La BNP donne un milliard d'euros à ses traders

Venez discuter et débattre de l'actualité économique
Avatar du membre
Cépajuste
Messages : 514
Enregistré le : 18 déc. 2008, 00:00:00

Message non lu par Cépajuste » 06 août 2009, 14:50:00

Vous dites que si on supprime les bonus, les traders partiront. Eh bien, qu’ils partent et bon débarras ! Je répète que la BNP a reçu des fonds publics pour améliorer ses fonds propres, et qu’il est aberrant qu’elle ne profite pas de ses bénéfices pour reconstituer ses fonds propres et rembourser ses dettes avant de spéculer et d’offrir des bonus mirifiques aux traders.
Quant aux traders aux capacités si merveilleuses selon vous, ils sont responsables de la faillite du système financier international qui est virtuellement insolvable. Parce que la crise financière n’est pas du tout finie, tous les cadavres ne sont pas encore sortis des placards.

Georges
Messages : 6994
Enregistré le : 28 févr. 2009, 00:00:00
Parti Politique : Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA)
Localisation : Village de Normandie

Message non lu par Georges » 06 août 2009, 14:51:00

Cépajuste a écrit :Vous dites que si on supprime les bonus, les traders partiront. Eh bien, qu’ils partent et bon débarras ! Je répète que la BNP a reçu des fonds publics pour améliorer ses fonds propres, et qu’il est aberrant qu’elle ne profite pas de ses bénéfices pour reconstituer ses fonds propres et rembourser ses dettes avant de spéculer et d’offrir des bonus mirifiques aux traders. Quant aux traders aux capacités si merveilleuses selon vous, ils sont responsables de la faillite du système financier international qui est virtuellement insolvable. Parce que la crise financière n’est pas du tout finie, tous les cadavres ne sont pas encore sortis des placards.
Complétement d'accord.

lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par lancelot » 06 août 2009, 16:55:00

Et dans la foulée, pourquoi ne pas installer des gardes fous. Il est anormal que les banques qui se rémunèrent déjà grassement sur les dépots et les comptes courants spécule en plus avec ce pactole. Elles ne devraient être autorisées a le faire qu'avec leur fonds propres et non les dépots. Pourquoi dans ce cas ne pas obliger par la loi a séparer ces deux activités.

Avatar du membre
Cépajuste
Messages : 514
Enregistré le : 18 déc. 2008, 00:00:00

Message non lu par Cépajuste » 06 août 2009, 17:08:00

lancelot a écrit :Et dans la foulée, pourquoi ne pas installer des gardes fous. Il est anormal que les banques qui se rémunèrent déjà grassement sur les dépots et les comptes courants spécule en plus avec ce pactole. Elles ne devraient être autorisées a le faire qu'avec leur fonds propres et non les dépots. Pourquoi dans ce cas ne pas obliger par la loi a séparer ces deux activités.
Glass-Steagall Act, c’est le nom donné aux USA à une règle qui séparait les banques d’affaires des banques de dépôts et qui avait été instaurée par Roosevelt après la crise de 1929. Cette loi n’a pas résisté au libéralisme reaganien des années 80 et à sa déréglementation bancaire qui l'ont contournée avant qu'elle ne soit totalement supprimée en 1999. Naturellement, le G20, qui n’a pas servi à grand chose, n’a pas restauré ce principe salutaire.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 06 août 2009, 17:15:00

En Belgique, la Loi bancaire interdit aux banques de faire du capital à risque. il y a des holding pour ça.

Ce qui explique que nous n'ayons eu pratiquement aucun problème avec les crédits, qui n'ont jamais été accordés sans garanties sérieuses.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Garance
Messages : 650
Enregistré le : 28 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Ile de France

Message non lu par Garance » 06 août 2009, 17:44:00

BNP-Paribas n'aurait pas absorbé Fortis, banque belge prise dans le jeu des dominos des banques qui avaient racheté des subprimes américaines dans la plus grande opacité ? 8-)

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 06 août 2009, 22:12:00

Oui et non. Fortis n'a pas été  touchée spécialement par les subprimes, mais par une politique mégalomane qui leur avait fait racheter une grande banque hollandaise fort au-dessus de ses moyens.

Devant l'imminence de sa faillite (c'est la plus grande banque du pays), l'Etat a tout repris à son compte, tout en signalant que la mesure était ponctuelle, un Etat n'ayant pas vocation de jouer au banquier.

Toujours durant ce week-end de tous les dangers, le gouvernement belge a alors négocié avec BNP un adossement de Fortis à la banque française, qui en a repris une part en pleine propriété,en échange d'actions BNP qui font de l'Etat belge l'actionnaire majoritaire de la banque française.

Fortis reprend nettement du poil de la bête, BNP a la possibilité de racheter le solde à l'Etat belge endéans un temps que je ne connais pas, et le gouvernement attend que la cote de BNP soit remontée pour se dégager de ses parts.

A terme, on aura donc une banque belgo-française (ou franco-belge) la plus puissante d'Europe.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 34088
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Message non lu par politicien » 07 août 2009, 18:34:00

Bonjour,
 Depuis sa maison de vacances au Cap Nègre (Var), le chef de l'Etat français a décidé de remettre un peu d'ordre dans le monde de la finance en convoquant le 25 août prochain le secteur bancaire et financier à l'Elysée. Il s'agira de «faire le point sur le respect de l'ensemble des obligations souscrites par les banques et les acteurs financiers à l'occasion de la crise financière», a indiqué dans un communiqué le chef de l'Etat.  Nicolas Sarkozy «entend tout d'abord s'assurer du maintien des financements bancaires à l'égard des entreprises et des ménages», note l'Elysée, rappelant que «cet engagement des banques de préserver les crédits indispensables à l'économie est la contrepartie du plan de soutien au secteur bancaire français, mis en place en octobre 2008». Trois jours après l'annonce du retour des bonus à BNP Paribas, avec un cadeau de près d'un milliard d'euros fait aux meilleurs traders de la banque, le chef de l'Etat a également demandé au gouverneur de la Banque de France d'appliquer les règles en matière de rémunérations dans le secteur bancaire «avec fermeté».  «Il veut que personne ne passe entre les mailles du filet», ajoute-t-on dans son entourage. La décision de BNP Paribas de prévoir environ un milliard d'euros pour les bonus de ses équipes, révélée mercredi, a mis le feu aux poudres alors que la banque avait reçu quelque 5 milliards d'aides de l'Etat au plus fort de la crise. Le Président a annoncé vouloir écrire à la fin du mois à tous ses collègues du G20, en vue du prochain sommet qui les réunira en septembre à Pittsburgh (Etats-Unis).  Une réunion avec plusieurs représentants du secteur bancaire autour de la question des bonus attribués aux traders, en pleine polémique sur cette question après des révélations sur les pratiques de BNP Paribas a démarré vendredi en milieu de matinée à Matignon . Participent à la rencontre le gouverneur de la Banque de France, Christian Noyer, Frédéric Oudéa, Pdg de la Société générale, Baudouin Prot, directeur général de BNP Paribas, Michel Lucas, président du directoire du CIC, Ariane Obolensky, directrice générale de la Fédération bancaire de France (FBF).   Moi je me pose une question, pourquoi n'y a t'il pas eu une close stipulant que si l'Etat aidé une banque les bonus n'étaient pas possible ? Ca aurait réglé tout problème.  A plus tard, 
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par lancelot » 07 août 2009, 19:32:00

Ben oui, mais l'état ne peut légiférer seul dans ce domaine. Les traders peuvent aller n'importe ou, comme les sociétés qui les emploient et donc ... si il n'y a pas consensus international, cela ne sert à rien.
Le marché a pris le pas sur la politique et les états (et donc les contribuables) ne sont la que pour garantir leurs pertes. ce système explosera un jour ou provoquera des conflits.

Avatar du membre
Cépajuste
Messages : 514
Enregistré le : 18 déc. 2008, 00:00:00

Message non lu par Cépajuste » 07 août 2009, 19:39:00

lancelot a écrit :Ben oui, mais l'état ne peut légiférer seul dans ce domaine. Les traders peuvent aller n'importe ou, comme les sociétés qui les emploient et donc ... si il n'y a pas consensus international, cela ne sert à rien.
Le marché a pris le pas sur la politique et les états (et donc les contribuables) ne sont la que pour garantir leurs pertes. ce système explosera un jour ou provoquera des conflits.
Ca me renverse ce genre de propos, parce qu'on part du principe selon lequel la spéculation est une bonne chose et qu'il faut choyer les spéculateurs et les traders pour qu'ils ne partent pas à l'étranger. On oublie que le système est au bord du gouffre à cause de la spéculation et qu'il a englouti des sommes incommensurables.

lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par lancelot » 07 août 2009, 19:48:00

Cépajuste a écrit :
lancelot a écrit :Ben oui, mais l'état ne peut légiférer seul dans ce domaine. Les traders peuvent aller n'importe ou, comme les sociétés qui les emploient et donc ... si il n'y a pas consensus international, cela ne sert à rien.
Le marché a pris le pas sur la politique et les états (et donc les contribuables) ne sont la que pour garantir leurs pertes. ce système explosera un jour ou provoquera des conflits.
Ca me renverse ce genre de propos, parce qu'on part du principe selon lequel la spéculation est une bonne chose et qu'il faut choyer les spéculateurs et les traders pour qu'ils ne partent pas à l'étranger. On oublie que le système est au bord du gouffre à cause de la spéculation et qu'il a englouti des sommes incommensurables.
Ce n'est justement pas ce que je dis.

Je ne dis pas qu'il faut les choyer, je dis qu'il ne faut pas se bercer d'illusions car le politique n'a aucun moyen d'agir, et surtout pas un  sarko. Je déplore cette situation et j'exprimais le fait qu'aucune solution politique n'est viable en dehors d'une solution internationale. Nous avons au cours de cette crise cru entrevoir avec obamah, etc ... qu'il y avait une forme de consensus. C'est faux !  le marché a repris ses droits.

Je suis bien évidemment contre les bonus, d'ailleurs dans un autre sujet j'allais jusqu'a dire que l'on n'aurait pas du sauver les banques, c'eut été le meilleur moyen de voir les prétentions de ces traders rabaissées a leur juste valeur c'est à dire pas grand chose tant les offres d'emplois de leur secteur auraient valsés vers la baisse. En protégeant les banques et leurs saletés de traiders, on a eu ce que l'on méritait.

Avatar du membre
Cépajuste
Messages : 514
Enregistré le : 18 déc. 2008, 00:00:00

Message non lu par Cépajuste » 07 août 2009, 20:02:00

lancelot a écrit :Je ne dis pas qu'il faut les choyer, je dis qu'il ne faut pas se bercer d'illusions car le politique n'a aucun moyen d'agir, et surtout pas un  sarko. Je déplore cette situation et j'exprimais le fait qu'aucune solution politique n'est viable en dehors d'une solution internationale.
La régulation bancaire dépend de chaque état. Il est certain qu’il vaudrait mieux des règles mondiales ou européennes, néanmoins rien n’interdit à Sarkozy d’agir pour la France. Il aurait pu au minimum poser des conditions aux aides que l’état a accordées aux banques.

lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par lancelot » 07 août 2009, 20:35:00

Oui, il aurait pu, mais il ne l'a pas fait.  Cela aurait eut le mérite de clarifier la situation et d'envoyer un message fort, mais c'eut été aussi le risque de voir ses amis (ceux qui lui pretent des yatchs, par hasard) se détourner de son amitié (lol). Plus prosaiquement, les services bancaires associés au trading se seraient vite délocalisés et nos banques auraient pu être affaiblies malgré l'aide. On est prisonnier de ce système lamentable ou ceux qui jouent avec l'argent des autres ne prennent finalement aucun risque pour eux mêmes. La définition même de l'arnaque ... en quelle que sorte, dès lors qu'ils se gavent au passage.

Avatar du membre
Cépajuste
Messages : 514
Enregistré le : 18 déc. 2008, 00:00:00

Message non lu par Cépajuste » 07 août 2009, 20:52:00

lancelot a écrit :Oui, il aurait pu, mais il ne l'a pas fait.  Cela aurait eut le mérite de clarifier la situation et d'envoyer un message fort, mais c'eut été aussi le risque de voir ses amis (ceux qui lui pretent des yatchs, par hasard) se détourner de son amitié (lol). Plus prosaiquement, les services bancaires associés au trading se seraient vite délocalisés et nos banques auraient pu être affaiblies malgré l'aide.
Les banques les plus affaiblies, ce sont celles qui se sont le plus livrées à la spéculation.
Les pays jugés les plus ringards en matière bancaire, comme l’Italie, ce sont ceux qui sont les moins touchés par la crise financière.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 07 août 2009, 21:27:00

Commençons par le titre, qui est déjà un faux.


- il n'y a pas 1 milliard "donné" aux traders, mais 1 milliard provisionné pour payer leurs bonus en fin de plusieurs années.

- La BNP suit très exactement les consignes du G-20, fait confirmé par son organe de contrôle, la Banque de France.

- Ne confondez pas "vils spéculateurs" et traders, qui sont simplement des gens qui exécutent des ordres d'achat et de vente sur les marchés internationaux.

- Vous pouvez toujours légiférer poour remplacer leurs bonus par 3 entrées de cinéma gratuites : ils seront envolés avant que vous ayez terminé votre phrase, et avec eux les profits qu'ils engendrent pour leurs banques.

Pour votre gouverne, les USA ont liquidé 33 milliards de bonus à leurs traders, pour 2008 icon_biggrin  Avec la bénédiction du très gauchiste Yeswecan ...
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Répondre

Retourner vers « Economie »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré