Free 4ème opérateur mobile

Venez discuter et débattre de l'actualité économique
Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 23 oct. 2009, 08:01:00

Sur le principe, on peut effectivement s'interroger du prix des licences, mais ce que Bouygues semble oublier, c'est que les prix évoluent sur un marché, à la hausse comme à la baisse, par conséquent à l'heure actuelle le prix d'une licence en télécommunication ayant baissé et les réalités économiques incitant à la création d'une 4ème operateur, je crois qu'on ne peut formuler une telle critique sans faire l'objet d'un soupçon de vouloir preserver sa part de marché.
Modifié en dernier par wesker le 05 mars 2011, 16:50:00, modifié 1 fois.

Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 34088
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Message non lu par politicien » 18 déc. 2009, 15:28:00

Bonjour,

Le fournisseur d'accès internet Free (Iliad) a remporté la quatrième licence de téléphonie mobile, devenant le nouvel opérateur français aux côtés d'Orange, de SFR et de Bouygues Telecom. Une victoire à 240 M€.

Selon l'Autorité de régulation des télécoms (Arcep), la candidature de Free est sorti du lot grâce à la «cohérence et crédibilité du projet» et la «couverture du territoire».

«L'arrivée de ce nouvel acteur devrait être un facteur positif pour le développement des services de communications électroniques, estime l'Arcep qui a souvent été critiqué pour le manque de concurrence dans la téléphonie mobile.

Selon elle, Free «envisage de proposer au consommateur des offres claires et innovantes à des tarifs compétitifs de nature notamment à faciliter l'accès à l'internet mobile» et prend «de nombreux engagements concernant l'accueil des opérateurs mobiles virtuels (MVNO)», ces petits opérateurs qui n'ont pas de réseau mais achètent des minutes aux opérateurs pour proposer leurs offres.
Free «s'engage enfin à ouvrir commercialement son réseau mobile au plus tard deux ans après la délivrance de l'autorisation et à couvrir, d'ici huit ans, au moins 90% de la population par son réseau 3G».
Free devrait donc proposer ses forfaits au plus tard début 2012, la licence, facturée 240 millions d'euros, lui étant officiellement attribuée à partir de janvier 2010.

Qu'en pensez vous ?

A plus tard,
Modifié en dernier par politicien le 05 mars 2011, 16:50:00, modifié 1 fois.
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Georges
Messages : 6994
Enregistré le : 28 févr. 2009, 00:00:00
Parti Politique : Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA)
Localisation : Village de Normandie

Message non lu par Georges » 18 déc. 2009, 21:35:00

Un de plus à se partager le gâteau d'une concurence bidonnée.
Modifié en dernier par Georges le 05 mars 2011, 16:50:00, modifié 1 fois.

anonyme
Messages : 1256
Enregistré le : 15 juin 2009, 00:00:00

Message non lu par anonyme » 18 déc. 2009, 22:33:00

Ils ont pris Free, ils ont rien  compris !


Image
Modifié en dernier par anonyme le 05 mars 2011, 16:50:00, modifié 1 fois.

Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 34088
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Message non lu par politicien » 19 déc. 2009, 22:09:00

Bonjour,

Georges je sais pas s'ils vont se partager un peu la part du gâteau, mais free Mobile s'est engagé à commercialiser un forfait  offrant au moins trois heures d'appels vers les fixes et les mobiles en métropole pour moins de 20 euros par mois. En outre, il accueillera sur son réseau 3G jusqu'à 4 "full MVNO" (opérateur virtuel détenant quelques éléments de coeur de réseau), et promet de publier une offre d'accès à son réseau dès que sa couverture aura atteint 25% de la population. Ce qui laisse la place à encore plus de concurrence.

Alors la concurrence n'aura peut être le choix de baisser les prix

A plus tard,
Modifié en dernier par politicien le 05 mars 2011, 16:50:00, modifié 1 fois.
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 20 déc. 2009, 10:01:00

Je crois que c'est plutôt une bonne chose qui incitera les operateurs à faire preuve d'investissements et d'innovations, par conséquent l'attribution d'une quatrième licence peut apporter croissance et emploi tout en répondant aux besoins accrus des consommateurs.

Dès lors, j'attend de voir la mise en oeuvre pour porter une évaluation mais estime qu'il fallait s'engager dans cette voie afin de stimuler le secteur des télécommunications.
Modifié en dernier par wesker le 05 mars 2011, 16:50:00, modifié 1 fois.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 20 déc. 2009, 10:22:00

Que constate-t-on ? Tout simplement que lorsqu'un nouvel opérateur doit mettre une fortune sur la table pour entrer dans le jeu, il doit évidemment récupérer cette somme.

Il 'y a donc pas l'ombre d'une concurrence réelle entre les opérateurs, mais un genre d'entente mafieuse, masquée par une vérité d'offres si opaque que personne ne s'y retrouve.
Modifié en dernier par mps le 05 mars 2011, 16:50:00, modifié 1 fois.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Georges
Messages : 6994
Enregistré le : 28 févr. 2009, 00:00:00
Parti Politique : Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA)
Localisation : Village de Normandie

Message non lu par Georges » 20 déc. 2009, 14:52:00

mps a écrit :Que constate-t-on ? Tout simplement que lorsqu'un nouvel opérateur doit mettre une fortune sur la table pour entrer dans le jeu, il doit évidemment récupérer cette somme.
Il 'y a donc pas l'ombre d'une concurrence réelle entre les opérateurs, mais un genre d'entente mafieuse, masquée par une vérité d'offres si opaque que personne ne s'y retrouve.
Ceci est valable pour les société de fourniture d'eau, les fournisseurs d'électricité, la presse, les grandes surfaces, les fournisseurs d'internet...
Modifié en dernier par Georges le 05 mars 2011, 16:50:00, modifié 1 fois.

Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 34088
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Message non lu par politicien » 20 déc. 2009, 22:08:00

Bonjour,

Enfin cela devrait créer de l'emploi, Xavier Niel, fondateur et principal actionnaire d'Iliad, maison-mère de Free assure que son groupe va ainsi "créer 10.000 emplois directs et indirects"
"L'arrivée de Free ne détruit pas d'emplois", insiste-t-il, "elle en créée". Le groupe, qui emploie "4.000 salariés", a recruté "500 personnes tous les ans depuis dix ans", rappelle-t-il.

C'est positif tout de même non ?

A plus tard,
Modifié en dernier par politicien le 05 mars 2011, 16:50:00, modifié 1 fois.
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Georges
Messages : 6994
Enregistré le : 28 févr. 2009, 00:00:00
Parti Politique : Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA)
Localisation : Village de Normandie

Message non lu par Georges » 20 déc. 2009, 22:45:00

politicien a écrit :Bonjour,
Enfin cela devrait créer de l'emploi, Xavier Niel, fondateur et principal actionnaire d'Iliad, maison-mère de Free assure que son groupe va ainsi "créer 10.000 emplois directs et indirects"
"L'arrivée de Free ne détruit pas d'emplois", insiste-t-il, "elle en créée". Le groupe, qui emploie "4.000 salariés", a recruté "500 personnes tous les ans depuis dix ans", rappelle-t-il.

C'est positif tout de même non ?

A plus tard,
Les futur abonnés de Free viendront des autre opérateurs, ce qui fera baisser l'emploi chez les autres, le résultat au niveau emploi sera nul, car Free récupérera ceux qui auront perdu le boulot chez Orange, SFR...
Modifié en dernier par Georges le 05 mars 2011, 16:50:00, modifié 1 fois.

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 21 déc. 2009, 20:01:00

Sur ce point, nous sommes d'accords, sauf que la concurrence, c'est aujourd'hui avéré stimule la competitivité et donc la croissance qui à terme procure des emplois.

Georges, tu conviendras tout de même que maintenir l'oligopole actuel n'est guère en faveur du consommateur.
Modifié en dernier par wesker le 05 mars 2011, 16:50:00, modifié 1 fois.

Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 34088
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Message non lu par politicien » 14 oct. 2010, 11:04:00

Bonjour,

Serait-ce l'épilogue de la bataille des mobiles ? Cela pourrait y ressembler puisque le Conseil d'Etat, c'est-à-dire la plus haute juridiction administrative en France, a rejeté ce mardi les requêtes de SFR et Bouygues Telecom, qui jugeaient que la quatrième licence de téléphonie mobile 3G avait été accordée à Free pour un prix trop bas et plaidaient la nullité de son attribution.


Dans les faits, cette confirmation du choix du quatrième opérateur mobile ouvre la voie à une guerre commerciale entre les quatre acteurs d'un marché quasi saturé. Mais Free a déjà promis de casser les prix et pourrait grignoter 5 à 7% du marché des mobiles en trois ans. En effet, si le prix des «box» est très bas en France (autour de 30 euros par mois) grâce à la politique commerciale très agressive de Free, en revanche celui des communications mobiles figure aujourd'hui parmi les plus élevés d'Europe.

Orange n'était pas associé à la démarche de Bouygues et SFR
SFR (Vivendi) et Bouygues Telecom (Bouygues), craignant l'arrivée de Free (Iliad) sur le marché, reprochaient à l'Etat français d'avoir vendu fin 2009 la licence au fournisseur d'accès internet Free pour 240 millions d'euros. Le troisième opérateur, Orange (France Télécom), n'avait pas souhaité se joindre à cette démarche.
Le Conseil d'Etat a jugé que le montant de la redevance fixe due par Free à 240 millions d'euros n'était ni sous-évaluée ni discriminatoire par rapport au montant versé (619 millions d'euros) en 2001-2002 par Orange, SFR et Bouygues Telecom. En effet, selon le Conseil d'Etat, la quantité de «spectre» (fréquences) dont dispose Free est plus faible et il entre sur le marché mobile avec un retard d'une dizaine d'années sur ses concurrents.

Free veut diviser la facture des foyers par deux 
«Le Conseil d'Etat a validé le choix de l'Autorité ( l'Autorité de régulation des télécoms (Arcep) d'avoir retenu la candidature de Free Mobile sur les critères et motifs retenus et a écarté les critiques sur une quelconque intention de l'Autorité de favoriser la candidature de Free Mobile», s'est félicitée l'Arcep dans un communiqué.
Le fondateur du fournisseur d'accès à internet Free, Xavier Niel, s'est montré satisfait mardi de cette décision et n'a pas caché son intention de créer une révolution : il a promis de diviser par deux la facture d'un foyer français moyen. En janvier dernier, Free s'était engagé à lancer ses offres au plus tard début 2012 - une date que l'opérateur maintient à ce jour - promettant de couvrir alors 27% de la population, puis 75% en 2015 et 90% en 2018.

Qu'en pensez vous ?

A plus tard,
Modifié en dernier par politicien le 05 mars 2011, 16:50:00, modifié 1 fois.
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 17 oct. 2010, 12:46:00

Si cette concurrence tend à faire baisser les prix, cela peut être positif pour le consommateur, à condition bien sûr que la qualité soit au rendez vous.... A l'heure actuelle, lesfoyers éprouvent des difficultés à joindre les deux bouts, et toute économies est bonne à prendre, surtout sur ce type de dépense qui peuvent se reduire.
Modifié en dernier par wesker le 05 mars 2011, 16:50:00, modifié 1 fois.

Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 34088
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Message non lu par politicien » 05 mars 2011, 16:49:00

Bonjour,
Coup de théâtre dans la téléphonie mobile. Free vient de signer un accord pour utiliser le réseau de téléphonie mobile 3G d’Orange, le temps qu’il achève de construire le sien. Pourtant, au départ, aucun des trois acteurs en place ne voulait faire ce cadeau au nouvel arrivant. Et on les comprend. Non seulement on leur a imposé de devoir partager à quatre un gâteau de la téléphonie mobile française qui ne grossit plus beaucoup, mais en plus, il fallait qu’ils louent leur ligne au petit dernier pour qu’il les concurrence plus rapidement ! Très tôt, Orange, SFR et Bouygues Telecom ont déclaré déclaré que mordicus ils ne donneraient pas les clés de leur réseau 3G au jeune loup Free. Et sans ce sésame, qui ouvre la voie à l’internet mobile, ce dernier n’aurait jamais pu conquérir le moindre client. Et puis la vie étant ce qu’elle est, c’est le plus gros des trois mousquetaires qui a craqué.

L’autorité de la Concurrence, qui souhaitait vivement l’arrivée d’un nouveau venu dans ce secteur a finement joué. Elle a en juin dernier autorisé finalement France Télécom Orange à proposer des abonnements mariant l’internet, le fixe et le mobile. Cela lui était auparavant interdit car sa position dominante aurait limité la concurrence. Ce faisant, elle a permis à Orange de conquérir de nouveaux abonnés, mais cette offensive a suscité la colère de ses adversaires qui ne pouvaient pas proposer la même offre, et notamment, cet as de la procédure qu’est Free. Avant de se voir à nouveau engagé dans de périlleuses procédures, Orange à pris les devants en signant son pacte avec le diable. Du coup, elle peut continuer à déployer son offre fixe/mobile et en plus elle s’assure des revenus supplémentaires pour la location de ses lignes.

Les perdants, ce sont les autres… C’est le problème des ententes tacites. Tant qu’elles tiennent, tout va bien, mais le premier qui fait défection, emporte la mise. Les deux autres n’ont que leurs yeux pour pleurer. SFR, le plus anti-Free, aura un concurrent de plus, mais sans les revenus que Free va verser à Orange. Mais la principale victime sera Bouygues. Il a les même coûts de réseau que les autres, mais beaucoup moins de clients. Donc il gagne moins d’argent et cet écart va encore s’accentuer avec l’arrivé de Free qui risque de lui chiper l’image de l’opérateur pas cher. C’est comme quand vous montez un col en montagne. Pendant longtemps, en dépit de vos efforts, le paysage est comme figé et puis d’un seul coup il change totalement. C’est ce qui se passe avec le paysage des télécoms. Dorénavant, et avant même que Free ne lance officiellement son réseau l’an prochain, on peut dire que ce roi de la négociation a gagné la première manche de sa conquête du téléphone mobile. Les échos.fr 
Modifié en dernier par politicien le 05 mars 2011, 16:50:00, modifié 1 fois.
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
Ilikeyourstyle
Messages : 4387
Enregistré le : 06 déc. 2010, 00:00:00
Localisation : La Perle
Contact :

Message non lu par Ilikeyourstyle » 06 mars 2011, 07:52:00

Free/Iliad, des gens nécessaires qui tirent les prix vers le bas et dont la performance technique en matière d'internet s'avère meilleure que celle de Orange/FT. 
Modifié en dernier par Ilikeyourstyle le 05 mars 2011, 16:50:00, modifié 1 fois.

Répondre

Retourner vers « Economie »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré