Bac : 86% un record

Venez nous parler des problèmes de nos écoles ( service minimum, l'accueil des enfants, effectifs dans les classes ... )
anonyme
Messages : 1256
Enregistré le : 15 juin 2009, 00:00:00

Message non lu par anonyme » 16 juil. 2009, 19:52:00

Quand vous aurez 52 ans, une bonne habitude du secteur social enfance/adolescence ainsi qu'une bonne appréciation de ce que peut être l'échec scolaire, la déscolarisation ( grimpant en flêche depuis quelques années ) et la perpétuation de la non scolarisation d'environ 2/3 d'enfants handicapés, vous comprendrez que je peux me permettre d'émettre quelques doutes sur ces chiffres... :roll:

Avatar du membre
artragis
Messages : 7982
Enregistré le : 29 janv. 2009, 00:00:00
Compte Twitter : @francoisdambrin
Contact :

Message non lu par artragis » 16 juil. 2009, 19:58:00

Ma mère est prof.
Mon meilleur ami a subi une réorientation de BEP Vam en bac pro
La fille que j'aime est allée en STG dans l'espoir de réussir en com, elle a terminé première de sa classe...
La soeur de mon meilleur ami a fait BEP Vam, STG gestion et aujourd'hui elle a une licence de droit avec mention et va vers un master.
Mon cousin n'a fait que baisser de plus en plus fort dans ses moyennes par manque de travail.
Un autre cousin, bac en poche a été faire une école d'ingénieur, il a raté et aujourd'hui a une licence de chimie.
Des exemples de réussite et d'échec j'en ai plein. Vous parlez des enfants handicapés, je dirai qu'on a la chance d'avoir plus d'enfants valides qu'handicapés. Ce n'est pas pour dire sur les handicapés (deux amis à moi son trisomiques, une de mes tantes handicapée mentale comme on dit) mais malheureusement s'ils sont discriminés, ce n'est pas le cas de tous les autres enfants.
La déscolarisation grimpe en flèche, certes mais après avoir largement baissé puisque le BAC était devenu le meilleur moyen d'avoir un métier. Par contre cet effet de déscolarisation s'atténue avec les bac pros qui sont de mieux en mieux pourvus et représentés.
Non ces chiffres sont bons.
http://zestedesavoir.com une association pour la beauté du zeste.

anonyme
Messages : 1256
Enregistré le : 15 juin 2009, 00:00:00

Message non lu par anonyme » 16 juil. 2009, 20:32:00

Plutôt que de balancer vos références pitoyables à la tête ( moi, mon père était cuisinier, eh bien je ne sais même pas me faire cuire un oeuf ), vous feriez mieux de vous demander où passent les élèves des collèges de ZEP lorsqu'ils arrivent en période d'orientation en fin de 3ème : le conseil d'orientation ne se soucie absolument de l'avenir des élèves, et si dans les collèges de ZEP, il y a beaucoup de Mouloud, de Rachid, de Boubakar, on se demande bien où ils sont passés quand on lit sur le journal local les noms des reçus au bac !!

Cela ne vous heurte pas ça ? De voir si peu de personnes issus de parents immigrés titulaires d'un bac ????

Mais vous allez peut-être me donnez comme argument que vous avez peut-être un grand-père Mollah !! :mrgreen:

Avatar du membre
artragis
Messages : 7982
Enregistré le : 29 janv. 2009, 00:00:00
Compte Twitter : @francoisdambrin
Contact :

Message non lu par artragis » 16 juil. 2009, 20:58:00

Votre argument est-il recevable puisque vous me critiquez, donnant mes références de pitoyables?
Si je suis votre raisonnement : beaucoup d'élèves sont déscolarisé donc la majorité des élèves sot déscolarisés. Magnifique ! J'adore.
Vous me demandiez de regarder un peu comment ça se passait dans les collèges et lycée, je vous dit que je sais bien comment ça se passe, après tout c'est mon monde et celui de ma mère. Donc pour vous si : 2/3 des enfants handicapés + 50% des élèves immigrés n'arrivent pas au bac alors il est impossible que 64% des jeunes au total aient le bac? Quelle logique !
http://zestedesavoir.com une association pour la beauté du zeste.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 16 juil. 2009, 21:27:00

et si dans les collèges de ZEP, il y a beaucoup de Mouloud, de Rachid, de Boubakar, on se demande bien où ils sont passés quand on lit sur le journal local les noms des reçus au bac !!

Cela ne vous heurte pas ça ? De voir si peu de personnes issus de parents immigrés titulaires d'un bac ????
Pour ma part,ce qui me heurterait, c'est que l'absentéisme, le désintérêt souvent tonitruant, mènent au Bac.
Les statistiques ne permettent pas dee voir clair "entre français", malheureusement.

Mais à voir le nombre de Mouloud ou de Rachid qui arrivent à des études supérieures, nous n'avons pas à battre notre coulpe pour ceux qui, placés dans des situations identiques, se plantent.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

anonyme
Messages : 1256
Enregistré le : 15 juin 2009, 00:00:00

Message non lu par anonyme » 16 juil. 2009, 22:17:00

artragis a écrit :Votre argument est-il recevable puisque vous me critiquez, donnant mes références de pitoyables?Si je suis votre raisonnement : beaucoup d'élèves sont déscolarisé donc la majorité des élèves sot déscolarisés. Magnifique ! J'adore.
Vous me demandiez de regarder un peu comment ça se passait dans les collèges et lycée, je vous dit que je sais bien comment ça se passe, après tout c'est mon monde et celui de ma mère. Donc pour vous si : 2/3 des enfants handicapés + 50% des élèves immigrés n'arrivent pas au bac alors il est impossible que 64% des jeunes au total aient le bac? Quelle logique !
Tout à fait logique !

- malgré l'absence de statistique officielle, on sait tout de même qu'il y a en France il y a environ plus de 4 millions de personnes d'origine africaine ( Maghreb et Afrique noire ) - On sait également que cette population est très jeune et que si, donc, les personnes d'origine africaine représentent donc 7% de la population, on peut, sans difficulté, passer dans une réprésentation triple pour le nombre de jeunes âgés de 6 à 16 ans, soit au moins 2 millions de personnes.

- Pour les enfants handicapés de plus de 6 ans, on évoque un chiffe supérieur à 1 million de personnes dont la très grande majorité représentent des enfants handicapés mentaux, sensoriels et des enfants polyhandicapés.

La population des enfants scolarisables en France correspond a environ 16 à 18% de la population totale, soit environ 10 millions de personnes : les enfants titulaires d'une carte de handicapés et les enfants issus de l'immigration africaine comptent donc pour pas loin d' 1/3 de la population des 6/16 ans...

QUESTION - Où sont ils donc ??? icon_question

Image
Ecole primaire dans le 93

Avatar du membre
axeland
Messages : 213
Enregistré le : 04 juin 2009, 00:00:00
Localisation : Rouen
Contact :

Message non lu par axeland » 17 juil. 2009, 12:32:00

J'ai passé le bac cette année avec une certaine impression de foutage de g........ (c'était le bac S)
L'épreuve de maths était une sorte de blague je crois... Pas étonnant qu'il y ai un tel taux de réussite avec des épreuves si simples. Les exercices proposés dans cette matière était le genre d'exo qu'on fait en tout début de chapitre histoire de voir si on "connait les bases". FRanchement en sortant de là je me suis demandé si le but était de montrer que le bac ne vallait rien...

Avatar du membre
artragis
Messages : 7982
Enregistré le : 29 janv. 2009, 00:00:00
Compte Twitter : @francoisdambrin
Contact :

Message non lu par artragis » 17 juil. 2009, 12:45:00

Anonyme... Même si tous les enfants handicapés et issus de l'immigration représentaient exactement 1/3 de la population de 6-16 ans et qu'aucun de ceux ci n'étaient scolarisés on arriverait quand même à 64% de bac largement.
Maintenant des gens issus de l'immigration qui sont scolarisés et en situation de réussite j'en connais pas mal. Je suis en lycée privé catholique et vu le nombre de musulman (80-100) je pense que quand même on a pas mal d'immigrés qui sont scolarisés. De plus on remarquera que les "lycées à problèmes" sont ceux qui contiennent le plus d'immigrés.
Oui ce chiffre est potable.
Axeland, oui le bac, surtout en math et en SVT est de plus en plus ridicule tant et si bien que la SVT qui était traditionnellement l'épreuve qui avait les notes les plus homogènes (entre 12 et 16) a vu sa moyenne augmentée de 1.5 points et a même atteint 14.5 une année lors d'une épreuve trs facile.
http://zestedesavoir.com une association pour la beauté du zeste.

Avatar du membre
Libre penseur
Messages : 2167
Enregistré le : 17 nov. 2008, 00:00:00
Localisation : Vendée

Message non lu par Libre penseur » 17 juil. 2009, 21:25:00

mps a écrit : Pour ce qui est des filières "Bac Pro", cela semble en effet un indispensable succès !

Il y a en effet une dignité, un apport social, et une garantie de revenus très supérieurs dans les "vrais métiers" que chez ces "généralistes" propres à tout et bons à rien qu'on a usiné intensivement pendant trop longtemps.

Visiblement, le volontarisme du gouvernement et la qualité nouvelle du réseau de formation commencent à porter leurs fruits.

Pour la filière pro. d'accord, et je m'en réjouis, mais pas pour la filière technologique, les chiffres en témoignent, or les techniciens sont les salariés indispensable de notre société moderne... 

Avatar du membre
lucifer
Messages : 4158
Enregistré le : 17 janv. 2009, 00:00:00
Localisation : Naoned

Message non lu par lucifer » 19 juil. 2009, 00:13:00

Juste une question, car mes gosses en sont pas encore à ce niveau :

Autour de moi, tous mes collegues ou amis ont des enfants avec des bacs, des bacs pro, des bts et au dessus.
Je n'entends plus personne parler de leur enfants avec un BEP, un CAP (ça doit encore exister, non).

Alors simple question : nos gosses sont ils plus intelligents que nous à l'epoque ? J'ai deux CAP et un BEP.

Ou bien ceux qui ont des gosses qui ont des petits diplomes les cachent ou les taisent ( j'ai eu la preuve du contraire, car je connais les enfants de mes collegues ou amis) ou bien nos enfants nous pulverisent en terme d'intelligence.

Une chose est certaine, c'est qu'à mon epoque (il y a 27 ans maintenant), seuls les meilleurs arrivaient au bacs, et il y avait eu une sacreée epuration avant.
Je constate aussi que dans le classe de ma petite (6em), tous passent en 5em , même avec une moyenne generale de 6/20 pour certains.
Il y a peu de temps, ça ne se serait jamais passé comme ça.

Est ce une nouvelle manière de l'education nationale, de faire continuer les cancres, alors que les faire redoubler leur serait benefique ?

Et combien de cancres sont ainsi poussés jusqu'au bac, et le decrochent ?

Axeland a repondu en partie à ma question, le niveau de l'examen n'a jamais été aussi bas. Si un jour, on en venait à aligner les diplomes sur le plan europeen, je pense qu'on passerait largement pour les pires de tous. Mais ne connaissant pas le systeme educatif etranger (sauf un peu les allemands), je ne peux pas trop juger.

Mais où sont passé les jeunes qui decrochent des petits diplomes, alors qu'on ne parle plus que du bac et au dessus ?
Sont ils devenus des pestiferés ? En reste il seulement ? Car perso, je n'en vois plus nul part ....... Tous ceux que je connais ont le bac et +, et sont pourtant loin d'être des lumieres quand on voit le niveau de math et de français.
Maintenant que j'habite en province, je suis devenu peace and love. Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil ( surtout les descendants d'immigrés des cités que j'adore dorénavant )

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 19 juil. 2009, 07:24:00

Tu as parfaitement raison !

Etudes de plus en  plus débiles, très peu de redoublements (parce que cela coûte cher au budget), délibérations portant non sur la connaissance, mais sur le "mérite". "Elle n'a presque pas brossé ; il est toujours poli ..." icon_biggrin

On fait avancer le troupeau, qui se retrouve, toujours aussi débile, "en fac" ! Formidable progrès social icon_evil

De cette inflation au diplôme (creux), on ne trouve pratiquement plus le type qui connaissait simplement son métier. Va par exemple dans un garage : plus personne ne sait réparer, on remplace ... Ni d'ailleurs diagnostiquer une panne, sans un bidule électronique sensé tout indiquer, y compris un pneu plat !

Bref, la vanité et la superficialité prennent la place de la compétence.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

anonyme
Messages : 1256
Enregistré le : 15 juin 2009, 00:00:00

Message non lu par anonyme » 19 juil. 2009, 10:31:00

Décidément, ici, ce n'est pas l'incompténce des gens qui les empêchent de s'exprimer : "je ne sais rien mais je dirais tout", comme disait un de nos grands comiques.

La baisse du nombre de diplomés au BEP et surtout au CAP a une surtout une vraie explication, c'est la suppression des couloirs de passages intermédiaires entre les filières diplomantes : l'élève doit faire un choix définitif qui va le "plomber" pendant 2 ou 3 ans, souvent le BAC Techno, plus rarement le BEP, quasiment jamais le CAP... Comme les C.O des établissements scolaires du second degré ( du premier cycle ) sont totalement à la ramasse, ils orientent les élèves ( même incapables ) vers les diplômes jugés les plus "valorisants" : c'est quand même tellement mieux de rater son bac techno que de réussir un CAP !! :roll: Oubliant ainsi qu'ils ferment la porte pour 2/3 ans à des gosses dont ils ont, d'ailleurs, strictement rien à foutre !! ( un jour un C.O de mon quartier a eu sa voiture brulée par malveillance - à mon avis, je pense que ce n'est pas par hasard - je peux vous dire que je n'ai pas eu de la peine pour lui ! )

Mais heureusement depuis quelques temps, on sent un petit frémissement dans les CFA, CFAI et autres IMT, certains jeunes commencent un peu à se rendre compte qu'on les prends pour des c... ( ils sont souvent aidés en cela par des ASSE de secteur un peu moins débiles que les C.O ) car même si on nous faire croire que rien n'est mieux que le BAC, il est évident qu'une simple FP de base sur des secteurs très demandeurs ( Hôtellerie, Métiers de bouche, Bâtiment, Artisanat de service ) sera toujours très prometteur.

Avatar du membre
lucifer
Messages : 4158
Enregistré le : 17 janv. 2009, 00:00:00
Localisation : Naoned

Message non lu par lucifer » 19 juil. 2009, 11:14:00

Merci pour ta reponse, car je me posais vraiment cette question depuis un certain temps.
Maintenant que j'habite en province, je suis devenu peace and love. Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil ( surtout les descendants d'immigrés des cités que j'adore dorénavant )

anonyme
Messages : 1256
Enregistré le : 15 juin 2009, 00:00:00

Message non lu par anonyme » 19 juil. 2009, 11:53:00

Vous savez, hormis le fait de mon expérience dans le domaine sanitaire, social et médico-social, j'ai aussi l'expérience d'avoir eu 3 enfants ( et même d'en avoir eu 4, mais c'est une autre histoire )

De ces trois enfants, l'une est très douée, la seconde nettement plus à la traine, et le troisième complètement hors du circuit... Eh bien, plus vous avez de difficultés, moins on vous aide, et plus on vous tient la tête "sous l'eau" !!

Quand tout va bien : brevet, bac, licence, et tout à la suite, les portes s'ouvrent, on vous abreuve de conseils, souvent superflus, mais il faut reconnaitre qu'il y a du monde...

Quand le jeune est nettement plus "poussif" et que sa limite supérieure semble être le premier cycle du second degré, les conseillers ne savent plus... conseiller !! Alors que c'est là qu'ils devraient être les plus compétents : ma fille cadette a été orientée vers une filière dont elle subit encore les conséquences négatives après 8 ans !!

Il reste le cas de mon dernier : mon fils handicapé. Alors là, c'est le néant total : on touche le fond ! Tout a été fait pour fabriquer un éternel assisté, alors que lui, il insiste pour travailler ! Vous ne pouvez pas savoir les pieds et les mains qu'il faut agiter pour avoir l'ombre de l'espoir d'essayer une petite filière de formation !! Il est plus facile d'avoir du pognon ( une allocation-aumône ) en pleurant que d'avoir une formation professionnelle.

Et c'est là que cela ne va pas ! On pousse les gens ( disons doués, ou assez doués ) vers le haut, tout en piétinant la g..... de ceux qui sont, disons, un peu moins doués, un peu plus lents !!

Vous rendez vous compte, en plus, que lorsqu'on dénonce ce fait, nos "orientateurs professionnels" ramènent tout au handicap, à la maladie et si par hasard le jeune "pas doué" n'est ni malade, ni invalide, on lui trouve, je ne sais quel "handicap social" qui autoriseraient donc les institututions et le cadre social à lui refuser toute capacité et à en faire inéxorablement un assisté perpétuel !

AU FOU !! icon_evil

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 19 juil. 2009, 12:18:00

Je comprends ton problème, mais tu dois comprendre le leur ....

Si ta benjamine n'est pas très portée sur les études, elle s'épanouira sans doute en apprenant un métier, et pas nécessairement par des filières de l'éducation nationale.  Il en existe d'autres, comme l'apprentissage (un jour de cours par semaine, le reste au turbin) où elle pourra se révéler. Agencement floral, encadrements de gravures, restauration de cadres en stuc par exemple, sont des métiers très demandés et considérés qu'elle devra apprendre pratiquement sur le tas. Son premier Conseiller en Orientation, ce doit être toi ...

Pour ton cadet, si tu veux lui offrir une vie aussi normale que possible, même constat ! Les filières scolaires ne lui conviendront sans doute pas, et essaie si possible de le tenir hors des mafias pour handicapés. S'il aime le plein air, et u'il est mobile, il y a les piscicultures, les parcs animaliers, les manèges ou élevags de chevaux, etc. Trsè épanouissant et "digne".  S'il ne peut se déplacer, vois à quoi il est senible. Musique, métiers d'art, préparations en cuisine, élevage de canaris ... L'orientation doit partir de lui (c'est très personnel) avec ton appui pour lui monter diverses possibilités réalisables, et pas de fonctionnaires.

Courage.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Répondre

Retourner vers « Nos écoles »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré