Bouches-du-Rhone : un désastre dans une réserve naturelle

Vous souhaitez parler des problèmes d'écologie, c'est ici
Répondre
Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 34088
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Message non lu par politicien » 07 août 2009, 22:13:00

Bonjour,  Une fuite sur un oléoduc géré par la Société du Pipeline Sud-Européen (SPSE), a entraîné vendredi la propagation d'une nappe de pétrole brut sur 1,5 à 2 hectares dans la réserve naturelle de Coussouls de Crau. Elle pourrait avoir de graves conséquences sur la faune et la flore de ce lieu privilégié. «C'est un vrai désastre écologique puisqu'on est sur une réserve naturelle, un site qui abrite des espèces rares», a déclaré la secrétaire d'Etat,à l'Ecologie, Chantal Jouanno, arrivée sur place en fin d'après-midi.     Elle a précisé que 4.000 m3 de pétrole s'étaient déversés sur deux hectares de la réserve naturelle. La zone polluée se situe dans la réserve naturelle de Coussouls de Crau qui est traversée par l'oléoduc reliant Fos-sur-Mer (Bouches-du-Rhône) à l'Allemagne, a indiqué Laurent Tatin, un responsable de la réserve naturelle.
Cette réserve de 7.400 hectares englobe «le delta laissé par la Durance (qui) a été façonné par les troupeaux pour créer un milieu unique au monde, abritant une faune exceptionnelle et diversifiée héritée des steppes africaines», peut-on lire sur le site de la réserve. Interrogé par l'AFP, François Trabucco, directeur des opérations internes de la SPSE, a confirmé cette information qui n'avait pas été donnée à la presse jusque là. Selon Laurent Tatin, les risques sont «la destruction de l'écosystème et un impact sur certaines espèces spécifiques à la réserve, notamment le criquet de Crau et le Ganga Cata», un oiseau que l'on ne trouve en France que dans la plaine de La Crau.  Guillaume Paulus, le garde de la réserve qui a découvert la fuite vendredi à 7 h 30, a dit avoir vu «un geyser de trois à quatre mètres». Selon la société, une chute de pression due à cette fuite a été enregistrée vers 8 heures et des mesures pour couper le pipeline et stopper l'écoulement ont été aussitôt prises. Un Plan de sécurité d'intervention a été mis en place et en fin de matinée, le pétrole ne s'écoulait plus.  Les pompiers ont confirmé qu'un dispositif d'une quinzaine d'hommes avait été engagé pour une mission de reconnaissance «sous couvert de l'exploitant», parallèlement à l'intervention de sociétés privées chargées des opérations de pompage. Un périmètre de sécurité a été instauré autour de la zone. Dans la matinée, une porte-parole de SPSE a précisé que la fuite avait eu lieu dans une zone loin de toute habitation et de tout cours d'eau. «Les risques essentiels par rapport à ce type d'incident sont écartés», a-t-elle dit, notamment les risques d'explosion en raison de la nature du pétrole brut.  Triste, tout de même, qu'en pensez vous ? 
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par lancelot » 08 août 2009, 08:40:00

Très triste et notamment l'attitude de l'entreprise qui via ses différents intervenants essaye de faire passer le message selon lequel "l'accident ne présente aucun risque pour l'environnement". Bel exemple de langue de bois.
J'espère que pour une fois, le pollueur sera le payeur.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 08 août 2009, 12:37:00

Je ne connais de l'endroit que les images que j'en ai vu.

Une zone plate et dénudée, de type désertique, où il n'y a guère de flore ou de faune à soufrir, semble-t-il. (?)

Je suppose que l'assurance du Pipe-Line couvrira, et l'assainissement de la zone devrait être très simple, vu la topographie du terrain.

Incident dont tout le monde se serait bien passé, mais qui ne semble pas aussi "désastreux" qu'on le dit.

Loi du Murphy : si une chose peut se passer, elle se passera forcément un jour ou l'autre.

Moi, hier, c'était une fuite cachée dans ma salle de bain, qui ruisselait sur les murs du salon icon_biggrin
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par lancelot » 08 août 2009, 13:53:00

Il faut se méfier des images et des conclusions que l'on peut en tirer. Si cette zone a été classée natura 2000 et protégée cela ne doit pas effectivement être en rapport avec la topographie des lieux ou votre salle de bains. La raison ne saute pas aux yeux, ce qui ne veut pas dire que cette réserve ne présente pas d'intérêt.

L'accident est inévitable un jour ou l'autre, c'est justement ce qui est révoltant. Qu'attend t'on pour faire passer ce type de saloperie (oléoduc) dans les beaux quartiers, ce serait plus drole .... ou alors plus simplement dans des zones dépourvues du moindre intérêt comme cela aurait du être le cas.

Enfin, le PDG de la boite , visiblement plus intelligent que ses cadres n'a pas cherché à minimiser l'incident, c'est déjà cela.

Cependant, les écolos sont bien embètés, la dépollution du site menace la nidification de l'espèce protégée qui ne se reproduit (chez nous) que dans cette plaine. Le mal est fait ... en quelque sorte et il n'y aura sans doute pas de retour en arrière possible.

Dites moi ? Avec le nucléaire, ça va être pareil ?

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 08 août 2009, 15:33:00

Bien sûr que personne ne souhaitait cela !
J'ignore le tracé de ce pipe-line, mais il a dû être étudié, et n'offrait sans doute pas d'autre solution.
Déjà, on sait qu'il n'y aura aucun contamination de la nappe phréatique, ni d'aucun cours d'eau.
Pour le reste, en sèchant, le ptérole se minéralise, et n'a aucune incidence perverse. C'est dans sa phase collante qu'il peut nuire aux petits animaux.
On l'a vu avec la marée noire de Bretagne : le mazout s'est déposé, et présente actuellement un genre de récif d'une biodiversité unique sur nos côtes ...
Enfin, aucun oiseau ne niche avant le printemps, soit dans 8 mois. D'ici là, soit les terres auront été assainies, soit le pétrole aura durci.  
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Georges
Messages : 6994
Enregistré le : 28 févr. 2009, 00:00:00
Parti Politique : Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA)
Localisation : Village de Normandie

Message non lu par Georges » 08 août 2009, 21:48:00

mps a écrit :Bien sûr que personne ne souhaitait cela ! J'ignore le tracé de ce pipe-line, mais il a dû être étudié, et n'offrait sans doute pas d'autre solution.
Déjà, on sait qu'il n'y aura aucun contamination de la nappe phréatique, ni d'aucun cours d'eau.
Pour le reste, en sèchant, le ptérole se minéralise, et n'a aucune incidence perverse. C'est dans sa phase collante qu'il peut nuire aux petits animaux.
On l'a vu avec la marée noire de Bretagne : le mazout s'est déposé, et présente actuellement un genre de récif d'une biodiversité unique sur nos côtes ...
Enfin, aucun oiseau ne niche avant le printemps, soit dans 8 mois. D'ici là, soit les terres auront été assainies, soit le pétrole aura durci.  
A te lire on croirait presque que cette fuite est une chance pour l'environnement.

Frédo
Messages : 57
Enregistré le : 16 juil. 2009, 00:00:00
Localisation : 13 au soleil

Message non lu par Frédo » 08 août 2009, 22:28:00

Georges a écrit :
mps a écrit :Bien sûr que personne ne souhaitait cela ! J'ignore le tracé de ce pipe-line, mais il a dû être étudié, et n'offrait sans doute pas d'autre solution.
Déjà, on sait qu'il n'y aura aucun contamination de la nappe phréatique, ni d'aucun cours d'eau.
Pour le reste, en sèchant, le ptérole se minéralise, et n'a aucune incidence perverse. C'est dans sa phase collante qu'il peut nuire aux petits animaux.
On l'a vu avec la marée noire de Bretagne : le mazout s'est déposé, et présente actuellement un genre de récif d'une biodiversité unique sur nos côtes ...
Enfin, aucun oiseau ne niche avant le printemps, soit dans 8 mois. D'ici là, soit les terres auront été assainies, soit le pétrole aura durci.  
A te lire on croirait presque que cette fuite est une chance pour l'environnement.
Eh oui, ça fait parler du coin, ça fait marcher le commerce...

C'est les élus du coin qui ont fait un trou dans le pipeline à la pioche...dans un tel désert (une réserve naturelle...autant dire un désert sans commerce)

Autant avec une plus grosse fuite on met ça en constructible et on fait un 14 étages à 2 pas des piafs qui chient sur nos voitures...on pourra les tirer des fenètres à la 22long rifle.

c... d'écolos qui tuent le tourisme...

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 09 août 2009, 10:00:00

En été, la presse s'ennuie, et on manque de "catastrophes" ...
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Georges
Messages : 6994
Enregistré le : 28 févr. 2009, 00:00:00
Parti Politique : Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA)
Localisation : Village de Normandie

Message non lu par Georges » 09 août 2009, 17:38:00

Ces installations sont vérifiées tous les dix, cet oléoduc n'avait pas été vérifié de puis 9 ans; il serait indispensable de faire des vérifications plus souvent, quand on pense que l'on est obligé de faire vérifier sa voiture tous les deux ans.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 09 août 2009, 18:35:00

Je crois que les oléoducs sont contrôlés, comme les gazoducs, par des survols réguliers en hélicoptères , ce qui permet de détecter les fuites.

Mais à moins de réouvrir toutes les tranchées (profonde), et de mesurer l'épaisser de la plomberie, je ne vois pas quel contrôle on peut faire.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Garance
Messages : 650
Enregistré le : 28 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Ile de France

Message non lu par Garance » 09 août 2009, 20:49:00

mps a écrit :En été, la presse s'ennuie, et on manque de "catastrophes" ...
Exact, mps ! :ok: Sarko étant en vacances au Cap Nègre, notre catastrophe ambulante ne fait plus la "Une" des canards ... :mrgreen:

lambertini
Messages : 3119
Enregistré le : 29 nov. 2008, 00:00:00
Localisation : normandie

Message non lu par lambertini » 12 août 2009, 22:29:00

bonsoior
ce qui se passe est grave,
grave pour l environnement, car le cite est fragille, pour la flaure,.
le petrol s infiltre profondement, et a tendence a suinter pendant plusieurs année, donc la flaure ne peut pas repousser normalement, les annimaux qui manges des plantes polluers tombes malades et meurts. surtout les oiseaux.
belles poubelles que lon vas laisser a nos enfants.
et tout sa pour faire plus de frics, en surveille ses pipelines tout les 10 ans.
alors que dans cette region il y a des tremblement de terre, minime peut etre mais assez pour affaiblir prematurement ses tuyaux
j apprecie a reflection de mps icon_evil
la caravane passe et les chiens aboient

Répondre

Retourner vers « Ecologie / Environnement / Agriculture »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré