Les UV des cabines de bronzage classés cancérigènes

Vous souhaitez parler des problèmes liés à la santé (Sécurité Sociale, maladie...) dans notre pays, venez en parler içi
Répondre
Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 34088
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Message non lu par politicien » 02 août 2009, 14:08:00

Bonjour,   Pour le Centre international de recherche sur le cancer (Circ) basé à Lyon (Rhône), c’est désormais une certitude. Les UV des cabines de bronzage, jusqu’à présent considérés comme « probablement » cancérigènes, sont officiellement classés « cancérigènes » par cette agence de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).   Telle est la conclusion d’un groupe de vingt experts de neuf pays réunis au Circ en juin dernier, et qui est présentée aujourd’hui dans le numéro de la revue médicale britannique « Lancet Oncology ». « L’exposition aux UV artificiels avant l’âge de 30 ans augmente de 75 % le risque de mélanome », la forme la plus agressive du cancer de la peau, observe le Circ qui publie « des résultats scientifiques de sorte que les agences sanitaires nationales puissent prendre les décisions qu’elles jugent nécessaires ».  
Contactée hier soir, Régine Ferrère, présidente de la Confédération nationale de l’esthétique parfumerie, n’a pas souhaité « réagir à chaud sur une phrase extraite d’un rapport ». Selon elle, « le bronzage en cabine n’est pas dangereux, c’est un produit de bien-être à condition qu’il soit consommé avec modération ». Les règles à respecter ? « Pour les peaux très, très claires, ce qu’on appelle les phototypes 0 et 1, il n’est pas du tout conseillé de faire des UV. Lors de l’exposition aux rayons artificiels, il ne faut surtout pas mettre de produit hydratant ou de crème. Il est impératif de se protéger les yeux et d’espacer les séances au moins de quarante-huit heures », prévient-elle.  
Au printemps dernier, l’Académie nationale de médecine avait réitéré sa « très forte opposition » à l’utilisation des cabines de bronzage, jugeant leur « caractère dangereux indéniable ». Elle demandait que des messages d’avertissement sur les effets nocifs de cette pratique soient diffusés. Il existe en France 12 000 cabines ouvertes au public, sans compter les équipements à la maison achetés sur Internet ou dans les grandes surfaces. Huit millions de Français en quête d’une peau hâlée toute l’année ont recours au « soleil en boîte »… dont 45 % d’hommes.  La ministre de la Santé Roselyne Bachelot n'envisage pas d'interdire les cabines de bronzage mais prévoit une campagne de prévention sur les dangers du bronzage artificiel, a-t-elle indiqué jeudi.    «Il ne s'agit pas de les interdire», a déclaré la ministre. Elle a rappelé qu'un certain nombre de mesures encadraient déjà leur fonctionnement. «Elles doivent avoir un personnel qualifié. Ces cabines de bronzage sont interdites aux mineurs, et nous faisons régulièrement des contrôles qui souvent s'avèrent effectivement douteux dans un certain nombre de cabines de bronzage», a-t-elle indiqué sur France 2. «Dans les campagnes de prévention, nous parlons surtout des dangers du bronzage naturel. Je ferai en plus une campagne sur les dangers du bronzage artificiel», a également affirmé Mme Bachelot.  Qu'en pensez vous ?  A plus tard, 
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
racaille
Messages : 8638
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Lemuria

Message non lu par racaille » 02 août 2009, 19:34:00

J'espère que ces craintes sont réelles. Connaissant la superficialité crasse des clients de ce genre de service stupide (présentateur de show télévisé, people VIP, cadre sup bobo de droite et de gauche...), il serait bon pour l'espèce humaine que ces zozos trépassent rapidement avant d'avoir eu la possibilité de se reproduire. Une sorte de darwinisme social particulièrement salvateur en somme icon_mrgreen
Ce qui distingue principalement l'ère nouvelle de l'ère ancienne, c'est que le fouet commence à se croire génial. K M

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 03 août 2009, 09:24:00

En fait, l'étude a prvoué que une dizaine de séances, un fois par an, était d'une parfaite inocuité. C'est l'acharnement qui est nuisible ...

Mais j'ai aussi des doutes quand au lien direct entre exposition au soleil et mélanôme. Je pense que cela vise surtout des épidermes très sensibles, mais sans doute aussi une prédispostion naturelle.

Si on prend les "sudistes", qui pendant des siècles ont fui le soleil comme la peste, et maintenant s'y prélassent, le taux de mélanômes n'a pas augmenté. Par contre, les "nordistes" fuient désormais le soleil comme la peste ... et voient leurs mélanômes augmenter !

On n'a pas encore assez chercher le lien entre mélanôme et alimentation, par exemple ...
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Georges
Messages : 6994
Enregistré le : 28 févr. 2009, 00:00:00
Parti Politique : Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA)
Localisation : Village de Normandie

Message non lu par Georges » 05 août 2009, 22:24:00

Si on prend les "sudistes", qui pendant des siècles ont fui le soleil comme la peste, et maintenant s'y prélassent, le taux de mélanômes n'a pas augmenté. Par contre, les "nordistes" fuient désormais le soleil comme la peste ... et voient leurs mélanômes augmenter !

Toujours des affirmations sans preuves.

Répondre

Retourner vers « Santé »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré