Le FN

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59995
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 03 juil. 2011, 11:04:00

Je ne sais pas. Si MLP se reconcentre sur la xénophobie, thème qu'elle a un peu délaissé, je pense qu'elle peut espérer 25% et donc accéder au second tour pour s'y faire pulvériser en cas d'affrontement avec la gauche.

Avatar du membre
Francis XV
Messages : 465
Enregistré le : 28 mai 2011, 00:00:00
Localisation : Seine-Saint-Denis
Contact :

Message non lu par Francis XV » 04 juil. 2011, 02:52:00

Nombrilist a écrit :Je ne sais pas. Si MLP se reconcentre sur la xénophobie, thème qu'elle a un peu délaissé, je pense qu'elle peut espérer 25% et donc accéder au second tour pour s'y faire pulvériser en cas d'affrontement avec la gauche.
Franchement je crois que la seul chose qui pourrait faire que Marine Le Pen soit au 2ème tour c'est la multiplication des candidats à gauche et une candidature comme celle de Borloo qui diviserait l'electorat de l'UMP. Manifestement on est pas parti pour donc pas de soucis à se faire.

Ce qui m'inquiète c'est surtout qui va représenter la gauche au 2ème tour !

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 04 juil. 2011, 13:39:00

ILYS, tes remarques à l'égard des membres du mouvement relève de la diffamation. D'une part, l'interrogation sur l'attitude de certains responsables ne peut s'apparenter à un purge de masse. D'autres part tes références ne sont pas celles du mouvement et enfin, désigner le mouvement national comme tu le fais est la preuve d'un sectarisme, d'un ùépris à l'égard des électeurs patriotes qui se reconnaissent dans les analyses, les valeurs et les propositions du mouvement.

Mais, en sarkozie, tu n'est plus à çà près hein. Refusant le pluralisme et le débat, on en revient à des sous entendus, des coups bas et des interdictions. Heureusement, rassures toi, les nationaux ont l'habitude et ne renoncent pas pour autant.

Nico37
Messages : 18634
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Message non lu par Nico37 » 04 juil. 2011, 18:31:00

Le grand ménage continue au FN Dominique Albertini - Le Journal du Dimanche samedi 02 juillet 2011


Après une première tournée d'expulsions en avril, le parti de Marine Le Pen devrait prochainement pousser vers la sortie un très proche de Bruno Gollnisch. Purge ou simple lifting “dédiabolisant”?


Secrétaire départemental FN du Rhône, Yvan Benedetti n’a jamais caché son hostilité à Marine Le Pen, ni sa sympathie pour les idées nationalistes radicales. Ce sont elles qui l’ont conduit devant la commission de discipline du parti mercredi. Lui et plusieurs autres militants pourraient faire l’objet de sanctions allant jusqu’à l’expulsion du Front National.


Il est notamment reproché au conseiller municipal de Venissieux de s’être déclaré “antisioniste, antisémite, antijuif” devant un journaliste. Péché mortel en ces temps de dédiabolisation : une suspension de deux ans aurait été requise, la décision finale revenant à Marine Le Pen. Seulement, Yvan Benedetti est également un proche de Bruno Gollnisch, rival malheureux de cette dernière. Et dénonce dans sa probable mise à l’écart “une véritable purge pour isoler et marginaliser” son champion.


Bras tendus


Celui-ci s’est fait discret depuis sa défaite face à Marine Le Pen. Pré-retraite ou réserve tactique? “Si elle n’est pas au second tour en 2012, ça pourrait basculer”, admet un mariniste. D’où la thèse d’une purge préventive. En avril déjà, une quinzaine de gollnischiens -la plupart issus de leur place forte, Rhône-Alpes- ont été mis à la porte. Pour insubordination, comme ce cadre de l’Ain démissionnaire à quelques jours des cantonales. Ou pour ultradicalisme : le jeune Alexandre Gabriac, coupable de salut hitlérien, mais aussi un membre du DPS (le service de sécurité du FN) accusé de gérer un blog néonazi. Dans une lettre à Marine Le Pen, celui-ci menace : “Dois-je vous donner la liste de gens dont nous avons une photo bras tendus, de vos proches au DPS et même au bureau politique et au comité central?” Ambiance...


Du côté de la direction du parti, on nie toute épuration : "On demande seulement que les cadres du mouvement soient disciplinés et efficaces. Il n'y a pas et il n'y aura pas de purge", affirme le secrétaire général Steeve Briois. Un avis partagé par plusieurs proches de Gollnisch, comme Bruno Subtil, son ex-directeur de campagne : “Des sensibilités différentes persistent, mais Marine a gagné et nous avons désormais le même combat”. Pas question d’afficher ses différences à quelques mois de la présidentielle.


Par ailleurs, des marinistes n’étaient-ils pas aussi convoqués devant la commission de discipline, pour des sujets de discipline ou de dérapages racistes? “Briois fait du caporalisme, il veut mettre le parti en coupe réglée”, lâche l’un d’eux avant de se reprendre : “Des divisions, il y en a pas plus chez nous qu’à l’UMP ou au PS”. A cet égard au moins, le FN est un parti comme les autres.
Une nouvelle purge anti-Gollnisch au FN ?
Par Fabien Fournier Posté le 29/06/2011  à 14:43


Après Alexandre Gabriac et Olivier Wyssa, le parti d'extrême droite pourrait perdre un autre élu ce mercredi. Yvan Benedetti, conseiller municipal de Vénissieux, comparait en commission des conflits du FN. Il avait affirmé à un blog qu'il était "antisioniste, antisémite, antijuif". Cet élément radical est un proche de Bruno Gollnisch. L'intéressé estime qu'il s'agit de "purges" visant le rival de Marine Le Pen.  


Après Alexandre Gabriac et Olivier Wyssa, un autre élu rhône-alpin va-t-il être exclu du Front National ? Yvan Benedetti, conseiller municipal à Vénissieux et proche de Bruno Gollnisch, passe ce mercredi en commission des conflits du parti. L'avis de cet organe n'est que consultatif et c'est la présidente, Marine Le Pen qui tranchera dans la foulée. L'élu ne se fait guère d'illusion sur son sort. "J'entends le menuisier qui fabrique mon cercueil", plaisante-t-il, détaché. 


"Nos amis juifs ont toute leur place au FN"


Parmi les reproches qui lui sont faits, un billet publié sur son site après l'annulation en mars dernier de l'interview de Marine Le Pen sur Radio J. Il venait au secours de sa présidente, tout en ajoutant qu'à son sens, cet épisode démontrait qu'il "ne sert à rien de s'engager dans une forme quelconque de repentance au service d’une prétendue dédiabolisation". Un crime de lèse-majestée. "Ce n'est pas à lui de définir la ligne du mouvement", tranche Steeve Briois, secrétaire général du FN et bras droit de la présidente. L'autre motif de sa convocation tient à ses propos tenus à une étudiante en journalisme et publiés sur le site Trans Europe extrêmes : il lui a confié être "antisioniste, antisémite, antijuif".


De l'humour, s'est-il ensuite défendu. "Ce sont des sujets que je n'aborde jamais. Des questions complexes qui ne sont pas libres de réflexion à cause des lois liberticides", développe aujourd'hui Yvan Benedetti. Steeve Briois note qu'il n'a jamais demandé un droit de réponse pour corriger le tir. Ces louvoiements apparaissent incompatibles avec la nouvelle ligne du parti. "Le Front national est un mouvement ouvert à tous dès lors que la patrie passe avant la religion. Nos amis juifs y ont toute leur place", expose le secrétaire général du mouvement à la flamme tricolore. 


Un ex-dirigeant de l'Oeuvre française




Bruno Gollnisch regrette cette procédure. "La judiciarisation des problèmes qu'il peut y avoir dans le mouvement est fâcheux. Nous sommes une famille", invoque-t-il. Le vice-président du FN juge la convocation d'Yvan Benedetti "abusive" notamment parce que celui-ci a déjà été entendu à l'automne dernier par la même commission. On lui avait alors demandé de choisir entre le FN auquel il appartient depuis six ans, et l'Oeuvre française, groupuscule radical d'extrême droite dont il est membre depuis vingt ans. Selon Steeve Briois, il était même l'un des dauphins de son fondateur, Pierre Sidos. L'Oeuvre française est une organisation radicale qui ne cache pas son opposition à la démocratie et sa préférence pour un régime autoritaire. "Un Français 100% ne peut être physiquement qu'indo-européen, politiquement gallo-romain, spirituellement greco-latin" énonce leur site Internet. Marine Le Pen a plusieurs fois dénoncé les tentatives d'entrisme de leurs membres qui sont désormais personæ non gratæ au FN. Elle veut à tout prix lisser le parti pour le dédiaboliser. 


Le FN "soutient une politique socialiste"


Du coup, l'aile droite du parti a le blues. "On ne parle plus du combat contre l'avortement ou des racines chrétiennes du pays au profit de la laïcité. On ne propose plus de supprimer l'impôt sur le revenu. On soutient une politique socialiste", s'emporte Olivier Wyssa. Avant Benedetti et après Gabriac, ce conseiller régional originaire de l'Ain avait été aussi exclu. Une décision à laquelle il porte une responsabilité : il avait démissionné fin janvier de son poste de secrétaire départemental du FN dans l'Ain. Et dans la foulée, avait abandonné sa candidature aux cantonales quelques semaines avant l'élection. "Je n'étais pas en phase avec les orientations nouvelles", argue-t-il. Dans son sillage, dix autres membres du FN, proches de lui, ont été exclus. Chez eux pointe la nostalgie de l'ancien président, Le Pen père. "Lui avait réussi à unir les différentes tendances de la droite nationaliste", souligne Olivier Wyssa. Bruno Gollnisch regrette cet ostracisme à l'égard des éléments radicaux. "Il n'y a pas de raison d'entourer de suspicions les gens venus du mouvement nationaliste. C'est paradoxal alors que des personnes du mouvement marxiste viennent à nous, du PCF voire du NPA", observe le leader frontiste. 


Des purges anti-Gollnisch ? 


Au total, parmi les 17 convocations du mois d'avril (dont celle d'Alexandre Gabriac), quinze concernaient des proches de Bruno Gollnisch selon un blog du Monde (lire ici). Et parmi ces 15, treize étaient Rhônalpins, le fief du challenger de Marine Le Pen à la présidence du parti. La stratégie de dédiabolisation du FN converge avec celle d'exclure des soutiens de Bruno Gollnisch. Pour Yvan Benedetti, il n'y a pas de doute : il s'agit bien d'une "purge". "Si ce n'est pas une purge, je ne sais pas comment ça s'appelle", renchérit Olivier Wyssa. "Ce serait fâcheux d'en donner l'impression" euphémise Bruno Gollnisch. Steeve Briois refuse ce procès. "Quinze secrétaires départementaux ont été récemment changés. Or parmi eux, douze étaient en faveur de Marine. On n'a pas alors parlé de purge mariniste", relève-t-il.

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 05 juil. 2011, 13:16:00

Benedetti est un défenseur évident de la cause nationale mais refuse de respecter la légitimité acquise par les orientations proposées par Marine Le Pen.

C'est evidemment dommageable car le mouvement a besoin de cohésion pour réussir à convaincre les français. Cette crédibilité ne peut s'acquérir que dans le cadre de débats démocratiques et de remise en cause de certains comportements qui mettent en avant l'idéologie plutôt que la patrie.

En revanche, je ne plaide pas pour son exclusion car je pense que Benedetti reste un élément de notre mouvement à la condition qu'il renonce à la double appartenance qui ne peut être un gage de lisibilité pour ses électeurs.

Nico37
Messages : 18634
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Message non lu par Nico37 » 09 juil. 2011, 17:17:00

"Le Monde Magazine" : François Duprat, le nationaliste-révolutionnaire


Les numéros deux du Front national (1/4) | LE MONDE MAGAZINE | 08.07.11 | 16h55 • Mis à jour le 08.07.11 | 17h18 


Nous sommes le 18 mars 1978. Claude François est mort depuis une semaine et l'Amoco Cadiz vient d'inonder les côtes bretonnes de pétrole. Ce samedi est la veille du second tour des élections législatives. La gauche, dit-on, peut les remporter.


(...)


Aller plus loin


François Duprat. Une histoire de l'extrême droite, webdocumentaire de Joseph Beauregard et Nicolas Lebourg, Manifeste nationaliste-révolutionnaire, de François Duprat, Ars Magna, 2006 (1re éd. 1976).
Histoire du négationnisme en France, de Valérie Igounet, Le Seuil, 2000, 690 p., 28 €.
Le monde vu de la plus extrême droite. Du fascisme au nationalisme-révolutionnaire, de Nicolas Lebourg, Presses universitaires de Perpignan, 2010, 260 p., 20 €.
Nombreuses études relatives à Duprat sur tempspresents.wordpress.com

Avatar du membre
Ilikeyourstyle
Messages : 4387
Enregistré le : 06 déc. 2010, 00:00:00
Localisation : La Perle
Contact :

Message non lu par Ilikeyourstyle » 09 juil. 2011, 17:36:00

wesker a écrit :ILYS, tes remarques à l'égard des membres du mouvement relève de la diffamation. D'une part, l'interrogation sur l'attitude de certains responsables ne peut s'apparenter à un purge de masse. D'autres part tes références ne sont pas celles du mouvement et enfin, désigner le mouvement national comme tu le fais est la preuve d'un sectarisme, d'un ùépris à l'égard des électeurs patriotes qui se reconnaissent dans les analyses, les valeurs et les propositions du mouvement.

Mais, en sarkozie, tu n'est plus à çà près hein. Refusant le pluralisme et le débat, on en revient à des sous entendus, des coups bas et des interdictions. Heureusement, rassures toi, les nationaux ont l'habitude et ne renoncent pas pour autant.
Que voulais tu dire ? On n'a pas le droit de parler du FN maintenant ? Je ne diffame personne, et évite surtout de me menacer, car là tu ne sais pas exactement à qui tu as affaire. icon_biggrin

Avatar du membre
Vilaine
Messages : 698
Enregistré le : 24 avr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Vilaine » 10 juil. 2011, 07:28:00

Nombrilist a écrit : Je ne sais pas. Si MLP se reconcentre sur la xénophobie, thème qu'elle a un peu délaissé, je pense qu'elle peut espérer 25% et donc accéder au second tour pour s'y faire pulvériser en cas d'affrontement avec la gauche.
Elle ne peut pas l'avoir 'delaisse' puisqu'elle ne l'a jamais defendu. En France on confond patriotisme, et preference nationale à xenophobie.
Le FN c'est caca.
One two three viva l'Algérie.

Avatar du membre
Ilikeyourstyle
Messages : 4387
Enregistré le : 06 déc. 2010, 00:00:00
Localisation : La Perle
Contact :

Message non lu par Ilikeyourstyle » 10 juil. 2011, 07:29:00

Vilaine a écrit :
Nombrilist a écrit : Je ne sais pas. Si MLP se reconcentre sur la xénophobie, thème qu'elle a un peu délaissé, je pense qu'elle peut espérer 25% et donc accéder au second tour pour s'y faire pulvériser en cas d'affrontement avec la gauche.
Elle ne peut pas l'avoir 'delaisse' puisqu'elle ne l'a jamais defendu. En France on confond patriotisme, et preference nationale à xenophobie.
;fly; ;fly; ;fly;

Avatar du membre
marco
Messages : 1541
Enregistré le : 10 févr. 2011, 00:00:00

Message non lu par marco » 10 juil. 2011, 08:50:00

pendant les soldes ,les affaires sont a faire c'est sur icon_biggrin icon_biggrin
http://compte-a-rebours-francois-hollande.fr/
Le défaut du capitalisme c'est qu'il répartit inégalement la richesse; la qualité du socialisme c'est qu'il répartit la misère équitablement.

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 10 juil. 2011, 12:56:00

Ceux qui ne peuvent combattre les nationaux préfèrent les dénigrer.

Je n'ai jamais tenu des propos de haine ou de racisme, préférant défendre l'intérêt supérieur et le cadre national.

Certes, en tant que défenseur de cette cause, j'en assume l'héritage, y compris celui des heures sombres contrairement à d'autres qui préfèrent nier leurs propres responsabilités et erreurs et tentent de les expliquer et de comprendre.

J'essaie de faire preuve d'ouverture d'esprit pour comprendre les positions de ceux qui prirent des décisions à l'époque mais évite de jeter la faute sur les autres comme le font ceux qui, aujourd'hui aux responsabilités cherchent à discréditer ceux qui n'y sont pas plutôt que d'assumer leurs erreurs et les conséquences de leurs politiques.

Nico37
Messages : 18634
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Message non lu par Nico37 » 10 juil. 2011, 12:59:00

Vilaine a écrit :
Nombrilist a écrit :Je ne sais pas. Si MLP se reconcentre sur la xénophobie, thème qu'elle a un peu délaissé, je pense qu'elle peut espérer 25% et donc accéder au second tour pour s'y faire pulvériser en cas d'affrontement avec la gauche.



Elle ne peut pas l'avoir 'delaisse' puisqu'elle ne l'a jamais defendu. En France on confond patriotisme, et preference nationale à xenophobie.


Erreur c'est exactement la même chose : soit tu es anticapitaliste et donc internationaliste, soit pro-capitaliste et donc nationaliste  icon_exclaim

Marine Le Pen mobilise plus que son père Paris | 05.07.2011 | 13:02


FRANCE | Bannissant les néofascistes – trop voyants – de sa fête du 1er Mai, la cheffe du Front national se pose en rassembleuse


Marine Le Pen a mobilisé, hier à Paris, plusieurs milliers de partisans lors du cortège organisé traditionnellement le 1er Mai par le Front national (FN), sous l’égide «de Jeanne d’Arc et des travailleurs français». Le défilé aurait rassemblé 3200 personnes selon la police, et 20 000 selon le FN. Seule certitude, la nouvelle présidente du mouvement attire nettement plus de monde que son père, dont les cortèges étaient bien moins fournis ces dernières années.


Pas de symbole sulfureux


Marine Le Pen a banni de «son» défilé les skins au crâne rasé et autres porteurs de treillis ou de croix celtique, symbole néofasciste. Pour les crânes rasés, il faudra attendre que les cheveux repoussent. Hier matin, les cuirs chevelus du FN étaient encore nombreux à briller au soleil parisien. En revanche, nous n’avons pas rencontré la moindre tenue d’assaut. Quant à la croix celtique, elle a fait l’objet d’une chasse toute particulière. De jeunes Italiens de Mantoue situés juste devant nous, place de l’Opéra, l’ont subie à leur détriment. A peine avaient-ils brandi le drapeau néofasciste que des jeunes frontistes portant maillot bleu marine leur ont demandé fermement de cacher cette croix celtique qu’ils ne sauraient voir.


A un an de l’élection présidentielle, la candidate du Front national s’est voulue rassurante et rassembleuse afin d’augmenter son capital de sympathie auprès des classes moyennes et ouvrières. Tout ce qui pouvait rappeler le passé sulfureux du FN a donc été balayé. Son ancien rival au sein du Front, Bruno Gollnisch – qui, lui, revendique le patrimoine politique et culturel de l’extrême droite française – a ainsi été écarté de la tribune d’honneur, installée à l’arrivée du défilé, place des Pyramides.


L’immigration stigmatisée


Le discours de Marine Le Pen a parachevé cette manœuvre. Il se composait à la manière d’un gratin. La couche supérieure évoquait la France éternelle, celle de Jeanne d’Arc, dont la statue dorée surplombait l’oratrice, qui semblait communier avec la sainte dans la même identité blonde. Toutes les grandes figures nationales étaient convoquées, de droite comme de gauche, même celle de Victor Schœlcher, qui a mis fin à l’esclavage. Or, cet homme d’Etat du XIXe siècle fut un haut dignitaire du Grand Orient de France, obédience maçonnique qui combat l’idéologie du Front national. Mme Le Pen ratisse vraiment très large.


La deuxième couche, bien épaisse, du discours de la cheffe frontiste rendait hommage aux travailleurs français, et tout particulièrement aux syndicalistes qui ont été exclus de la CGT et de FO pour s’être présentés à des élections sous l’étiquette du FN.


Enfin, la troisième couche — le fond du gratin rhétorique — stigmatisait l’Europe unie, l’euro, le capitalisme mondialisé et, surtout, l’immigration. Marine Le Pen retrouvait ainsi les «fondamentaux» de son mouvement qu’elle semble tenir d’une main ferme.

Avatar du membre
Vilaine
Messages : 698
Enregistré le : 24 avr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Vilaine » 10 juil. 2011, 13:13:00

Nico37 a écrit :Erreur c'est exactement la même chose : soit tu es anticapitaliste et donc internationaliste, soit pro-capitaliste et donc nationaliste  icon_exclaim


Ah ben alors, je suis vraiment navree de ne pas rentrer dans tes petites cases toutes bien formatees !!
Le FN c'est caca.
One two three viva l'Algérie.

Nico37
Messages : 18634
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Message non lu par Nico37 » 10 juil. 2011, 13:26:00

Vilaine a écrit :
Nico37 a écrit :Erreur c'est exactement la même chose : soit tu es anticapitaliste et donc internationaliste, soit pro-capitaliste et donc nationaliste  icon_exclaim




Ah ben alors, je suis vraiment navree de ne pas rentrer dans tes petites cases toutes bien formatees !!
Il ne s'agit pas de cases mais de la réalité, tu n'a plus qu'à prouver le contraire, faudrait ouvrir un topic. Si tu fais l'exploit de résoudre cette aporie que des 10aines de bureaucrates/politicards n'ont pu solutionner, c'est champagne  icon_exclaim

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 10 juil. 2011, 13:32:00

Idéologiquement, le mouvement de Marine Le Pen est national, populaire, soutiens les entrepreneurs et les PME PMI, défend les agriculteurs et les travailleurs.

En revanche, il l'a déjà montré, il résiste aux lobbies mondialistes et aux puissances d'argent dès lors que ces dernières s'en prennent à l'intérêt supérieur. Hélàs, décrédibilisé, caricaturé injustement, les français hésitent à lui faire confiance, c'est pour cette raison que le mouvement a entrepris un travail sur la présentation de son projet, sur la crédibilisation de ses analyses et les prochaines batailles permettront d'en mesurer l'efficacité.

Répondre

Retourner vers « Mieux connaitre vos partis »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré