Le FN

Burdigala
Messages : 1052
Enregistré le : 16 févr. 2011, 00:00:00

Message non lu par Burdigala » 18 mai 2011, 00:05:00

La gauche ne s'est jamais annoncée en redresseur de tort ça on le sait et on a vu ce que le laxisme a donné, explosion des crimes et délits et FN au second tour.
Le bilan de sarko est mauvais si on s'attache à ses annonces de candidat, ça explique la forte montée du FN, en partie.
D'ailleurs certains socialistes appellent à l'arrêt de l'angélisme socialiste envers l'insécurité, il reste quelques ames lucides à gauche. icon_cheesygrin

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 18 mai 2011, 13:48:00

Je crois surtout que si les socialistes se préoccupent de la Sécurité (Valls, Moscovici...) et de la nation (Segolène Royal, Montebourg...) ce n'est nullement en raison d'une indispensable prise de conscience de leur part mais plutôt par volonté de se positionner sur des terrains qui inquiètent les français sur lesquels ils attendent non pas des postures mais des propositions sérieuses !

Georges
Messages : 6994
Enregistré le : 28 févr. 2009, 00:00:00
Parti Politique : Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA)
Localisation : Village de Normandie

Message non lu par Georges » 18 mai 2011, 21:09:00

wesker a écrit :Je crois surtout que si les socialistes se préoccupent de la Sécurité (Valls, Moscovici...) et de la nation (Segolène Royal, Montebourg...) ce n'est nullement en raison d'une indispensable prise de conscience de leur part mais plutôt par volonté de se positionner sur des terrains qui inquiètent les français sur lesquels ils attendent non pas des postures mais des propositions sérieuses !
On peut dire cela de tous les parti, le FN compris.

PatJol
Messages : 1832
Enregistré le : 03 juin 2009, 00:00:00
Contact :

Message non lu par PatJol » 18 mai 2011, 23:48:00

El Fredo a écrit :Les chauffeurs de taxi et les buralistes.
Donc des artisans et des commerçants. Exactement le contraire de ce que j'ai lu !
Dans une discussion, le difficile, ce n'est pas de défendre son opinion, c'est de la connaître.
André Maurois

PatJol
Messages : 1832
Enregistré le : 03 juin 2009, 00:00:00
Contact :

Message non lu par PatJol » 18 mai 2011, 23:50:00

Burdigala a écrit :Une étude sociologique des électeurs FN en 2002 avait donné ceci:  23% d’ouvriers ont voté pour le FN, 22% des agriculteurs, 22% des artisans et petits commerçants et environ 20% des professions libérales et cadres supérieurs.

Sinon y a ce lien pour ceux que ça interresse:

http://emma-en-ligne.forumactif.com/t303-le-vote-fn

Sinon je suppose qu'à l'extreme gauche ça doit faire la g..... de voir que 2 à 3% seulement des ouvriers voteront pour le NPA et LO quand 36% voteront pour le FN...
Depuis 2002 le FN a bien évolué.
Marine a remplacé son père, et la doctrine économique est radicalement différente : Le libéralisme n'est plus du tout de mise.

Ca peut être une explication du revirement des commerçants et artisans.
Dans une discussion, le difficile, ce n'est pas de défendre son opinion, c'est de la connaître.
André Maurois

Avatar du membre
El Fredo
Messages : 26044
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Message non lu par El Fredo » 18 mai 2011, 23:52:00

PatJol a écrit :
El Fredo a écrit :Les chauffeurs de taxi et les buralistes.
Donc des artisans et des commerçants. Exactement le contraire de ce que j'ai lu !
C'était une boutade icon_cheesygrin
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

Avatar du membre
Ilikeyourstyle
Messages : 4387
Enregistré le : 06 déc. 2010, 00:00:00
Localisation : La Perle
Contact :

Message non lu par Ilikeyourstyle » 19 mai 2011, 15:14:00

JMLP est en pleine forme.


Je suis assez d'accord avec "c'est toujours une bonne nouvelle de voir un voyou menotté", pour le reste un tissu de grossières inepties.  icon_cheesygrin

Cobalt

Message non lu par Cobalt » 20 mai 2011, 17:30:00


 
16h30. Marine Le Pen estime que le FMI, «machine infernale au service de l'idéologie ultralibérale», doit être supprimé. Alors que les discussions sont engagées pour la succession de DSK, la présidente du Front national considère que «le FMI a fait trop de mal aux peuples et n'a pas rempli ses missions».
Elle est fêlée...

Burdigala
Messages : 1052
Enregistré le : 16 févr. 2011, 00:00:00

Message non lu par Burdigala » 20 mai 2011, 17:56:00

Heureusement qu'il est précisé que c'est une déclaration de MLP, car c'est le genre de propos qui ne m’auraient pas étonné dans la bouche d'un Besancenot ou un Melenchon.

En ligne
Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 58916
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 20 mai 2011, 18:19:00

Mélenchon n'a jamais été tendre avec le FMI, c'est vrai. Mais je ne l'ai jamais entendu dire qu'il fallait le supprimer.

Avatar du membre
racaille
Messages : 8616
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Lemuria

Message non lu par racaille » 21 mai 2011, 15:59:00

Si je comprends bien elle se propose de détruire la "machine infernale" mais pas "l'idéologie ultralibérale" pour laquelle cette machine aurait été conçue ?
Ce qui distingue principalement l'ère nouvelle de l'ère ancienne, c'est que le fouet commence à se croire génial. K M

Avatar du membre
Ilikeyourstyle
Messages : 4387
Enregistré le : 06 déc. 2010, 00:00:00
Localisation : La Perle
Contact :

Message non lu par Ilikeyourstyle » 21 mai 2011, 17:14:00

Burdigala a écrit :Heureusement qu'il est précisé que c'est une déclaration de MLP, car c'est le genre de propos qui ne m’auraient pas étonné dans la bouche d'un Besancenot ou un Melenchon.
Mélenchon et MLP, même combat. icon_mrgreen

Nico37
Messages : 18627
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Message non lu par Nico37 » 22 mai 2011, 04:24:00

Les ralliements à Marine Le Pen restent marginaux


Par Gérard Bon | Reuters –  jeu. 19 mai 2011 Édité par Yves Clarisse


PARIS (Reuters) - Marine Le Pen tente de rallier des personnalités d'horizons divers à sa candidature présidentielle en 2012 afin d'élargir son assise électorale, mais ses trophées restent pour l'instant rares.
Des politologues, interrogés par Reuters, conviennent que la présidente du Front national, rompant avec l'image sulfureuse de son père, a gagné un niveau de respectabilité inédit pour sa famille politique à un an de la présidentielle.
Mais ils doutent qu'elle puisse obtenir de nombreux soutiens à court terme. "Les ralliements de personnalités au FN de Marine Le Pen sont encore marginaux", dit le sociologue Sylvain Crépon.
En revanche, le mouvement autour de la présidente du Front national pourrait s'amplifier en 2012 si elle parvient à provoquer une recomposition de la droite à la faveur d'une défaite de Nicolas Sarkozy à la présidentielle.
"Elle ne sera pas au second tour", estime ainsi un ancien conseiller présidentiel. "Mais si Sarkozy est battu, la droite va imploser et Marine Le Pen a un espace énorme."
Marine Le Pen peut compter pour l'instant sur le soutien de l'avocat médiatique Gilbert Collard, qui se dit "mariniste", et du souverainiste Paul-Marie Coûteaux.
Le journaliste Robert Ménard a dénoncé de son côté dans un pamphlet la "police de la pensée" qui chercherait à bâillonner l'extrême droite, sans pour autant s'engager aux côtés de la présidente du FN.
Soucieuse de faire sauter le cordon sanitaire autour de son parti, Marine Le Pen a aussi affirmé qu'elle bénéficiait des conseils d'experts et de hauts fonctionnaires.


DOUTES SUR LES RALLIEMENTS


Elle a refusé de divulguer leurs noms "pour ne pas nuire à leur carrière", mais ses adversaires expriment leurs doutes.
Le FN voudrait enfin persuader l'ancien sénateur gaulliste Michel Caldaguès, 84 ans, de conduire une liste aux sénatoriales à Paris.
Le chercheur Jean-Yves Camus, spécialiste de l'extrême droite, ne voit rien de nouveau dans ces ralliements au compte-gouttes, soulignant qu'en 1986 Jean-Marie Le Pen avait déjà fait élire à l'Assemblée nationale des personnalités de droite dans le cadre d'un rassemblement électoral.
"Il y a une tendance curieuse à parler perpétuellement de ralliements alors qu'ils ne sont que deux ou trois", dit-il.
Pour le chercheur, les soutiens de Gilbert Collard, dont le blog est depuis longtemps repris par le site Nation presse info, proche du FN, et de Paul- Marie Couteaux, qui a beaucoup navigué d'un parti à l'autre, étaient "parfaitement prévisibles."
"Quant aux experts et hauts fonctionnaires, on est sceptiques. Nous y croirons quand ces personnes accepteront d'apparaître", dit-il.
Un constat partagé par le sociologue Sylvain Crépon.
"Les ralliements de personnalités du monde économique ou de la haute administration, s'ils s'avèrent réels, ce qui reste à démontrer, sont encore anonymes", souligne-t-il.
Sylvain Crépon note aussi que Gilbert Collard a pris soin de préciser qu'il ne prenait pas sa carte au FN, "même s'il souhaite conseiller Marine Le Pen."


RENCONTRE AVEC UN MINISTRE UMP ?


Selon lui, la dédiabolisation du Front national se manifeste davantage au niveau des intentions de vote et des perspectives d'alliances avec la droite.
"Ainsi, en 2004, 22% des sympathisants de la droite de gouvernement étaient prêts à des alliances avec le FN. Aujourd'hui, ils sont plus de 40%. Preuve que le cordon sanitaire se fissure dans une partie de l'opinion", dit-il.
Pour le sociologue, les choses changeront sans doute sur le long terme si Marine Le Pen parvient à entamer une véritable alliance avec la droite, contribuant ainsi à asseoir son parti dans une logique de gouvernement.
"Mais il s'agit là d'une perspective sur les moyen ou long termes, soit après la présidentielle de 2012. D'ici là, elle va jouer contre Nicolas Sarkozy pour le faire perdre et forcer ainsi la droite à se reconstruire avec le FN", dit-il.
Selon Le Canard enchaîné, paru mercredi, Marine Le Pen a récemment déjeuné avec le secrétaire d'Etat aux Transports, Thierry Mariani, l'un des animateurs de la Droite populaire, collectif de 44 députés constituant l'aile droite de l'UMP.
Une information démentie par Marine Le Pen. "C'est faux, j'étais dans ce restaurant mais avec six de vos confrères", a-t-elle dit au journaliste de RMC qui lui demandait de confirmer cette rencontre.
L'un des membres de la droite populaire, Christian Vanneste, a récemment milité pour la fin du cordon sanitaire à l'égard du parti frontiste en vue des élections législatives de 2012.

Avatar du membre
Ilikeyourstyle
Messages : 4387
Enregistré le : 06 déc. 2010, 00:00:00
Localisation : La Perle
Contact :

Message non lu par Ilikeyourstyle » 22 mai 2011, 05:32:00

A quoi cà sert ton coupé/collé pour rappeler des informations disponibles sur le Forum. icon_biggrin

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 22 mai 2011, 10:21:00

La droite populaire n'a jamais proposé d'alliance avec le FN, Christian Vanneste s'en est d'ailleurs expliqué, il propose, au contraire d'accepter le FN au sein de l'UMP, ainsi les nationaux disparaîtraient et leurs idées seraient diluées par une politique mondialiste.

Rappellons que le Parti Radical était, il y a peu, dans ce cas de figure et son patron, Borloo, dû prendre la décision de quitter l'UMP pour pouvoir exprimer et défendre ses idées.... Il faut donc en tirer les conclusions.

Répondre

Retourner vers « Mieux connaitre vos partis »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré