Faut-il réformer l'Union Européenne ?

Venez discuter et débattre de l'actualité économique
pierre30
Messages : 11736
Enregistré le : 18 juil. 2009, 00:00:00

Message non lu par pierre30 » 28 juil. 2009, 14:45:00

Les USA ont fait naître la crise. C’est eux qui continuent à piloter l’économie mondiale. L’Europe est étonnamment passive.

Le plan de relance américain a consisté à distribuer des dollars en masse. Quelle est son efficacité ? Le comportement des traders qui ont vu "leur" reprise arriver avant celle des autres acteurs économiques donne une idée de la réponse.

Que fait l’Europe ?

Il y a des décisions à prendre. Mais comment les prendre dans une Europe qui ressemble à une méduse gélatineuse échouée sur une plage : on se demande dans quel sens la masse informe va s’écrouler !

Le traité de Lisbonne est d’autant plus nécessaire (est-il suffisant ?). A défaut, il faudra répondre aux questions suivantes :
  • L'Europe (la vieille) ne doit-elle pas revoir la nature de ses relations avec les pays de l'Est qui ont été intégrés ?
    Faut-il intégrer la Turquie ? La réponse ne va pas de soit et nécessite du courage politique.
    • Gouverner c’est agir. Alors qu’attendent-ils ?
      [/list:u]

Avatar du membre
Bastien Vert
Messages : 752
Enregistré le : 01 déc. 2008, 00:00:00
Localisation : Toulouse

Message non lu par Bastien Vert » 28 juil. 2009, 14:53:00

Il faut réformer l'UE, il faut une constitution sans doute, mais une constitution très différente du traité de Lisbonne. 

pierre30
Messages : 11736
Enregistré le : 18 juil. 2009, 00:00:00

Message non lu par pierre30 » 28 juil. 2009, 15:12:00

Oui mais quelle constitution permettra à l'Europe de prendre des décisions ? Et puis l'Europe est-elle capable de vivre à 25 ? Je commence à en douter qand je vois qu'aucune décision ou orientation n'est prise.

Avatar du membre
Cépajuste
Messages : 514
Enregistré le : 18 déc. 2008, 00:00:00

Message non lu par Cépajuste » 28 juil. 2009, 15:13:00

Ni les USA, ni l’UE ne sont en capacité idéologique de répondre à la crise, car c’est leur modèle commun qui est en panne. Mais contrairement à l’UE, les USA ne sont pas rigides, ils sont plus réactifs et plus pragmatiques aussi, de plus ils savent utiliser le dollar à leur avantage et au détriment de leurs partenaires, ce que l’UE ne sait pas faire. L’UE est avant tout une technocratie prisonnière de ses dogmes, dans lequel le processus décisionnel est très compliqué car il dépend de l’accord de 27 pays membres.
Le traité de Lisbonne, comme les traités précédents, loin d’être une réponse, est un handicap dans cette crise. La preuve, c’est que les plans de relance mis en œuvre pour sortir de la crise, ainsi que les déficits budgétaires auxquels il a fallu se résoudre pour les financer, ont été pris en dérogation des règles normales de l’UE.

Avatar du membre
Cépajuste
Messages : 514
Enregistré le : 18 déc. 2008, 00:00:00

Message non lu par Cépajuste » 28 juil. 2009, 15:26:00

Bastien Vert a écrit :Il faut réformer l'UE, il faut une constitution sans doute, mais une constitution très différente du traité de Lisbonne. 
Une constitution voudrait dire que l’UE est une fédération, or on s’est beaucoup éloigné ces derniers temps de cette idée. D’abord le TCE a été rejeté par les Français et les Hollandais, ensuite la cour constitutionnelle de Karlsruhe, chargée de vérifier la conformité du traité de Lisbonne avec la constitution allemande, a jugé que ce traité remettait en cause la souveraineté de l’Allemagne, et a conditionné sa ratification au vote d’une loi renforçant les droits du parlement (le Bundestag). Dans ses attendus, la Cour estime qu’il n’existe pas de peuple européen et que la souveraineté populaire ne peut s’exercer qu’au sein de chaque état européen.

pierre30
Messages : 11736
Enregistré le : 18 juil. 2009, 00:00:00

Message non lu par pierre30 » 28 juil. 2009, 15:37:00

Je suis bien d'accord avec toi. Les décisions en question ont été prises en dépit de l'UE. L'UE est donc inadaptée et doit redevenir efficace. Pour cela, il lui faut soit définir une instance décisionnelle commune, soit se réorganiser en cercles plus réduits qui pourront prendre des décisions. Le status quo me semble une mauvaise chose car l'écart entre la Bulgarie et l'Allemagne est tel qu'il empêche toute décision de l'UE, mais aussi des pays eux mêmes. L'UE ne doit pas être un boulet.

Avatar du membre
Bastien Vert
Messages : 752
Enregistré le : 01 déc. 2008, 00:00:00
Localisation : Toulouse

Message non lu par Bastien Vert » 28 juil. 2009, 15:40:00

Justement, il faut aller plus loin que les appartenances nationales il faut créer un vrai état européen dont les gens se sentiraient citoyens. Oui, l'UE est une technocratie, le meilleur moyen de la rendre de nouveau efficace et de sortir des légitimités de quelques uns est de rendre l'Union européenne vraiment démocratique. Ca reglera aussi les problèmes de manque de réactivité, en effet c'est les lobbys industriels et financiers qui empèchent les évolutions nécessares de se faire.

pierre30
Messages : 11736
Enregistré le : 18 juil. 2009, 00:00:00

Message non lu par pierre30 » 28 juil. 2009, 15:46:00

La sentiment d'appartenance ne se décrète pas. On l'a vu lors du référendum sur la constitution européenne. Le parlement européen est perçu comme un gadget par les citoyens français. A mon avis, ce sont les politiques de tous les pays qui doivent donner l'exemple et travaillant dans le même sens.
Mais cela va prendre du temps et ce temps n'est pas disponible.

L'UE doit devenir efficace rapidement. Cela n'empêche pas de continuer à travailler à une constitution européenne.

Avatar du membre
Bastien Vert
Messages : 752
Enregistré le : 01 déc. 2008, 00:00:00
Localisation : Toulouse

Message non lu par Bastien Vert » 28 juil. 2009, 15:52:00

C'est très simple de rendre confiance au peuple français en le parlement européen il suffit de lui donner le vrai pouvoir. 

pierre30
Messages : 11736
Enregistré le : 18 juil. 2009, 00:00:00

Message non lu par pierre30 » 28 juil. 2009, 15:59:00

Je pense que cela serait efficace en effet. Il deviendrait une instance législative légitime.

Pour autant il n'est pas, je crois, l'instance appropriée pour gouverner. Il faudrait créer un gouvernement. Mais est-ce possible dans l'immédiat ?

Avatar du membre
Cépajuste
Messages : 514
Enregistré le : 18 déc. 2008, 00:00:00

Message non lu par Cépajuste » 28 juil. 2009, 16:15:00

pierre30 a écrit :La sentiment d'appartenance ne se décrète pas.
C’est vrai, et ce qu’on peut dire après 10 années d’euro, c’est que chaque pays a conservé ses spécificités et son modèle économique et social. Malgré le pacte de stabilité et l’eurogroupe, les pays européens n’ont pas réussi à converger (ou n'ont pas voulu ?) De plus, cette crise montre qu’il n’y a pas de réponse commune ni de solidarité entre les pays membres.

pierre30
Messages : 11736
Enregistré le : 18 juil. 2009, 00:00:00

Message non lu par pierre30 » 28 juil. 2009, 16:34:00

Aprés le constat, je crois que les politiques doivent agir.

La création d'un cercle qui regrouperait les pays membres de l'EURO me semble assez naturel. Ces pays ont un intérêt commun indéniable. Les écarts sont pourtant bien présents entre l'Allemagne et l'Espagne qui subit une crise due à la spéculation immobiliaire. Pourtant ces pays devraient être capables de prendre des orientations économiques, mais aussi en matière de politique étrangère :
. Leur intérêt évident est d'utiliser l'EURO pour peser sur la scène internationale.
. leur intérêt n'est-il pas d'adopter une attitude commune vis à vis de la politique monétaire américaine ?
. N'ont-ils pas intérêt à travailler avec les pays émergeants ou les pays du golfe persique ?

Cela serait plus difficile si on intègre la Grande Bretagne dans ce cercle. D'une part elle est très liée politiquement avec les USA, d'autre part sa politique économique basée sur la spéculation est la copie conforme de celle des USA.

Il serait encore plus difficile de travailler avec certains pays de l'Est comme la Bulgarie et la Roumanie. Leur économie est parfois à la dérive et leur organisation politique laisse encore à désirer. A mon avis leur intégration à l'UE a été prématurée. Leur arrivée a absorbé une part du budget très importante d'une part, et d'autre part ils ont craint que l'UE ne devienne trop encombrant à l'image de l'ancienne URSS. Sur ce point on peut les comprendrec ompte tenu de leur histoire.
Cependant les anciens membres de l'UE ne peuvent pas accepter le blocage actuel.[/list]

Avatar du membre
Cépajuste
Messages : 514
Enregistré le : 18 déc. 2008, 00:00:00

Message non lu par Cépajuste » 28 juil. 2009, 16:55:00

pierre30 a écrit :Aprés le constat, je crois que les politiques doivent agir.
Mais les dirigeants européens ne sont pas sur la même longueur d’onde. Merkel a fait inscrire dans la constitution allemande l’obligation de présenter des budgets à l’équilibre ; dans le même temps, Sarkozy lance un grand emprunt ! L’Allemagne a refusé un eurogroupe renforcé, elle craint de payer pour les autres. Le problème c’est qu’il n’y a pas de solidarité ni d’unité de vue car il n’y a pas de sentiment d’appartenance, ni à la base, ni au sommet. Or comme vous l’avez dit, ça ne se décrète pas. Il faut donc une construction européenne qui parte des réalités et qui dessine son horizon. Jusqu’à présent, ce fut une fuite en avant vers un objectif qui n’a jamais été défini parce qu’il n’y a jamais eu consensus sur cet objectif, ni sur son périmètre, ni sur son contenu.

pierre30
Messages : 11736
Enregistré le : 18 juil. 2009, 00:00:00

Message non lu par pierre30 » 28 juil. 2009, 17:12:00

Je suis d'accord avec le constat. Pour autant, Merkel et Sarkozy prennent des décisions chacun de leur côté parce qu'il n'y a pas possibilité de déterminer une politique commune. A l'époque de l'europe des 12, le sentiment d'impuissance actuel n'était pas assi fort et les pays se concertaient. Pourquoi Merkel accepterait-elle de dépenser davantage pour l'eurogroupe si elle a le sentiment que cela est en pure perte ?

Il faut abandonner l'idée de se mettre d'accord sur tout et avec tout le monde. L'horizon doit être redessiné sans tarder, mais en le positionnant plus proche. Il est forcément possible de se mettre d'accord avec quelques pays dont l'Allemagne sur des orientations. Outre le bénéfice probable qu'en tireraient ces pays, cela recréerait une dynamique en EUROPE lorsque les autres pays constateraient que le train a redémarré sans eux.

Pour cela on a besoin de quelques politiciens clairvoyants. Je pense qu'ils en existe.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 28 juil. 2009, 17:41:00

L'UE est en réforme permanente, bien entendu, ne serait-ce que pour s'adapter sans cesse aux particularités et aux désidérata de ses membres.

Je crois que vous ne voyez que ce qu'on veut bien vous montrer, en gros le "dialogue" Sarkozy-Merkel ... et quelques problèmes agricoles ou de pêche. icon_biggrin
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Répondre

Retourner vers « Economie »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré