Encore un blessé par flashball (connu cette fois)...

Venez parler de notre sécurité ( la police, la violence... ) mais aussi venez parler de la sécurité sur le web ( piratage, compte bancaire... )
Répondre
Avatar du membre
Bastien Vert
Messages : 752
Enregistré le : 01 déc. 2008, 00:00:00
Localisation : Toulouse

Message non lu par Bastien Vert » 15 juil. 2009, 13:47:00

Le réalisateur et descendant d'un metteur en scène de théâtre renommé Joachim Gatti a perdu un oeil suite à un tir de flashball alors qu'il participait à une action festive et non violente à Montreuil. Cette blessure fait suite à de nombreuses autres. Pour des prétextes toujours futiles, les policiers tirent et visent toujours la tête et ne tiennent aucun compte des consignes e sécurité (il est interdit de tirer à moins de 10m, eux ne tirent qu'à  moins de 10m!). Je dénonce une tentative d'intimidation fasciste de l'opinion publique et une attente à la liberté d'expression. La question de la démission du ministre de l'Intérieur et du passage en justice des ministres successifs qui ont azutorisés ces horreurs est indispensable, dans un état de droit, de même que celle des policiers incriminés. Les flashballs devraent être mmédiatement nterdit (ils se vantent d'être des armes non létales mais vu l'état des blessés, un il pourrait y avoir des morts, deux n'est ce pas pire de perdre un oeil et d'être à jamais estropié?) Voici le témoignage de Joachim Gatti (il est contraire aux mensonges de la police et de l'AFP, je dis "mensonges" parce que c'est des éléments dont il est vérifiable et vérifié qu'ils sont faux et que donc des services de l'état ont produit sciemment de faux témoignages).

> > (Armand Gatti et Hélène Châtelain sont - entre autres - les doyens sublimes du cinéma anarchiste - et Hélène Châtelain l'actrice inoubliable de "La Jetée" de Chris Marker)
> SUR JOACHIM GATTI (À DIFFUSER LARGEMENT).
> Lettre ouverte de Stéphane Gatti (son père)
> samedi 11 juillet 2009 (15h09)




>
>
> Voici la lettre de La Parole Errante avec prière de large diffusion, contre la désinformation de l’AFP et de la Presse collabo, et c’est pourquoi je la transfère à la demande de Stéphane Gatti.
> (O)
>
> Pour info complémentaire sur Joachim Gatti, il est aussi l’acteur qui a tenu le rôle de Joachim Rivière dans le film "La Commune de Paris" de Peter Watkins, il a fait des études de philosophie à Nanterre avec Etienne Balibar, un Grand Projet sur la sémiotique de la stratégie urbaine de la ville de Gênes (histoire et contemporain dont les grandes manifestations altermondialistes). Etc...
>
> Il va de soi qu’il faut prendre en compte tous les "cyclopes" comme disait La Louve ici, des balles de plastique ou autres coups envoyés dans la figure des manifestants, activistes et/ou autres résistants ou non conformes, dont les gars les plus défavorisés des banlieues qui ont été aux premières loges, ou simples contestataires solidaires de l’insoumission et de la liberté du mode de vie, premières victimes de la défiguration générale entreprise par le nouveau Président depuis qu’il fut ministre de l’intérieur, corps vivants et réformes institutionnels compris.
>
> Défigurer pour marquer à vie, c’est un crime autorisé depuis que la police est engagée par le pouvoir dans des voies miliciennes contre l’altérité sociale et nationale (ici je parle aussi de l’émigration). Et notamment contre ceux qui agissent pour sauver les libertés à l’acte. Sans doute est-ce la structuration d’un fascisme sur l’alterophobie générale des lois et des ordres exécutifs, jusqu’à leur application sans contestation par les forces de l’ordre, n’étant en réalité que celles du désordre des divisions les plus graves.
>
> Mais il faut savoir que l’état dans lequel se trouve le visage du dernier des "cyclopes" de la population en voie de mutation sous les actes de défiguration de l’humain par le président actuel, est certainement le plus grave de ceux qui se sont produits jusqu’ici. L’escalade est claire et il faut voir et comprendre en quoi...
>
> http://bellaciao.org/fr/spip.php?article88906
>
> A Montreuil, la police vise les manifestants à la tête
>
>
>
> Le matin du mercredi 8 Juillet, la police avait vidé une clinique occupée dans le centre-ville. La clinique, en référence aux expériences venues d'Italie, avait pris la forme d'un "centro sociale" à la française : logements, projections de films, journal, défenses des sans papiers, repas... Tous ceux qui réfléchissent au vivre ensemble regardaient cette expérience avec tendresse. L'évacuation s'est faite sans violence. Les formidables moyens policiers déployés ont réglé la question en moins d'une heure. En traversant le marché le matin, j'avais remarqué leurs airs affairés et diligents.
>
> Ceux qui s'étaient attaché à cette expérience et les résidents ont décidé pour protester contre l'expulsion d'organiser une gigantesque bouffe dans la rue piétonnière de Montreuil.
>
> Trois immenses tables de gnocchi (au moins cinq mille) roulés dans la farine et fabriqués à la main attendaient d'être jetés dans le bouillon. Des casseroles de sauce tomate frémissaient. Ils avaient tendu des banderoles pour rebaptiser l'espace. Des images du front populaire ou des colonnes libertaires de la guerre d'Espagne se superposaient à cette fête parce que parfois les images font école. J'ai quitté cette fête à 20h en saluant Joachim.
>
> A quelques mètres de là, c'était le dernier jour dans les locaux de la Parole errante à la Maison de l'arbre rue François Debergue, de notre exposition sur Mai 68. Depuis un an, elle accueille des pièces de théâtres, des projections de films, des réunions, La nuit sécuritaire, L'appel des Appels, des lectures, des présentations de livres... Ce jour-là, on fermait l'exposition avec une pièce d'Armand Gatti « L'homme seul » lu Pierre Vial de la Comédie Française et compagnon de longue date. Plusieurs versions de la vie d'un militant chinois s'y confrontent : celle de la femme, des enfants, du père, du lieutenant, du général, des camarades...
>
> C'était une lecture de trois heures. Nous étions entourés par les journaux de Mai. D'un coup, des jeunes sont arrivés dans la salle, effrayés, ils venaient se cacher... ils sont repartis. On m'a appelé. Joachim est à l'hôpital à l'hôtel Dieu. Il était effectivement là. Il n'avait pas perdu conscience. Son visage était couvert de sang qui s'écoulait lentement comme s'il était devenu poreux. Dans un coin, l'interne de service m'a dit qu'il y avait peu de chance qu'il retrouve l'usage de son œil éclaté. Je dis éclaté parce que je l'apprendrais plus tard, il avait trois fractures au visage, le globe oculaire fendu en deux, la paupière arrachée...
>
> Entre ces deux moments; celui où je l'ai quitté à la fête aux gnocchi et l'hôtel Dieu que s'était-il passé ? Il raconte : Il y a eu des feux d'artifice au dessus du marché. Nous nous y sommes rendus. Immédiatement, les policiers qui surveillaient depuis leur voiture se sont déployés devant. Une minute plus tard, alors que nous nous trouvions encore en face de la clinique, à la hauteur du marché couvert, les policiers qui marchaient à quelques mètres derrière nous, ont tiré sur notre groupe au moyen de leur flashball.
> A ce moment-là je marchais et j'ai regardé en direction des policiers. J'ai senti un choc violent au niveau de mon œil droit. Sous la force de l'impact je suis tombé au sol. Des personnes m'ont aidé à me relever et m'ont soutenu jusqu'à ce que je m'assoie sur un trottoir dans la rue de Paris. Devant l'intensité de la douleur et des saignements des pompiers ont été appelés.
>
> Il n'y a pas eu d'affrontement. Cinq personnes ont été touchés par ces tirs de flashball, tous au dessus de la taille. Il ne peut être question de bavures. Ils étaient une trentaine et n'étaient une menace pour personne. Les policiers tirent sur des images comme en témoigne le communiqué de l'AFP.
>
> Un jeune homme d'une vingtaine d'années, qui occupait, avec d'autres personnes, un squat évacué mercredi à Montreuil (Seine-Saint-Denis), a perdu un œil après un affrontement avec la police, a-t-on appris de sources concordantes vendredi. Le jeune homme, Joachim Gatti, faisait partie d'un groupe d'une quinzaine de squatters qui avaient été expulsés mercredi matin des locaux d'une ancienne clinique. Ils avaient tenté de réinvestir les lieux un peu plus tard dans la soirée mais s'étaient heurtés aux forces de l'ordre. Les squatters avaient alors tiré des projectiles sur les policiers, qui avaient riposté en faisant usage de flashball, selon la préfecture, qui avait ordonné l'évacuation. Trois personnes avaient été arrêtées et un jeune homme avait été blessé à l'œil puis transporté dans un hôpital à Paris, selon la mairie, qui n'avait toutefois pas donné de précision sur l'état de gravité de la blessure."Nous avons bien eu connaissance qu'un jeune homme a perdu son œil mais pour le moment il n'y a pas de lien établi de manière certaine entre la perte de l'œil et le tir de flashball", a déclaré vendredi la préfecture à l'AFP.
>
> La police tire sur l'image d'un jeune de 20 ans qui essayent de reprendre son squat. Et pour la police et les médias, cela vaut pour absolution, et c'est le premier scandale.
> Faut-il rétablir la vérité sur l'identité de Joachim Gatti ne serait-ce que pour révéler la manipulation des identités à laquelle se livre la police pour justifier ses actes , comme s'il y avait un public ciblé sur lequel on pouvait tirer légitimement ?
>
> Joachim n'a pas 20 ans mais 34 ans.
> Il n'habitait pas au squat, mais il participait activement aux nombreuses activités de la clinique
> Il est cameraman
> Il fabrique des expositions et réalise des films.
> Le premier film qu'il a réalisé s'appelle « Magume ». Il l'a réalisé dans un séminaire au Burundi sur la question du génocide. Aujourd'hui, il participe à la réalisation d' un projet dans deux foyers Emmaüs dans un cadre collectif..
>
> On devrait pouvoir réécrire le faux produit par l'AFP en leur réclamant de le publier. Il serait écrit :
> Joachim Gatti, un réalisateur de 34 ans a reçu une balle de flashball en plein visage alors qu'il manifestait pour soutenir des squatteurs expulsés. Il a perdu un œil du fait de la brutalité policière..
>
> Stéphane Gatti

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 15 juil. 2009, 16:46:00

[table cellpadding="0" cellspacing="0" border="0" width="100%"][tr][td colspan="2" rowspan="1"][hr][/td][/tr][tr][td colspan="2" rowspan="1"]Le réalisateur et descendant d'un metteur en scène de théâtre renommé Joachim Gatti a perdu un oeil suite à un tir de flashball alors qu'il participait à une action festive et non violente à Montreuil[/td][/tr][/table]

Effarant !
icon_question !ipales en poche, manifestaient gentiment en souvenir de Mère Térésa, ou pour la promotion des tartines au chocolat ...

Quand passent soudain une horde de policiers armés jusqu'aux dents, équipemennt habituel de nos flics quand ils vont chercher un cadeau pour le Commissaire ...

Et là, c'est l'inexplicable ! Les policiers - dont tout le monde sait que ce sont des sados refoulés, se mettent à viser à la tête un quidam paisible, dont on est bien heureux drapprendre qu'il est le "descendant" d'un metteur en scène (facteur agravant, puisqu'on s'attaque aux Beaux-Arts).

Il faut envoyer les troupes de l'ONU !!!



 
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
Gis
Messages : 4939
Enregistré le : 13 oct. 2008, 00:00:00
Localisation : Loire-Atlantique

Message non lu par Gis » 15 juil. 2009, 21:49:00

Salut Bastien Vert,
Bastien Vert a écrit :
(...)
> On devrait pouvoir réécrire le faux produit par l'AFP en leur réclamant de le publier. Il serait écrit :
> Joachim Gatti, un réalisateur de 34 ans a reçu une balle de flashball en plein visage alors qu'il manifestait pour soutenir des squatteurs expulsés. Il a perdu un œil du fait de la brutalité policière..
>
> Stéphane Gatti


J'ai cité qu'une partie de ton texte, juste la fin car tu demandes que les infos de la presse soit réécrites, je ne comprends pas pourquoi ?

Je t'ai fait un copier/coller du début de l'article de LCI :
"Le 8 juillet dernier, Joachim Gattihttp://tf1.lci.fr/infos/tag/joachim-gat ... tti-1.html, 34 ans, perdait l'usage d'un œil après avoir reçu le tir de flash-ballshttp://tf1.lci.fr/infos/tag/flash-ball/ ... all-1.html d'un policier lors d'un rassemblement en soutien à des expulsés d'un squat à Montreuil, en Seine-Saint-Denis.."
Tu vois, ils disent la vérité.. L'article continue avec l'avis de Voynet qui condamne le flash-ball ou  comme un responsable du syndicat de police qui le défend.
L'article indique qu'une note de la Direction  centrale de la sécurité publique a rappelé les règles pour l'utilisation de cette arme, dont "le respect des distances minimales "pas moins de sept mètres", proscrivant la visée "au niveau du visage ou de la tête" et insistant que l'utilisation devait être "proportionnée" aux faits et liés à la légitime défense." Vois le lien ici.
 
à plus

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 16 juil. 2009, 08:13:00

Dans une situation houleuse, et à longue distance, il est difficile d'éviter par exemple le visage d'un type qui se baisse ...
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
Bastien Vert
Messages : 752
Enregistré le : 01 déc. 2008, 00:00:00
Localisation : Toulouse

Message non lu par Bastien Vert » 16 juil. 2009, 11:50:00

Oui mais la dépèche de l'AFP ne disait pas ca, et ce n'est pas cette version qui est passé dans les médias de grande audience. Par ailleurs, le texte n'est pas de moi mais du père de la victime comme indiqué. Et il est clair que ce monsieur n'a pas été visé par hasard, parmi les gens qui étaient là et aussi que ce coup de force visait à faire peur et à impressionner puisqu'ils n'avaient (comme souvent en ce moment) aucune raison légale d'intervenir. En Etat démocratique c'est génant, d'autant plus que la justice corrompu se refuse à intervenir. Belle séparation des pouvoirs! Il y a clairement pression de l'exécutif pour forcer le judiciaire à charger des innocents comme Coupat et d'autre pat pour empécher qu'est lieu les enquetes sur les amis du régme et sur les exactions policiaires alors que plusieurs dizanes de jeunes ont déjà été gravement blessés par flashball, à cause du mépris des polcers qui les utilisent pour les régles de sécurité. Il faut régair maintenant: ca fait longtemps que je vous le dit, vous voulez pas me croire, mais plus ca va et plus se présice la menace que Sarkozy fait peser sur les droits des citoyens en France en remettant en cause des droits et des fondements du régime qui datent de 1945, de 1936 ou même de 1789. 

Avatar du membre
lucifer
Messages : 4158
Enregistré le : 17 janv. 2009, 00:00:00
Localisation : Naoned

Message non lu par lucifer » 16 juil. 2009, 12:11:00

C'est tellement facile, ce racisme anti flic, ça en devient navrant.

Mais au fait, combien de lynchage de flic ne passent pas aux infos, de peur que le citoyen voit vraiment dans quel monde il vit ?

Tient, Bastien Vert, pour ta gouverne, regarde de temps à autres les infos de presse locales, au lieu de toujours te fier aux articles propagandes/

Je t'en donne un, histoire que tu saches (pour une fois) et que tu prenne conscience qu'il y a pas d'un coté les gentils et de l'autre les méchants.

A priori, la presse, tout le monde la lit comme il veut, non ?

http://img174.imageshack.us/i/img044.jpg/
Maintenant que j'habite en province, je suis devenu peace and love. Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil ( surtout les descendants d'immigrés des cités que j'adore dorénavant )

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 16 juil. 2009, 12:14:00

[table cellpadding="0" cellspacing="0" border="0" width="100%"][tr][td colspan="2" rowspan="1"][hr][/td][/tr][tr][td colspan="2" rowspan="1"]Oui mais la dépèche de l'AFP ne disait pas ca, et ce n'est pas cette version qui est passé dans les médias de grande audience. Par ailleurs, le texte n'est pas de moi mais du père de la victime comme indiqué. Et il est clair que ce monsieur n'a pas été visé par hasard, parmi les gens qui étaient là[/td][/tr][/table]


Et parce u'il a un jour engendré son fils, il sait mieux que quiconque ce qui s'est passé, alors qu'!il n'était pas là, et par charité, personne ne va lui dire si son fils faisait le c.. ?

Et puis, avoue cque cette version du tireur d'élite visant un type déterminé qu'il ne connait pas dans une foule en délire ...
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
lucifer
Messages : 4158
Enregistré le : 17 janv. 2009, 00:00:00
Localisation : Naoned

Message non lu par lucifer » 16 juil. 2009, 12:18:00

C'est encore du n'importe quoi, de la gazette de comptoir. On ne parle jamais des agressions de flics qui sont quotidiennes.
Mais c'est sur, c'est moins politiquement correct et moins vendeur.
Je ne critique pas les journalistes qui ecrivent, mais ceux qui boivent leur paroles comme si elles venaient du Christ.
Maintenant que j'habite en province, je suis devenu peace and love. Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil ( surtout les descendants d'immigrés des cités que j'adore dorénavant )

Avatar du membre
Bastien Vert
Messages : 752
Enregistré le : 01 déc. 2008, 00:00:00
Localisation : Toulouse

Message non lu par Bastien Vert » 16 juil. 2009, 12:36:00

Un c'est pas le sujet lucifer deux c'est leur boulot de faire régner la loi, ces violences font parti de leur boulot, et en plus les délinquants qui les assaillent eux sont trainés devant la justice, trois, n'est ce pas normal de résister face à un état policier, celui crée par Sarkozy, comme durant la guerre avec la Résistance (Ce n'est pas moi qui le dit mais plusieurs résistants célèbres)? Le père parle un parce qu'l était là, deux parce que son fils et les autres personnes quié taient là lui ont raconté ce qui s'est passé. Quand il s'agit de faire un procès, on se doit d'entendre les deux versions et celle des victimes est ici accablante et devrait déclenché une enquete administrative, c'est un minimum.

Son fils, il a fait quoi? Il a participé à une occupation dans une clinique, d'accord, mais il a été attaqué alors qu'il faisait une fête de quartier militante, certes, mais non violente (même les flics le reconnaissent). Il est évident qu'il a été attaqué non pour ca mais pour intimider les intellectuels (surtout à Montreuil) et surtout parce qu'il était un militant anarchiste, et un cinéaste militant de renom. C'est la même parodie de justice que pour l'affaire Coupat les mêmes pressions innaceptables de l'exécutif sur le judiciaire.

Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 34096
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Message non lu par politicien » 16 juil. 2009, 12:44:00

Bonjour,

J'ai l'impression qu'on ne connait pas tout de cette histoire, il est assez facile de juger comme cela, mais Bastien, oui ça fait partie de leur boulot la violence, mais faudrait aussi peut être respecter leur boulot.

Ensuite y'a une question qu'on devrait se poser, pourquoi on est arrivé au Flashball ?

A plus tard,
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
Bastien Vert
Messages : 752
Enregistré le : 01 déc. 2008, 00:00:00
Localisation : Toulouse

Message non lu par Bastien Vert » 16 juil. 2009, 12:47:00

Parce que la firme flashball devait trouver quelqu'un à qui fourgué ce produit, je suppose. Et que le sécuritaire ca vends bien électoralement, y'a qu'à voir les messages révoltants de mps.

Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 34096
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Message non lu par politicien » 16 juil. 2009, 12:49:00

Bonjour,

Donc c'est la police qui a dit qu'il fallait utiliser le flashball car ça se vend bien ? en aucune manière les délinquants ne sont responsables de l'arrivée de cette arme ?

A plus tard,
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
Bastien Vert
Messages : 752
Enregistré le : 01 déc. 2008, 00:00:00
Localisation : Toulouse

Message non lu par Bastien Vert » 16 juil. 2009, 12:53:00

C'est Sarkozy, voyageur de commerce des grandes firmes française, qui a vendu le flashball et le tazer à la police. Qu'est ce que, les délinquants viennent faire là? Le tazer comme le flashball sont plus souvent utilisés à des fns d'intimidation contre des militants lors des actions ou des manifestations que contre les délinquants de banlieue (exactement comme la BAC). C'est une arme de guerre civile!

Avatar du membre
Gis
Messages : 4939
Enregistré le : 13 oct. 2008, 00:00:00
Localisation : Loire-Atlantique

Message non lu par Gis » 16 juil. 2009, 13:19:00

Bonjour,
Bastien Vert a écrit :
Un c'est pas le sujet lucifer deux c'est leur boulot de faire régner la loi, ces violences font parti de leur boulot, et en plus les délinquants qui les assaillent eux sont trainés devant la justice, trois, n'est ce pas normal de résister face à un état policier, celui crée par Sarkozy, comme durant la guerre avec la Résistance (Ce n'est pas moi qui le dit mais plusieurs résistants célèbres)? Le père parle un parce qu'l était là, deux parce que son fils et les autres personnes quié taient là lui ont raconté ce qui s'est passé. Quand il s'agit de faire un procès, on se doit d'entendre les deux versions et celle des victimes est ici accablante et devrait déclenché une enquete administrative, c'est un minimum.

Son fils, il a fait quoi? Il a participé à une occupation dans une clinique, d'accord, mais il a été attaqué alors qu'il faisait une fête de quartier militante, certes, mais non violente (même les flics le reconnaissent). Il est évident qu'il a été attaqué non pour ca mais pour intimider les intellectuels (surtout à Montreuil) et surtout parce qu'il était un militant anarchiste, et un cinéaste militant de renom. C'est la même parodie de justice que pour l'affaire Coupat les mêmes pressions innaceptables de l'exécutif sur le judiciaire.
Je ne sais pas de quels résistants tu parles et qu'importe, car je trouve qu'on ne peut faire un parallèle entre notre Etat actuel et le contexte de la guerre 39-45.. la barbarie et la folie des nazis.
L'accident (je ne peux croire qu'il ait été visé) dont tu parles comme la motivation de cet homme ne peuvent amener à ce genre de conclusion.

à plus

Avatar du membre
Bastien Vert
Messages : 752
Enregistré le : 01 déc. 2008, 00:00:00
Localisation : Toulouse

Message non lu par Bastien Vert » 16 juil. 2009, 13:28:00

C'est alors un accident qui s'est répété des dizaines de fois d'un bout à l'autre de la France, c'est bizarre hein...

Les résistants célèbres réunis en un contre sommet sur le plateau des Glières, au moment de la commémoration par Sarkozy de la Résistance (il riait et montrait ouvertement qu'il s'en foutait éperdument) ont appelés à résister une nouvelle fois (étaient présent notamment Raymond Aubrac, Stéphane Hessel, Walter Bassan, ...). Et ce n'est pas la première fois qu'ils mène une telle action, il y a quelques années ils avaient déjà appeller avec d'autre résistants comme par exemple Georges Guingouin, et d'autres aujourd'hui décédés, à une résistance citoyenne face à Sarkozy et à la destruction des aquis de la Résistance.

Répondre

Retourner vers « Notre sécurité »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré