Sans abris

Vous souhaitez parler des Français, de leurs origines (régions françaises, de leur cultures... ), et ceux dont on ne parle pas (SDF, sans papiers...) c'est ici
Avatar du membre
lucifer
Messages : 4158
Enregistré le : 17 janv. 2009, 00:00:00
Localisation : Naoned

Message non lu par lucifer » 01 mars 2009, 19:37:00

C'est vrai, et c'est normal, nous avons tendance à croire que les sdf, c'est un clan.
Mais il y a differents modes de vie , differente façon d'etre sdf.

En fait, il s'agit d'une société dans la société. Et Gis a raison, une nouvelle forme de sdf a vu le jour ces dernieres années: ceux qui travaillent.
Encore plus ecoeurant quand on sait que c'est ceux qui travaillent qui font tourner notre pays.
Maintenant que j'habite en province, je suis devenu peace and love. Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil ( surtout les descendants d'immigrés des cités que j'adore dorénavant )

lambertini
Messages : 3119
Enregistré le : 29 nov. 2008, 00:00:00
Localisation : normandie

Message non lu par lambertini » 01 mars 2009, 19:45:00

de plus en plus dans les grandes villes (ou il y a du travaille) le logement est inacesible,.
car pas assez de logement sociaux de contruits, et loyers trops chére, combien d ouvriers du batiment vivent dans les fourgont de leurs entreprises..
d ailleurs letat paye l hotelle a de nombreuses familles, par manque d appartement., ce qui coute une fortune, et ne ressoud rien....
chez les SDF jai vue baucoups de solidarité, MPS ne doit pas en connaitre baucoups, pour parler deux ainsi.
la caravane passe et les chiens aboient

Avatar du membre
Norbert
Messages : 1520
Enregistré le : 05 janv. 2009, 00:00:00
Localisation : Val de Marne
Contact :

Message non lu par Norbert » 01 mars 2009, 20:58:00

Gis a écrit :Je suppose que tu ne parles pas de ceux qui ont un emploi, mais pas assez de moyens pour se loger
Il faut que tu m'expliques comment ça peut exister.
Image

lambertini
Messages : 3119
Enregistré le : 29 nov. 2008, 00:00:00
Localisation : normandie

Message non lu par lambertini » 01 mars 2009, 21:28:00

dejas il faut trouver un appart,.. icon_cheesygrin
si tu gagne 110 euro et que tu est celibataire, tu na pas droit aux allocation logement,.ton loyers 600 euro, plus les charges et le chauffage,, , et quil te faut un moyens de transport, ta nourriture.,.
tu peut travailler toutes ta vie tu fini pauvre, par contre tu aurra enrichi ton proprietére, et le patron qui t exploite
la caravane passe et les chiens aboient

En ligne
Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 31238
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Message non lu par politicien » 01 mars 2009, 21:33:00

Bonsoir,

Lambertini tu dis travailler pour 110€ tu as du te tromper je pense que tu as voulu dire 1100€, car 1100€ c'est à peu près le Smic voir un peu plus même.
Mais c'est vrai qu'il y a de plus en plus de gens qui travaillent et qui vivent dans la rue. Norbert te l'expliquer je ne serais pas, mais ça existe il faut pas non plus se voiler la face. Et cela arrivera de plus en plus.

A plus tard,
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

lambertini
Messages : 3119
Enregistré le : 29 nov. 2008, 00:00:00
Localisation : normandie

Message non lu par lambertini » 01 mars 2009, 21:39:00

toutes mes excuses 1100euro c est le salaire de baucoups
la caravane passe et les chiens aboient

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 01 mars 2009, 22:11:00

Gis a écrit :Bonsoir,

Mps - Tu dis "les SDF sont associaux.." (Je suppose que tu ne parles pas de ceux qui ont un emploi, mais pas assez de moyens pour se loger ) ne penses-tu pas qu'ils agissent de la sorte par obligation ou/et par protection ? Il y a eut quelque chose (évènement douloureux : rupture.. décès.. ) ou quelqu'un (rejet..) qui les a poussé dans la rue non ? Les repères changent, comment faire dehors quand les règles différent de la vie d'avant et que seule importe la survie .. ?

As-tu déjà réfléchi que, pour qu'un type se retrouve à la rue, cela implique qu'il n'ait aucune famille, aucun ami, aucun voisin qui en veuille ?

Concernant cette qualification "d'oubliés", je suis également d'accord avec Lambertini et j'ajouterais juste qu'ils sont oubliés par les politiques qui comptent sur les associations pour leur venir en aide alors que le problème est en amont et concerne : le logement, le travail, le surendettement, le suivi social... et puis, c'est souvent quand ils sont morts ou lors d'action menée par des associations que l'on en parle. Cela va -t-il changer quelque chose dans le futur ?  l'impact parait minime au bout de quelques jours de médiatisation.

tu me fais rire ! Et avec quel argent fonctionnent ces associations, à ton avis ? Bien sûr que l'impact sera toujours minime, et je vais te dire pourquoi : l'immense majorité des SDF sont des gens qui ont de très gros problèmes psychiatriques. Mais personne ne peut les contraindre à se faire soigner.  On leur offre donc ce qu'on peut, et qu'ils soient susceptibles d'accepter : un mot gentil, une bonne bouffe, une piqûre d'antibiotiques, des clopes, des couvertures, une bouteille de vinasse.

Va faire des rondes pendant 3 mois.  Tu ne culpabiliseras plus la société, tu verras que ces sdf ne veulent tout simplement rien d'autre ... Accepte la différence.


C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

lambertini
Messages : 3119
Enregistré le : 29 nov. 2008, 00:00:00
Localisation : normandie

Message non lu par lambertini » 01 mars 2009, 22:54:00

il ny a pas de generalité, biensur que des gens qui ont passés la plus grande partie de leurs vie dans la rue, ne veulent plus rien d autre, mais il faut les aidée au depart de leurs chuttes
la caravane passe et les chiens aboient

Avatar du membre
Gis
Messages : 4921
Enregistré le : 13 oct. 2008, 00:00:00
Localisation : Loire-Atlantique

Message non lu par Gis » 01 mars 2009, 22:57:00

Salut


Mps - Je reprends ta phrase :"As-tu déjà réfléchi que, pour qu'un type se retrouve à la rue, cela implique qu'il n'ait aucune famille, aucun ami, aucun voisin qui en veuille ?"  

Ta réflexion est juste dans certains cas, mais cela n'implique pas que ce que je viens de dire est faux non ? Et puis, un drame peut avoir des conséquences insoupçonnées sur une personne qui peut rompre tout lien en réaction.

Concernant l'impact, je ne me permettrais pas de juger l'action des associations vis à vis des SDF. Ce que j'entendais en disant l'impact, c'est l'effort des associations à essayer de faire prendre conscience aux politiques qu'ils doivent prendre en compte le problème. (relis l'idée : le problème en amont).
Quant à savoir ce que veulent les SDF, je ne sais pas, je pense avoir un toit au dessus de leur tête ?.. ou s'ils pourraient revenir en arrière, ne jamais avoir été "obligés" d'en arriver là.. et puis finalement ce que tu dis, c'est à dire qu'on les laisse tranquille.. ne deviennent-ils pas hors notre société même si par la force des choses, ils sont dedans.

Accepter la différence ? Les différences sont partout dans notre société .. et les inégalités sociales et la façon d'apréhender les soucis et j'en passe...



Norbert -  Je n'ai pas parlé de l'emploi, la plupart du temps, ils sont précaires et peu qualifiés.. ou à temps partiel... comment assurer un logement ? comment rassurer un propriétaire. Tu vas me dire et les services sociaux ? certes mais les aides sont ponctuelles.. pas les impayés ! ni une future expulsion..

http://tf1.lci.fr/infos/economie/2003/0 ... 90,00.html 

et puis dans certaines grandes villes, même un emploi à temps complet ne permet pas de pouvoir se loger, au regard des loyers..


à plus

lambertini
Messages : 3119
Enregistré le : 29 nov. 2008, 00:00:00
Localisation : normandie

Message non lu par lambertini » 01 mars 2009, 23:14:00

il faut agir avant,..
car unSDF, a souvent perdu le gout de se battre, il se laisse couller, un sdf ,et un homme avec ses defauts et ses qualités.. homme a ses limittes a l endurance.., il a suivie souvent un parcour qui enchaines pertes d emploies, divorce alcool, ect,, la vie ne fait pas de cadeaux, sans argents souvent leurs familles les oublies (comme on oublie ses vieux),, ou comme certain qui font des enfants pour toucher les allocations, et a l age de 18 ans les mettes a la portes, oui oui sa existe., et le monde du travaille qui est impitoyable tout sa fait des milliers de futurs sdf
la caravane passe et les chiens aboient

Avatar du membre
lucifer
Messages : 4158
Enregistré le : 17 janv. 2009, 00:00:00
Localisation : Naoned

Message non lu par lucifer » 02 mars 2009, 02:52:00

Je suis d'accord avec lambertini. Ben, oui, ça arrive .................. icon_cheesygrin
Maintenant que j'habite en province, je suis devenu peace and love. Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil ( surtout les descendants d'immigrés des cités que j'adore dorénavant )

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 02 mars 2009, 09:07:00

Oui, tout arrive.

C'est pourquoi il faut proposer des alternatives à ceux qui sont preneurs, mais ne rien imposer.

Les obsédés des SDF me font songer à ces scouts qui se préciptent pour aider un aveugle à traverser. Le type proteste, les scouts insistent. Arrivé de l'autre côté de la rue, l'aveugle leur dit "je n'ai jamais eu l'intention de traverser, pouvez-vous me ramener d'où je viens ?" icon_biggrin
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
Norbert
Messages : 1520
Enregistré le : 05 janv. 2009, 00:00:00
Localisation : Val de Marne
Contact :

Message non lu par Norbert » 02 mars 2009, 09:22:00

politicien a écrit :Lambertini tu dis travailler pour 110€ tu as du te tromper je pense que tu as voulu dire 1100€, car 1100€ c'est à peu près le Smic voir un peu plus même.
Mais c'est vrai qu'il y a de plus en plus de gens qui travaillent et qui vivent dans la rue. Norbert te l'expliquer je ne serais pas, mais ça existe il faut pas non plus se voiler la face. Et cela arrivera de plus en plus.
Bien sur que ça existe! Surtout quand un smicard veut habiter en plein centre de Paris parce que la banlieue n'est "pas faite pour lui" et qu'il lui faut un F3.
Et puis, même avec un loyer de 600€ ( moins 46€ d'APL), admettons une centaine d'euros de charges (ce qui correspond aux charges diverses de ma famille) il reste 446€ pour vivre soit 111€50 par semaine. J'aimerais bien qu'il m'en reste autant pour faire vivre ma famille!!!
Image

En ligne
Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 31238
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Message non lu par politicien » 02 mars 2009, 09:41:00

Bonjour,

Norbert tu oublis quelques chiffres me semble t'il comme l'a dit Lambertini les moyens de transport (voiture + assurance + essence ou bus ou TER) Tout cela a un énorme coût. Et puis la nourriture même si tu vas cher les discounters faudra payer un minimum de 45€ de caddies par semaine ( je parle des produits de première nécessité)

Alors je pense qu'on est au dessus de 1100€ et que par conséquent il y a des travailleurs qui vivent dans la rue. Et ce n'est pas choix.

A plus tard,
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 02 mars 2009, 12:24:00

Bien sur que ça existe! Surtout quand un smicard veut habiter en plein centre de Paris parce que la banlieue n'est "pas faite pour lui" et qu'il lui faut un F3.
Et puis, même avec un loyer de 600€ ( moins 46€ d'APL), admettons une centaine d'euros de charges (ce qui correspond aux charges diverses de ma famille) il reste 446€ pour vivre soit 111€50 par semaine. J'aimerais bien qu'il m'en reste autant pour faire vivre ma famille!!!


Tu as mentionné (je ne suis pas française) une intervention sociale dns le prix du loyer. Mais il y a aussi celle dans l'abonnement de transport, les allocations familiales copieuses, les cantines gratuites ou quasi gratuites, les crèches à prix sociaux, la médecine gratuite, l'épouse qui travaille ou chôme, etc.

Si le déficit financier était aussi automatique, il y aurait 20 millions de SDF icon_biggrin
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Répondre

Retourner vers « La France sa diversité et ses oubliés »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré