Faut-il réformer l'Union Européenne ?

Venez discuter et débattre de l'actualité économique
Avatar du membre
Cépajuste
Messages : 514
Enregistré le : 18 déc. 2008, 00:00:00

Message non lu par Cépajuste » 28 juil. 2009, 17:49:00

pierre30 a écrit :Pour cela on a besoin de quelques politiciens clairvoyants. Je pense qu'ils en existe.
Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’en ce moment l’imagination n’est pas au pouvoir.

pierre30
Messages : 9024
Enregistré le : 18 juil. 2009, 00:00:00

Message non lu par pierre30 » 28 juil. 2009, 17:58:00

De quelle réforme parlez-vous ? De celle qui consiste en revoir la comptabilité des entreprises ?
A mon avis le problème est beaucoup plus large.

Le dialogue Sarkozy-Merkel est limité, mais ils se parlent. Qu'en est-il du dialogue France - République Tchèque ? et du dialogue Espagne Bulgarie ? Existe-t-il seulement ?

La pêche et l'agriculture sont les seuls domaines dans lesquels il existe une politique réelle. Pour le reste l'europe n'existe pas.

Pensez-vous que l'Europe a atteint son régime de croisière et qu'elle contribue pleinement à la prospérité de ses pays membres ?

Avatar du membre
Cépajuste
Messages : 514
Enregistré le : 18 déc. 2008, 00:00:00

Message non lu par Cépajuste » 28 juil. 2009, 18:23:00

pierre30 a écrit :De quelle réforme parlez-vous ? De celle qui consiste en revoir la comptabilité des entreprises ?
C’est casser le thermomètre pour ne pas voir qu’on a la fièvre.

Avatar du membre
racaille
Messages : 8638
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Lemuria

Message non lu par racaille » 29 juil. 2009, 18:23:00

Je pense qu'il ne faut pas se contenter de réformer les institutions européennes, il faut les révolutionner en passant franchement d'une Europe des nations (ou confédérale) à une Europe nettement fédérale.
Ce qui distingue principalement l'ère nouvelle de l'ère ancienne, c'est que le fouet commence à se croire génial. K M

Avatar du membre
Cépajuste
Messages : 514
Enregistré le : 18 déc. 2008, 00:00:00

Message non lu par Cépajuste » 29 juil. 2009, 18:33:00

racaille a écrit :Je pense qu'il ne faut pas se contenter de réformer les institutions européennes, il faut les révolutionner en passant franchement d'une Europe des nations (ou confédérale) à une Europe nettement fédérale.
Encore faut-il que les peuples européens soient d'accord, il faudrait les consulter par référendum. Problème : on n'ose plus en faire en Europe de peur que les Européens votent non.

Avatar du membre
racaille
Messages : 8638
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Lemuria

Message non lu par racaille » 29 juil. 2009, 18:47:00

Certes tu as raison, ce genre de changement ne saurait être l'initiative des seules élites européennes. Ceci dit, compte-tenu de la doxa ambiante à Bruxelles, il y a peu de chance que cela se produise un jour.
Ce qui distingue principalement l'ère nouvelle de l'ère ancienne, c'est que le fouet commence à se croire génial. K M

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 30 juil. 2009, 00:16:00

Effectivement, je crois fermement que le fonctionnement de l'Union Européenne n'est plus adapté au monde actuel.

Le modèle sur lequel l'Europe se construit est un modèle datant d'avant la chute du mur de Berlin dans un monde bipolaire rigide alors qu'aujourd'hui nous sommes dans un monde multipolaire où chaque nation souhaite exprimer sa liberté, sa spécificité. Il convient dès lors, dans ce monde évolutif, d'adopter des politiques souples fondées sur les coopérations librement choisies...L'Europe intergouvernementale qui fut d'ailleurs mise en place par Nicolas Sarkozy lorsqu'il présida aux destinées de l'Union Européenne.


La droite, à l'occasion des dernières européennes s'y est engagée devant les français mais les avancées européistes ont eu raison des convictions et de la determination affichées des élus UMP qui se refusent à promouvoir la taxe carbone appliquée aux importations !

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 30 juil. 2009, 07:48:00

Le modèle sur lequel l'Europe se construit est un modèle datant d'avant la chute du mur de Berlin dans un monde bipolaire rigide alors qu'aujourd'hui nous sommes dans un monde multipolaire où chaque nation souhaite exprimer sa liberté, sa spécificité. Il convient dès lors, dans ce monde évolutif, d'adopter des politiques souples fondées sur les coopérations librement choisies...L'Europe intergouvernementale qui fut d'ailleurs mise en place par Nicolas Sarkozy lorsqu'il présida aux destinées de l'Union Européenne.
Tout club a ses règles. Elles sont à la fois une contrainte mais aussi une garantie pour les membres.

Cela n'empêchera jamais les français de porter des bérêts alpins et de se promener la baguette sous le bras icon_biggrin

Mais une monnaie européenne et ses immenses avantages, une Police européenne indispensable, etc ne peuvent se construire et s'entretenir au gré de la fantaisie de chacun.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

pierre30
Messages : 9024
Enregistré le : 18 juil. 2009, 00:00:00

Message non lu par pierre30 » 30 juil. 2009, 10:50:00

Je suis d’accord avec l’idée de kmpf : l’UE a été créée dans le contexte de la guerre froide et elle doit évoluer puisque le contexte a évolué. Par contre je crois que l’intégration des pays de l’UE est de plus en nécessaire. Le monde est multipolaire. Si on veut y participer, il faut créer un pôle européen.

L’arrivée des pays de l’Est, qui ont une histoire différente des pays déjà présent, a modifié la trajectoire de l’UE. Les anciens pays membres ont pensé qu’elle renforcerait la nécessité d’aller vers une intégration, alors que cette intégration n’était pas l’objectif des nouveaux entrants qui craignaient le retour à une tutelle du type URSS.

L'Europe a stoppé après le référendum sur le traité constitutionnel en France. D'autres refus ont suivi.
Aujourd'hui, certains gouvernements essayent d'entrer par la fenêtre puisque la porte leur a été fermée par les électeurs.
Pour les autres gouvernements moins favorables, cette manoeuvre est la meilleure façon de discréditer l'intégration auprès des populations.Vu le taux de participation aux dernières élections européennes, il semble qu’ils ont raison.

Les traités actuels (Nice) qui permettent à un pays membre de bloquer toute décision ne sont évidemment pas viables. Certains pays signataires imaginaient déjà l'étape suivante qui consistait en la création d'un gouvernement européen plus ou moins contrôlé par les pays membres. Pour d’autres pays, il s'agissait d'une manière de freiner des quatre fers une intégration plus poussée des pays européens.

Pour amener l'UE vers une plus grande intégration, je crois qu'il faut commencer par en montrer l'intérêt. Pour cela, il ne faut pas hésiter à revenir un peu en retrait des traités actuels. Il faut renoncer à l'idée de mettre tout le monde d'accord à chaque décision. L'UE devrait devenir un ensemble au sein duquel se créent des coopérations renforcées au sein de groupes de pays membres. Ceci aura l'avantage de débloquer la situation. En l'absence de déblocage, l'intérêt de l'existence même de l'UE va devenir de moins en moins évident.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 30 juil. 2009, 11:02:00

Je crois au contraire que l'UE a besoin d'un maximum de règles communes, pour éviter une concurrence débridée en son sein.

C'est le seul moyen de son efficacité (imagine un accord policier entre l'Autriche et la France, qui n'impliquerait pas l'Allemagne, par exemple ...

Oui, l'Europe doit aller vers une Fédération. Le renforcement des pouvoirs du Parlement européen va dans ce sens.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Georges
Messages : 6994
Enregistré le : 28 févr. 2009, 00:00:00
Parti Politique : Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA)
Localisation : Village de Normandie

Message non lu par Georges » 30 juil. 2009, 11:58:00

Ou as tu vu que le pouvoir parlementaire européen était renforcé ? C'est toujours la Commission qui dirige l'Europe, une commission non élue mais nommée par les gouvernements en place.

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 30 juil. 2009, 12:23:00

mps croit que l'intégration européenne renforce la démocratie européenne....Or, les élus parlementaires ne sont qu'une chambre d'enregistrement des decisions de la Commission.

Pierre30, nous sommes d'accords sur le fait qu'il soit nécessaire, dans un monde multipolaire, de créer un pôle européen capable de parler avec les grandes puissances économiques mondiales....Cela étant dit les divergences geostratégiques qui existent entre les pays de l'Est et les pays de la "vieille Europe" exige à l'application de la geométrie variable même si des objecitfs communs doivent être defendus tels que la préférence communautaire ou la réalisation de grands projets industriels sur le modèle d'Ariane qui réunit les compétences, les savoirs faires de quelques nations qui decidèrent librement de participer au projet.

On est loin de l'Europe du passé dont mps et Sarkozy nous vante les vertus.

pierre30
Messages : 9024
Enregistré le : 18 juil. 2009, 00:00:00

Message non lu par pierre30 » 30 juil. 2009, 14:45:00

La préférence communautaire a du plomb dans l'aile : le dogme européen est actuellement le libre échange et la tendance est à l'ouverture des frontières tout azimut. Il est vrai que la crise a ébranlé certaines certitudes.
D'autre part les écarts à l'intérieur de l'Europe font que cette préférence a moins d'intérêt. Entre délocaliser la production en Tchéquie et délocaliser en Inde, la différence pour le contribuable français ne saute pas aux yeux.

Mais je suis d'accord qu'il ne faut pas jeter le bébé avec l'eau du bain. Il faut maintenir un socle commun pour ne pas dissoudre l'UE purement et simplement.

D'accord avec mps : créer une police commune entre la France et l'Autriche n'a pas beaucoup de sens car il s'agit d'un simple accord bilatéral. Cela remet en cause l'idée de communauté européenne. Par contre, si on y ajoute l'Allemagne et le Royaume Uni, cela devient plus cohérent avec cette idée. N'est-ce pas ce principe qui a fait que l'espace de Schengen a été créé sans que la totalité des membres en fasse partie ?

Les consortiums industriels comme Ariane montrent également qu'il est possible de faire des choses. Mais n'oublions pas que Ariane ne regroupe pas la totalité des membres de l'UE et que les différents participants ne sont pas à égalité.

Quel autre exemple peut-on citer pour monter l'efficacité d'une organisation à 27 pays à part égale ? Je n'en vois pas.

Aller vers une Europe fédérale peut devenir un objectif. Mais actuellement il est très loin d'être partagé. Quels sont les pays prêts à s'engager dans ce sens ? Il en existait il y a quelque temps je crois. Cette tendance peut encore s'inverser, mais il va falloir prouver aux opinions publiques que ça a une légitimité et un intérêt.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 30 juil. 2009, 16:17:00

Georges a écrit :Ou as tu vu que le pouvoir parlementaire européen était renforcé ? C'est toujours la Commission qui dirige l'Europe, une commission non élue mais nommée par les gouvernements en place.
http://www.robert-schuman.eu/question_e ... num=sy-136
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 30 juil. 2009, 16:23:00

Pour Pierre.

Oui, il peut aussi bien y avoir des accords entre quelques pays membres (genre Airbus ou Ariane), et des accords s'appliquant à tous, quand l'efficacité le commande.

L'Europe est vivante, et n'est donc pas figée.

Les consensus anticipent parfois les lois : en attendant l'adoption du Traité de Lisbonne, par exemple, plusieurs points de ce traité sont déjà d'application, comme le rôle renforcé du Parlement.

Le Fédéralisme ? Oui, inévitablement, mais rien ne presse aux yeux de l'Europe qui n'est pas du genre à attacher la charrue avant les boeufs ...
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Répondre

Retourner vers « Economie »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré