La consommation : le remède anti-crise ?

Venez discuter et débattre de l'actualité économique
Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 30 juil. 2009, 20:32:00

Racaille, tu as entièrement raison.

Il convient de dénoncer le consumérisme mais de saluer ausis le comportement citoyen de nombreux français qui desormais compartimentent leurs achats en fonction de leurs priorités.

Cela étant dit, il est vrai que l'idéal français peut apporter le bonheur aux hommes d'une manière différente que la seule consommation.

Avatar du membre
racaille
Messages : 8638
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Lemuria

Message non lu par racaille » 30 juil. 2009, 21:05:00

Je regrette le temps où l'on parlait des français comme des citoyens et non comme des consommateurs. Ca reviendra peut-être remarque...

PS : Perso quand je dénonce le consumérisme, je mets un point d'honneur à ne pas trop incriminer le français étant donné que dans le carnage du marketing celui-ci est toujours la victime du processus. Toute la faute incombe à ceux qui ont quelque chose à vendre et vont jusqu'à s'infiltrer dans notre inconscient afin que nous achetions leurs mer.des.
Ce qui distingue principalement l'ère nouvelle de l'ère ancienne, c'est que le fouet commence à se croire génial. K M

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 30 juil. 2009, 22:35:00

L'offre étant la même partout en Europe, ou du moins dans notre secteur, comment expliques-tu que le français surtout parisiens) aient des comportement bien plus consommateurs et moins raisonnés que les belges ou les luxembourgeois, par exemple ?

Goût de la frime ?
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Georges
Messages : 6994
Enregistré le : 28 févr. 2009, 00:00:00
Parti Politique : Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA)
Localisation : Village de Normandie

Message non lu par Georges » 30 juil. 2009, 22:41:00

"comment expliques-tu que le français surtout parisiens) aient des comportement bien plus consommateurs et moins raisonnés que les belges ou les luxembourgeois"

Ca c'est ton avis personnel, et je ne vois pas ce qui te conduis à dire cela, à part peut-être que pour toi les Belges et les Luxembourgeois seraient plus intelligents que les Français.

Avatar du membre
Libre penseur
Messages : 2167
Enregistré le : 17 nov. 2008, 00:00:00
Localisation : Vendée

Message non lu par Libre penseur » 30 juil. 2009, 23:16:00

racaille a écrit :
Consommer sous le seul prétexte de redresser l'économie, pour moi c'est une sorte d'autisme. C'est une manière de creuser sa propre tombe :D

Consommer mieux et moins semble être la seule voie raisonnable à suivre pour sortir de ce merdier où l'économisme dirige notre vie et de cette société délétère où le citoyen s'est vu remplacer par le consommateur.
Et pourtant tu vas probablement toutes les semaines au supermarché...
kpmpf a écrit :
La consommation des ménages a résisté du seul fait des mesures gouvernementales en sa faveur qui se sont traduites par l'explosion des deficites.

Evidemment aussi, ces mesures ne sont que temporaires alors que le chômage semble lui, hélàs, s'inscrire dans la durée.

La majorité doit profiter de l'été pour conduire à bien la reflexion quant au phénomène des délocalisations pour enfin proposer qu'au niveau européen des écluses soit proposées et mises en place...Le retablissement du commerce équitable, y compris en matière environnementale doit s'appliquer, prioritairement sur les entreprises étrangères non soumis à de telles contraintes que sur les ménages déjà accablés de charges, de taxes.....
Notre système socialiste a permis de maintenir la consommation et donc la croissance, via les allocs, en effet cela à creusé le déficit,  mais a contrario la droite préfère investir pour endetter le pays...

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 31 juil. 2009, 00:31:00

L'endettement porte atteinte à la compétitivité de nos entreprises et de l'Etat...De ce fait il detruit l'emploi si nécessaire à l'augmentation des niveaux de vie.

On ne peut concevoir tout de même un pays qui ne vivrait qu'avec des indemnités et des subventions....Justement, le seul véritable progrès social ne peut, à mon sens, être obtenu uniquement lorsque le pays est en situation de plein emploi...C'est ce qu'expliquait l'ancien candidat aujourd'hui Président...Il avait raison, qu'en est il aujourd'hui ? Oublié ? Ah non, c'est la faute à la crise !

pierre30
Messages : 11662
Enregistré le : 18 juil. 2009, 00:00:00

Message non lu par pierre30 » 31 juil. 2009, 11:22:00

Voici une dépêche de l'AFP :
Prévisions FMI: la dette française flambe
AFP
31/07/2009 | Mise à jour : 08:53 .
Le Fonds monétaire international a estimé aujourd’hui que la dette publique de la France devrait atteindre en moyenne 95,5% de son produit intérieur brut en 2014, contre environ 73% actuellement et 63,8% avant la crise.

Pour l'ensemble des pays développés, ce ratio devrait atteindre en moyenne 120% du produit intérieur brut en 2014, soit 40 points de plus qu'avant la crise économique, a indiqué le FMI dans un "Rapport de surveillance budgétaire multinational".

Aux Etats-Unis, première économie mondiale, la dette passerait à 112% de la richesse nationale en 2014, contre 63,1% avant le début de la crise en 2007. Record des pays étudiés, le ratio d'endettement du Japon est annoncé à 239,2% du PIB en 2014, contre 187,7% en 2007.

En Europe, l'Italie devrait poursuivre son dérapage, annonce le FMI, avec un taux d'endettement de 132,2% contre 103,5% en 2007. L'Allemagne devrait faire mieux (91,4% en 2014 contre 63,6% en 2007) alors que la dégradation attendue est spectaculaire au Royaume-Uni (99,7% contre 44,1%).

Le FMI, qui avait appelé les Etats membres à mettre en place des plans de relance, les exhorte depuis plusieurs mois à se pencher sérieusement sur la question du retrait après 2010 de ces mesures exceptionnelles. "Des stratégies claires sont nécessaires pour rétablir les équilibres budgétaires à moyen terme, au moment où la conjoncture s'améliorera, et assurer que la solvabilité est maintenue", a souligné le Fonds dans un communiqué.

En France, la dette publique (Etat, sécurité sociale et collectivités locales) a augmenté de 86,5 milliards d'euros au premier trimestre 2009 par rapport au trimestre précédent pour atteindre 1.413,6 milliards, soit "approximativement" 72,9% du PIB, a annoncé l'Insee fin juin. Selon le ministère du Budget, la dette publique est attendue à 77% du PIB à la fin 2009, 83% en 2010, 86% en 2011 et 88% en 2012, en lien avec l'envolée du déficit public et la crise économique qui frappe la France.

========================

Comment les pays occidentaux pourront-ils rembourser ces dettes ? Auront-ils recours à l'inflation pour en effacer une partie ?

Les pays émergeants vont-ils prendre le leadership de l'économie mondiale pendant que les pays occidentaux seront écrasés par le poids de leur dette ? J'en doute un peu, mais ils devraient consolider leurs positions si ils continuent à produire pendant que les autres s'endettent.

Quant au FMI, il est devenu une girouette. Aprés avoir appelé à injecter de l'argent, il demande maintenant de prévoir de le retirer.

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 31 juil. 2009, 13:06:00

La dette et son remboursement reduit d'autant les marges de manoeuvres budgetaires des pays....Cela dit, s'il es vrai que la crise est liée au surendettement, la relance doit bien être financée par cet outil...C'est aussi la raison pour laquelle si j'approuve l'idée d'investissement dans des secteurs d'avenir, je conteste l'aggravation des prélèvements sous pretexte environnementaux qui rendront notre économie moins compétitive et donc moins réactive lorsque la crise sera passée.

La droite parlementaire mesure ce paramètre et on peut donc s'interroger sur des orientations contraires.

pierre30
Messages : 11662
Enregistré le : 18 juil. 2009, 00:00:00

Message non lu par pierre30 » 31 juil. 2009, 13:54:00

Il est vrai que la relance est financée par la dette. Mais en France, on finance également le train de vie de l'état par le même moyen et, à force, ça fait beaucoup !

De plus, lorsque la relance consiste en investir dans les outils de production ou les infrastructures, on peut espérer qu'elle ait une certaine efficacité. Mais quand il s'agit de permettre de consommer les produits fabriqués en chine, j'ai quelques doutes. Dans ce cas, cela s'appelle faire du traitement social de la crise mais certainement pas aider la relance.





Code : Tout sélectionner

je conteste l'aggravation des prélèvements sous pretexte environnementaux qui rendront notre économie moins compétitive et donc moins réactive lorsque la crise sera passée.



Il est vrai que ce prétexte risque d'être utilisé pour couvrir le train de vie de l'état. Mais si cela a réellement dans un but écologique, c'est peut-être différent :

Le marché de l'écologie peut devenir important (pannaux solaires, éoliennes, traitement des eaux, etc). Il est peut-être bon de positionner les entreprises françaises sur ce créneau. Du point de vue écologique pur et dur, il y a eu un grenelle puis des lois d'orientation. On peut contester la pertinance des conclusions du grenelle, mais si il s'agit de décisions souhaitées par la société, alors on ne peut pas accuser le gouvernement d'utiliser son libre arbitre pour dépenser de l'argent inutilement. Sur le fond, je ne suis pas compétent, mais j'ai des doutes à propos de l'efficacité des mesures prises.

VOX POPULI VOX DEI (à peu près)

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 31 juil. 2009, 13:56:00

C'est possible et même probable mais dans ce cas là il aurait été plus judicieux de promouvoir de l'attractivité fiscale ,plutôt que la taxation !

pierre30
Messages : 11662
Enregistré le : 18 juil. 2009, 00:00:00

Message non lu par pierre30 » 31 juil. 2009, 15:40:00

L'atractivité fiscale coute de l'argent à l'état et donc augmente la dette. A la fin c'est le contribuable qui paye. La taxation agace les gens qui sont taxés. C'est donc une affaire de choix et aussi de responsabilité.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 31 juil. 2009, 16:14:00

En Belgique, où la dette a aussi dérapé, (je n'ai pas les chiffres, mais ils restent raisonnables), le budget revu est déjà un budget d'austérité. Pas de nouvelles taxes, les pouvoirs doivent se serrer la ceinture sérieusement, et un frein va être mis au déficit croissant de la Sécu, malgré les couinements de socialistes. Fin aussi du chômage-rente, pouor ceuq qui ne manifestent pas de réelle bonne volonté. Et peut-être allongement de l'age de la retraite, avec quelques nuances (pénibilité, par exemple).

La détermination d'avoir des finances en équilibre d'ici 5 ans est générale, et le gouvernement est soutenu pr la population.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
racaille
Messages : 8638
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Lemuria

Message non lu par racaille » 31 juil. 2009, 18:50:00

mps a écrit :L'offre étant la même partout en Europe, ou du moins dans notre secteur, comment expliques-tu que le français surtout parisiens) aient des comportement bien plus consommateurs et moins raisonnés que les belges ou les luxembourgeois, par exemple ?

Goût de la frime ?
Mps je parlais des français parce que je n'ai pas souvent l'occasion de voyager à l'étranger et que je ne veux pas parler de ce que je ne connais pas. J'imagine en fait que les pulsions menant à la consommation frénétique sont en gros équivalentes partout où règne la société de surconsommation, que ce soit aux USA, au Canada ou en Europe.
Ce qui distingue principalement l'ère nouvelle de l'ère ancienne, c'est que le fouet commence à se croire génial. K M

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 01 août 2009, 08:53:00

Il y a cependant des types de consommation très variables d'un pays à l'autre, et d'un groupe social à l'autre ...

Le belge ou le luxembourgeois, par exemple, dépense bien moins que le français pour ses fringues et ses gadgets, mais beaucoup plus pour sa maison ou ses voyages.

Pour ce qui est des groupes sociaux, les familles les plus aisées, par exemple, ont des adolescents qui achètent très peu, travaillent presque tous les week-ends et une partie des vacances, souvent à l'étranger pour perfectionner les langues, et épargnent "pour leur voiture" ...

En comparaison, les enfants moins favorisés ne travaillent pas, n'épargnent pas, et claquent tout en "petits jouets" pour s'épater mutuellement.

C'est un peu le "dis-moi ce que tu consommes, et je te dirai qui tu es" icon_biggrin
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 01 août 2009, 14:22:00

En France, le gouvernement d'ouverture socialiste que nous avons continu d'aggraver les prélèvements obligatoires sans que ces derniers ne resolvent le deficit et l'endettement. La Securité Sociale continue ses délires en termes d'aides sociales indues auprès des gens n'ayant jamais versé un centime de cotisatino dans ses caisses et le Roi continue la bavasserie !

Répondre

Retourner vers « Economie »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré