Ecoute téléphonique : multiplié par 8 en 7 ans

Venez parler de notre sécurité ( la police, la violence... ) mais aussi venez parler de la sécurité sur le web ( piratage, compte bancaire... )
Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 34136
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Message non lu par politicien » 28 juil. 2009, 21:07:00

Bonjour,    Les « grandes oreilles » de la France s'allongent. Dans une étude dont Le Figaro publie des extraits mardi, on apprend que les écoutes judiciaires en France ont été multipliées par quatre entre 2001 et 2008.    Mais la France ne ferait que rattraper son « retard », puisque les interceptions resteraient moins courantes que dans les pays voisins.    Dans une étude de 133 pages, Claudine Guerrier, enseignante et chercheuse à l'école Télécom et management Sud-Paris, démontre que les magistrats français ont de plus en plus recours aux interceptions judiciaires. En sept ans, les écoutes sur demande des magistrats sont passées de 5 845 en 2001 à 27 000 en 2007. A noter que Le Figaro a réussi à se procurer les chiffres pour l'année 2008.  Cette surveillance coûte en tout cas assez chère : 497 euros hors taxes pour chaque écoute sur un téléphone fixe et 88 euros hors taxes pour un téléphone mobile.   Aujourd'hui encore, ces interceptions judiciaires sont pratiquées à travers quelque 200 microcentres dans des locaux de police et gendarmerie disséminés à travers la France. Leur centralisation au sein d'une inédite plate-forme unique, montant en puissance dans un lieu tenu secret en région parisienne, pourrait dégager 45 millions d'économie.  L'étude, publiée en 2009 sous le titre Étude de droit comparé en matière d’organismes de contrôle pour les interceptions téléphoniques, est disponible en ligne depuis février dernier. Claudine Guerrier, son auteur, est une spécialiste dans le domaine du droit des télécommunications. Elle a publié plusieurs articles concernant le droit dans les domaines de la biométrie, de la cryptologie et des écoutes téléphoniques. Elle a également été chargée de recherche au cabinet du directeur de la Direction générale des télécommunications avant de rejoindre Sud Paris.   Aux 26 000 écoutes judiciaires de 2008, il faut ajouter 5906 interceptions administratives  réalisées à la demande des services de renseignement français. Appelées interceptions de «sécurité»,  Leur objectif vise à détecter toute atteinte à la sécurité nationale, à prévenir les visées terroristes ou certaines affaires d'intelligence économique. Pour ce faire, une trentaine de techniciens du Groupement interministériel de contrôle (GIC), organisme dépendant du premier ministre, s'activent dans les sous-sols des Invalides. Là encore, dans la plus grande confidentialité.   Mais le gros des interceptions se fait désormais sur la toile avec pas moins de 100 000 interceptions de mails et de SMS. Ce qui a notamment été rendu possible grâce au développement d'un réseau de satellites espions français surnommé Frenchelon. «Ce réseau, en l’absence de contrôle est une menace pour la vie privée» s'inquiète d'ailleurs la chercheuse.   Point positif : la France serait par contre moins accro à la surveillance téléphonique et électronique de sa population que ses voisins. Le document révèle que, selon le ministère de la Justice, il y aurait trois fois moins d'interceptions qu'en Allemagne, douze fois moins qu'aux Pays-Bas ou encore quinze fois moins qu'en Italie.   Qu'en pensez vous ?   A plus tard,  
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 29 juil. 2009, 07:51:00

Il me semble que ce soit à la fois légitime et souhaitable.

Ces écoutes ne portent que sur des gens dont la culpabilité est avérée ou objet de fortes présomptions, et décidée par un Juge.

Si elles permettent de démonter des réseaux ou de tuer des délits dans l'oeuf, il n'y a aucun état d'âme à avoir.

Pareil pour la surveillance d'Internet, généralement le fait de services spécialisés dans plusieurs pays à la fois, et qui portent notamment des résulats sérieux en matière de terrrorisme ou de pédophilie.

Pour moi, non seulement on peut les intensifier, mais je ne vois aucun inconvénient à en être l'objet icon_biggrin
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
racaille
Messages : 8638
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Lemuria

Message non lu par racaille » 29 juil. 2009, 18:34:00

mps a écrit :Ces écoutes ne portent que sur des gens dont la culpabilité est avérée ou objet de fortes présomptions, et décidée par un Juge.
Mps, qu'est-ce qui te permet d'affirmer cela ? On se rappelle tous les écoutes de "Tonton", notamment la très talentueuse Carole Bouquet, et cela n'avait absolument aucun rapport avec la justice française. Dois-je rappeler que nous ne vivons pas dans une démocratie de droit ?
Ce qui distingue principalement l'ère nouvelle de l'ère ancienne, c'est que le fouet commence à se croire génial. K M

Georges
Messages : 6994
Enregistré le : 28 févr. 2009, 00:00:00
Parti Politique : Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA)
Localisation : Village de Normandie

Message non lu par Georges » 29 juil. 2009, 20:45:00

Ces écoutes ne portent que sur des gens dont la culpabilité est avérée ou objet de fortes présomptions, et décidée par un Juge.

;lau; ;lau; ;lau; ;lau; ;lau; ;lau; ;lau; ;lau; ;lau; ;lau; ;lau;

mps doit regretter le bon temps de l'occupation.

Avatar du membre
Magicfly
Messages : 1599
Enregistré le : 29 juil. 2009, 00:00:00
Localisation : Sud Ouest

Message non lu par Magicfly » 29 juil. 2009, 23:19:00

mps a écrit :Il me semble que ce soit à la fois légitime et souhaitable.
Ces écoutes ne portent que sur des gens dont la culpabilité est avérée ou objet de fortes présomptions, et décidée par un Juge.

Si elles permettent de démonter des réseaux ou de tuer des délits dans l'oeuf, il n'y a aucun état d'âme à avoir.

Pareil pour la surveillance d'Internet, généralement le fait de services spécialisés dans plusieurs pays à la fois, et qui portent notamment des résulats sérieux en matière de terrrorisme ou de pédophilie.

Pour moi, non seulement on peut les intensifier, mais je ne vois aucun inconvénient à en être l'objet icon_biggrin
C'est formidable d'être convaincu, ça évite de se faire du mouron. Je ne nie pas qu'il est sans doute nécessaire d'écouter, mais est-ce à bon escient et autorisé par un juge. Je n'en suis pas si sûr. Même si je crois n'avoir rien à me reprocher, ça ne me fait pas plaisir que qq'un entende les mots doux que je dis à ma maîtresse :mrgreen:  De plus il y a les écoutes privées qui elles sont bien plus nbreuses!
JC

"Jouis et fais jouir, sans faire de mal ni à toi ni à personne..."
Chamfort

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 30 juil. 2009, 00:20:00

Les écoutes téléphoniques ont été critiqué par la droite lorsque Mitterrand les utilisa et desormais c'est la droite qui les utilise prétendument à des raisons sécuritaires.

Il est vrai que le terrorisme exige de nouvelles méthodes de prévention mais il conviendra aussi et d'abord de doter la France d'une capacité de réaction à cette menace nouvelle plutôt que de soupçonner n'importe quel citoyen dont les conversations doivent rester du domaine privée.

La loi HADOPI dans sa première mouture visait à surveiller le contenu des emails, heureusement, cette piste a été abandonné dans la 2ème mouture, je m'en réjouis même si cette restriction des libertés individuelles va à l'encontre des attentes des français qui voulaient rompre avec les lois liberticices lors de la dernière présidentielle.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 30 juil. 2009, 07:23:00

Les écoutes ont aussi décuplé en Belgique, de même qie la surveillance Internet.

Et aucune écoute policière ne s'installe sans commandement du Juge concerné par un dossier précis.

Maintenant, prenons l'hypothèse inverse : toute communication téléphonique serait écoutée.

Cela contraindrait donc la moitié de la France à écouter ce que raconte l'autre ! Parfaitement contre nature puisque les gens, en général, n'écoutent qu'eux mêmes icon_biggrin

Et puis franchement, quel intérêt ?

Croyez-vous sincèrement que Big Brother se passionne pour le lavement à la grand-mère, le rendez-vous de deux potes au Drugstore, l'interminable discussion sur les mérites comparés de la sauce Choron ou les lampes LED ?
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 30 juil. 2009, 09:44:00

Certes mais le principe de l'écoute de conversation privée est une atteinte à la vie privée qui me paraît inacceptable pour un Etat de droit.

Evidemment, on doit pouvoir utiliser, à la marge cet outil dans le seul but de verfier la veracité des soupçons en ce qui concerne des actes terroristes mais cela ne doit guère aller au delà.

Avatar du membre
Magicfly
Messages : 1599
Enregistré le : 29 juil. 2009, 00:00:00
Localisation : Sud Ouest

Message non lu par Magicfly » 30 juil. 2009, 10:28:00

kpmpf a écrit :Les écoutes téléphoniques ont été critiqué par la droite lorsque Mitterrand les utilisa et desormais c'est la droite qui les utilise prétendument à des raisons sécuritaires.
Il est vrai que le terrorisme exige de nouvelles méthodes de prévention mais il conviendra aussi et d'abord de doter la France d'une capacité de réaction à cette menace nouvelle plutôt que de soupçonner n'importe quel citoyen dont les conversations doivent rester du domaine privée.

La loi HADOPI dans sa première mouture visait à surveiller le contenu des emails, heureusement, cette piste a été abandonné dans la 2ème mouture, je m'en réjouis même si cette restriction des libertés individuelles va à l'encontre des attentes des français qui voulaient rompre avec les lois liberticices lors de la dernière présidentielle.
Ne comparez pas ce qui n'est pas comparable: Tonton à utilisé sa position et a créé une cellule spécifique de flics à l'Elysée pour surveiller certaines personnes (plutôt people) afin de s'informer si ses frasques et autres calipettes étaient connues du public. Les surveillances de Tonton n'étaient pas supervisées par un juge.
JC

"Jouis et fais jouir, sans faire de mal ni à toi ni à personne..."
Chamfort

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 30 juil. 2009, 12:34:00

Ah, cela explique tout.

Sarkozy peut mettre en pratiques des méthodes que la droite contestait car lui le fait sous supervision d'un juge aux ordres.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 30 juil. 2009, 12:45:00

"juge aux ordres" ? Allégation gratuite et diffamatoire.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 30 juil. 2009, 12:48:00

Desole, les juges du parquet sont nommés par le pouvoir...Par conséquent comment ne pas considerer qu'ils y a connivence entre la volonté politique et l'application judiciaire.

C'est un fait, tu peux le nier pour tordre les réalités à ta sarkobeatitude mais hélàs, c'est un fait.

Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 34136
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Message non lu par politicien » 30 juil. 2009, 13:27:00

Kpmpf tu es donc contre ses écoutes téléphoniques ? Tu penses pas que ces écoutes sont ciblés ? Et que par conséquent elles peuvent être utile pour la lutte contre le terrorisme ? Et tu crois c'est que Sarkozy en personne qui dit faut intensifier les écoutes ?

ps : Peux tu arrêter s'il te plait à chaque avis de mps, de ramener à sarkozy, d'autant plus qu'elle n'en parle pas. Merci d'avance.

A plus tard,
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 30 juil. 2009, 13:51:00

Bien reçu.

Oui je crois que c'est le chef de l'Etat qui est à la direction des renseignements généraux...Et en ce qui concern les écoutes ciblées, évidemment, j'espère qu'elles le sont mais je n'en sais strictement rien et préfère être prudent à l'égard de ceux qui voulurent mettre enplace un système de surveillance des mails.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 30 juil. 2009, 16:08:00

Desole, les juges du parquet sont nommés par le pouvoir
Evidemment. icon_biggrin icon_biggrin icon_biggrin


A ce détail près qu'il n'y a pas de juges au Parquet, mais bien des Procureurs, qui évidemment ne jugent pas, ni ne diligent ce genre d'écoutes ...
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Répondre

Retourner vers « Notre sécurité »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré