé, mercredi matin, l'exclusion d'Alexandre Gabriac du Front national. Une décision qui continue de faire débat au sein du mouvement d'extrême droite.




Marine Le Pen reste ferme sur le cas Gabriac. (Maxppp)


Un parfum de polémique flotte au-dessus du FN version Marine Le Pen. Contre l'avis de la commission des conflits du parti, qui préconisait un simple "blâme", la présidente du mouvement a décrété, la semaine dernière, l'exclusion du sulfureux Alexandre Gabriac, ce jeune élu frontiste dont la photo le montrant le bras droit tendu - il était mineur au moment du cliché - avait fait polémique entre les deux tours des dernières élections cantonales. En tant que chef de parti, la nouvelle patronne du Front national prenait ses responsabilités. A ceci près que ce choix fut critiqué par plusieurs caciques du mouvement d'extrême droite, à commencer par son propre père, Jean-Marie Le Pen, membre, qui plus est, de ladite commission. "Je pense que c’est une réaction rapide et qu’elle ne possédait peut-être pas tous les éléments d’information", avait contesté le fondateur du FN sur LCI, ajoutant que sa fille, alors en vacances en Asie, devrait reconsidérer sa position.


"Ma décision a été prise et l'exclusion a été prononcée"
Las, de retour en France et dans les médias, Marine Le Pen ne consent absolument pas à faire machine arrière, faisant ainsi fi de l'avis de son père. "La commission des conflits a fait preuve d'indulgence, ça peut être tout à son honneur d'ailleurs, mais elle a un avis consultatif et c'est la présidente du Front national qui a la décision dernière. Ma décision a été prise et l'exclusion a été prononcée", a-t-elle martelé au micro de RTL mercredi matin, elle qui, au moment de la révélation de ce fameux cliché par le site du Nouvel Obs', avait dit sa "colère" au JDD.fr. "C'est l'occasion parfaite de faire le ménage dans nos rangs. Je le dis et je le répète, le Front national est victime d'entrisme de la part de groupuscules qui n'ont rien à voir avec nous. Nous exclurons donc tous ces types et ceux qui se solidariseront avec eux", éructait-elle fin mars. Un mois plus tard, elle est donc passée des paroles aux actes, mais cette affaire pourrait bien laisser des traces au sein du parti, et notamment relancer la guerre entre "marinistes" et "gollnischiens".


"Gabriac n'est qu'un prétexte, Il y a une volonté évidente de la part de Marine Le Pen de reprendre la main sur la fédération Rhône-Alpes acquise à Bruno Gollnisch", estimait Jérôme Bourbon, patron de l'hebdomadaire Rivarol, hostile à Marine Le Pen, dans un entretien accordé la semaine dernière à Rue89.com. "Alexandre Gabriac s'était effectivement déclaré en ma faveur (pour l'élection à la présidence du FN, ndlr), mais comme plus d'un tiers du parti", dédramatise Bruno Gollnisch, contacté mercredi par leJDD.fr. Pour autant, il n'en démord pas: sur la même ligne que Jean-Marie Le Pen, l'eurodéputé continue de penser que la décision de Marine Le Pen est "regrettable", notamment sur "le plan humain". "Il n'y a aucun élément probant de l'existence de cette photo", enchaîne-t-il, fustigeant "un montage réalisé à des fins électorales". Quant à la question de savoir si les "gollnischiens" seraient dans le viseur de la nouvelle patronne du FN, le conseiller régional de Rhône-Alpes se refuse à "toute interprétation hâtive". Pour autant, prévient-il, "je m'entretiendrai avec Marine Le Pen. Nous nous parlons souvent, vous savez…"
Le «Paquebot» du FN a trouvé preneur POLITIQUES 27/04/2011 À 15H07
En vente depuis trois ans, le siège historique du parti, à Saint-Cloud, a finalement été cédé à «un propriétaire d’établissements de santé et de retraite».


Jean-Marie Le Pen a annoncé mercredi à l’AFP la vente «définitive» du siège historique du FN, le «Paquebot», un soulagement financier de taille pour ce parti criblé de dettes, qui va permettre à sa fille Marine Le Pen d’aborder sa campagne présidentielle plus sereinement.


Visiblement satisfait, le président d’honneur du mouvement d’extrême droite a assuré que cette vente, signée le 21 avril dernier - soit neuf ans jour pour jour après son accession au second tour de la présidentielle - permettrait de «payer (les) dettes» du FN.


«Nous sommes tous extrêmement soulagés, les finances du FN sont assainies», a également commenté Marine Le Pen, présidente du parti depuis janvier 2011 et d’ores et déjà en campagne pour la présidentielle de 2012.
«Cela va nous permettre de faire de nouveau appel à des crédits, à des emprunts» pour cette campagne, s’est félicité Jean-Marie Le Pen.


S’il n’a pas voulu donner le montant précis de la vente, Jean-Marie Le Pen a confirmé que la transaction se situait «autour de 10 millions d’euros», une somme dont il a concédé qu’elle n’était «pas à la hauteur» des premières offres il y a trois ans.


L’acheteur, «un Français» est «un propriétaire d’établissements de santé et de retraite», a ajouté Jean-Marie Le Pen, sans autre précision. Interrogé sur l’utilisation que comptait faire cet acheteur du bâtiment, Jean-Marie Le Pen a répondu: «Il en fera ce qu’il voudra.»


«Valise sans poignée»


Depuis trois ans, l’imposant bâtiment de 5000 m2, situé sur les bords de Seine, à Saint-Cloud, défrayait la chronique du FN, à coups de promesses de vente échouées ou d’annonces de mise aux enchères.
Symbole des années fastes du parti, Jean-Marie Le Pen qualifiait lui-même récemment le «Paquebot» de «valise sans poignée», en raison des difficultés de conclure une vente.


Le parti avait décidé en 2008 de quitter Saint-Cloud pour des locaux plus petits à Nanterre, après son échec à la présidentielle de 2007 (10,4%), suivi d’une totale déroute aux législatives de la même année.


Avec un score de moins de 5% à ces élections, nombre de candidats avaient été privés du remboursement de leur campagne et la subvention publique du parti avait fondu de 4,5 millions à 1,8 millions d’euros.


Dans la foulée, l’ex-imprimeur du parti, Fernand Le Rachinel, brouillé avec Jean-Marie Le Pen, réclamait une dette de plus de 6 millions d’euros au FN et obtenait gain de cause en justice.


Dans ses comptes pour l’année 2009, publiés fin 2010 par la Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques (CNCCFP), le mouvement indiquait qu’«il pourrait être difficile de faire face à certaines échéances» tant que la vente du «Paquebot» ne serait pas conclue.


Selon Jean-Marie Le Pen, la transaction va permettre de rembourser des dettes d’environ «5 millions» d’euros dans le conflit avec M. Le Rachinel, mais également «quelque 3 millions d’euros» à Cotelec, une structure présidée par… Jean-Marie Le Pen.


Cotelec, qui fonctionne comme un micro-parti au côté du FN en recueillant des dons, avait posé une hypothèque sur le «Paquebot».


(Source AFP)
Jean-Marie Le Pen sera rejugé pour ses propos sur l'Occupation POLITIQUES 27/04/2011 À 17H40


La Cour de cassation a annulé sa condamnation à trois mois de prison avec sursis pour avoir déclaré que l’Occupation allemande n’avait pas été «particulièrement inhumaine».


        
Jean-Marie Le Pen devra être rejugé pour avoir déclaré que l’Occupation allemande n’avait pas été «particulièrement inhumaine», a décidé mercredi la Cour de cassation, qui a annulé sa condamnation à trois mois de prison avec sursis pour contestation de crime contre l’Humanité.


Le 8 février 2008, le tribunal correctionnel de Paris avait reconnu Jean-Marie Le Pen coupable de «complicité d’apologie de crimes de guerre» et de «contestation de crime contre l’Humanité», à la suite de propos publiés en janvier 2005 dans l’hebdomadaire d’extrême droite Rivarol. Les magistrats l’avaient condamné à 10.000 euros d’amende et trois mois de prison avec sursis, une peine extrêmement lourde en la matière.


L’ancien président du Front national avait notamment déclaré: «En France du moins, l’Occupation allemande n’a pas été particulièrement inhumaine, même s’il y eut des bavures, inévitables dans un pays de 550.000 kilomètres carrés.» Il avait également présenté une version jugée choquante du massacre d’Ascq, perpétré dans la nuit du 1er au 2 avril 1944, et durant lequel 86 Français avaient été fusillés en représailles au déraillement d’un train allemand.


Le 21 janvier 2009, la cour d’appel de Paris avait confirmé la condamnation de Jean-Marie Le Pen pour «complicité de contestation de crime contre l’humanité». Elle l’avait toutefois relaxé de «complicité d’apologie de crime de guerre», sur le dossier Villeneuve d’Ascq et avait jugé certaines parties civiles irrecevables à agir.


En revanche, elle avait confirmé intégralement la peine d’amende et de prison avec sursis. Jean-Marie Le Pen, ainsi que les associations déboutées, s’étaient alors pourvues en cassation.


Revirement de jurisprudence


Dans un arrêt rendu mercredi, la Cour de cassation a confirmé la relaxe de Jean-Marie Le Pen pour les faits d’apologie de crime de guerre. En revanche, elle a annulé tout le reste, dont la condamnation de l’homme politique à trois mois de prison avec sursis et 10.000 euros d’amende, et l’irrecevabilité des parties civiles. Le fondateur et président d’honneur du Front National devra donc être rejugé par la cour d’appel de Paris, tant sur les dispositions pénales que civiles.


Il est à noter que dans son arrêt, la chambre criminelle opère un revirement de jurisprudence concernant les parties civiles. Il y a à peine cinq ans, elle avait estimé qu’en matière de crimes de guerre ou de crimes contre l’Humanité, l’acte initial de poursuite engagé contre un organe de presse fixait «irrévocablement la nature, l’étendue et l’objet de celle-ci ainsi que les points sur lesquels le prévenu aura à se défendre».


Dans son arrêt de mercredi, la Cour a finalement considéré «qu’aucune disposition ne fai(sai)t obstacle à l’intervention d’une association (…) qui entend se constituer dans une procédure engagée par une autre partie ou le ministère public» dans de telles affaires.


(Source AFP)

Georges
Messages : 6994
Enregistré le : 28 févr. 2009, 00:00:00
Parti Politique : Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA)
Localisation : Village de Normandie

Message non lu par Georges » 27 avr. 2011, 20:29:00

Dans un arrêt rendu mercredi, la Cour de cassation a confirmé la relaxe de Jean-Marie Le Pen pour les faits d’apologie de crime de guerre.

Comme quoi un bon scor aux sondages ce n'est pas inutile. Moi qui croyais que la magistrature était de gauche

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 29 avr. 2011, 13:23:00

Concernant l'affaire interne, je pense qu'on exacerbe inutilement des tensions.

Les comportements tels que ceux évoqués par cette photo ne sont pas compatibles avec les valeurs nationales que le mouvement de Marine Le Pen veut incarner. Sur ce point, tout le monde en accepte les orientations.

En revanche, sur le cas précis, la photo étant contesté, je pense qu'un travail préalable aurait permis d'apporter l'éclairgae nécessaire. Quoiqu'il en soit, il n'est pas utile ni constructif de relancer une guerre entre les marinistes et les gollnischiens ! Aujourd'hui, chacun doit être conscient et lucides sur le travail à accomplir et non tenter de refaire la campagne.

Le mouvement dispose d'une lisibilité stratégique, il travaille aujourd'hui à l'élaboration de son projet présidentiel. C'est autrement plus important que ces broutilles !

Avatar du membre
Ilikeyourstyle
Messages : 4387
Enregistré le : 06 déc. 2010, 00:00:00
Localisation : La Perle
Contact :

Message non lu par Ilikeyourstyle » 29 avr. 2011, 14:10:00

wesker a écrit :Concernant l'affaire interne, je pense qu'on exacerbe inutilement des tensions.

Les comportements tels que ceux évoqués par cette photo ne sont pas compatibles avec les valeurs nationales que le mouvement de Marine Le Pen veut incarner. Sur ce point, tout le monde en accepte les orientations.

En revanche, sur le cas précis, la photo étant contesté, je pense qu'un travail préalable aurait permis d'apporter l'éclairgae nécessaire. Quoiqu'il en soit, il n'est pas utile ni constructif de relancer une guerre entre les marinistes et les gollnischiens ! Aujourd'hui, chacun doit être conscient et lucides sur le travail à accomplir et non tenter de refaire la campagne.

Le mouvement dispose d'une lisibilité stratégique, il travaille aujourd'hui à l'élaboration de son projet présidentiel. C'est autrement plus important que ces broutilles !
C'est quand même bizarre que Gabriac conteste une photo qui était sur le site des FNJ Rhone-Alpes et sur sa page Facebook. Ou bien alors les trolls antifrontistes sont très forts ! 


De qui vous moquez vous ? Gabriac est membre de l'Oeuvre Française de Sidos, groupuscule de philosophie vichyste et hitlérienne. 

Avatar du membre
GIBET
Messages : 3256
Enregistré le : 02 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Finistère

Message non lu par GIBET » 29 avr. 2011, 16:13:00

@POLITICIEN

Moi je post aussi sur l'autre fil concernant le FN également . Il faudrait peut-être les confondre car cela ne sert à rien de parler du FN sur deux fils. On abandonne forcément l'un au profit de l'autre
GIBET
Le silence est un ami qui ne trahit jamais

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 30 avr. 2011, 13:36:00

Ilikeyourstyle a écrit :
wesker a écrit :Concernant l'affaire interne, je pense qu'on exacerbe inutilement des tensions.
Les comportements tels que ceux évoqués par cette photo ne sont pas compatibles avec les valeurs nationales que le mouvement de Marine Le Pen veut incarner. Sur ce point, tout le monde en accepte les orientations.

En revanche, sur le cas précis, la photo étant contesté, je pense qu'un travail préalable aurait permis d'apporter l'éclairgae nécessaire. Quoiqu'il en soit, il n'est pas utile ni constructif de relancer une guerre entre les marinistes et les gollnischiens ! Aujourd'hui, chacun doit être conscient et lucides sur le travail à accomplir et non tenter de refaire la campagne.

Le mouvement dispose d'une lisibilité stratégique, il travaille aujourd'hui à l'élaboration de son projet présidentiel. C'est autrement plus important que ces broutilles !


C'est quand même bizarre que Gabriac conteste une photo qui était sur le site des FNJ Rhone-Alpes et sur sa page Facebook. Ou bien alors les trolls antifrontistes sont très forts ! 


De qui vous moquez vous ? Gabriac est membre de l'Oeuvre Française de Sidos, groupuscule de philosophie vichyste et hitlérienne. 
Peut être....C'est sans doute ce qui aura motivé la Présidente à exclure ce membre. Le mouvement débattu du cas et des agissements médiatiques de ce candidat et a pris une décision.

Nico37
Messages : 18627
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Message non lu par Nico37 » 11 mai 2011, 18:23:00

 



Cure de Jeunesse Soft au FN
Publié le5 mai 2011
auteur : La Rédac'
Image
Le traditionnel défilé en l’honneur de Jeanne d’Arc a donné un aperçu du nouveau visage que veut montrer le FN. Celui d’une jeune garde relookée en “bleu Marine”, comme pour mieux cacher l’image embarrassante des skinheads.


Marketing politique
Où sont passés les phalanges d’anciens combattants qui défilaient le long de la rue de Rivoli à la gloire de Jeanne d’Arc ? Avec le temps, les rangs des anciens combattants se sont clairsemés, mais surtout, leur chef de file, Roger Holeindre, un des piliers du FN depuis sa création en 1972 a claqué la porte, après le congrès de Tours. Jeanne d’Arc, elle aussi, a failli ne pas être invitée à sa propre commémoration. A la surprise générale, “Sainte Jeanne” était absente de la première affiche du 1er mai. Devant la bronca des tradis, Marine Le Pen s’est dépêchée de rectifier le tir avec une deuxième affiche plus conventionnelle.
Mais quelque chose nous dit que les temps ont changé au FN. Ce 1er mai a donné l’occasion de préciser le relooking des troupes. Au pied des marches de l’opéra Garnier, des jeunes bénévoles, ceints de t-shirts aux couleurs bleu marine, distribuent drapeaux et t-shirts floqués du slogan “France, Bleu, Marine”. En choeur, ils chantent à tue-tête leurs louanges à destination de leur égérie “Marine présidente”, “France, Marine, Liberté”. Et crient leur besoin de “révolution”.
Cachez les skinheads !
En marge du rassemblement, quelques crânes rasés sont discrètement mis à l’écart par les services de sécurité. La présidente du FN en avait décidé ainsi en diffusant une circulaire interne auprès des secrétaires départementaux pour empêcher d’emmener dans leurs bagages “des personnes habillées en tenues folkloriques (treillis-rangers ou autres skinheads).” Les skins les plus conciliants acceptent d’enfiler un t-shirt pour se fondre dans la masse. Au FN, on pense que l’habit peut faire le moine.
Le FN version 2011 est donc plus soft. Fini les écarts de conduite, on en restera aux écarts verbaux. Ça, c’est le job de Marine. A la tribune, dans un discours habillée d’une couche de sociale, elle enjoint ses partisans à recouvrir “la liberté” et leur promet de les “libérer de leurs chaînes” pour recouvrer “la liberté perdue”. Les ennemis de cette liberté sont comme d’habitude les journalistes, vecteurs de la “pensée unique”, affirme-t-elle. Un refrain repris par quelques manifestants, qui n’ont pas hésité à nous traiter de “collabo”. Est-ce si étonnant quand on sait que Marine Le Pen entend incarner “la France Libre”?
Laurent Galinon
Image: Vivien Chareyre
Montage : Laurent et Vivien




Cobalt

Message non lu par Cobalt » 11 mai 2011, 19:35:00

Nico,ce serait mieux que tu nous dises ce que toi,tu penses ,car les articles de presse,je ne voudrai pas trop m'avancer mais je pense que tout le monde lit la presse ici.^^

Avatar du membre
pwalagratter
Messages : 1901
Enregistré le : 06 avr. 2010, 00:00:00

Message non lu par pwalagratter » 11 mai 2011, 19:41:00

Je voudrai savoir où je peux poster un article sur les fachos à Lyon et leur délicate marche du cochon programmée samedi. Ils ont tombé les masques de cochon car la manif a été interdite, mais maintenant ils veulent marcher pour la liberté d'expression
Pov' cochons brimés

Répondre

Retourner vers « Mieux connaitre vos partis »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré