Les conditions de travail en France

Venez discuter des problèmes du travail dans notre pays, mais aussi des problèmes sociaux ( retraites, chomage...)
Avatar du membre
Cépajuste
Messages : 514
Enregistré le : 18 déc. 2008, 00:00:00

Message non lu par Cépajuste » 18 août 2009, 18:57:00

Tout ça fait un peu cliché, on disait autrefois qu’il n’y avait pas de sot métier. Ceux qui ont vu les temps modernes de Chaplin ne seront pas de cet avis. Ni tous ceux qui se ruinent la santé dans des travaux pénibles, monotones, sans aucune autonomie.

Avatar du membre
Pardaillan
Messages : 12
Enregistré le : 19 août 2009, 00:00:00
Localisation : Amiens

Message non lu par Pardaillan » 19 août 2009, 00:13:00

Il y a deux mois, j'ai passé un week end entier à convaincre un collègue de ne pas se jeter par la fenêtre. Cela fait trois ans qu'il est harcelé et un an et demi que nous avons lancé une procédure. Lui, il est en dépression. Comme il est arrêt de travail depuis plus d'un an (il s'est fait cogné par un collègue protégé par le patron), il n'a plus d'argent. Sa femme est au chômage et son fils vient de naître... Bonjour Zola.
Cela dit, les conditions de travail sont toujours une décision des patrons. Dans certaines PME, tout se passe trés bien. Le patron est réglo, et personne n'est en dépression (du moins pas à cause du boulot). Force est de constater que cela devient de plus en plus rare...

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 19 août 2009, 07:34:00

Ceux qui ont vu les temps modernes de Chaplin ne seront pas de cet avis. Ni tous ceux qui se ruinent la santé dans des travaux pénibles, monotones, sans aucune autonomie
Les Temps Modernes étaient une caricature ! Les "travaux pénibles" ne ruinent pas la santé (sauf pollution particulière). Quant à la monotonie,bien des  rafolent

Pour Pardaillan, désolée si je parais dure, mais ton Zola Boy est une vraie lope se roulant dans l'auto-attendrissement. Ce n'est pas un médecin qu'il devait voir, mais bien la Police, pour déposer plainte si la râclée qu'il avait prise était sérieuse. Ensuite, un arrêt de travail d'un an pour une telle vétille, c'est de l'abus caratérisé. Et encore : s'il est en arrêt maladie, il n'est pas sans ressources. Enfin, s'il appréhende à ce point de retourner à son travail, il a eu tout le temps de s'enchercher un autre !

Ce n'est pas de compassion dont il a besoin, mais d'un solide coup de pied bien placé !
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 34088
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Message non lu par politicien » 19 août 2009, 09:37:00

Bonjour,

Ma chère mps je ne rejoins pas du tout tes propos, tout le monde n'a pas un fort caractère, d'autant plus que plus haut je t'ai démontré par exemple que chez France télécom les suicides étaient en hausse depuis février 2008, Ce n'est pas hasard, ni même des cas isolés, et un exemple comme Padaillan a donné, il y en a beaucoup. 
Et tu sais quand tu pars en dépression, qu'ensuite tu n'as plus de revenus, donc plus d'argent, c'est un cercle vicieux dont il est difficile de se sortir.  
D'autant plus que je pense qu'on ne peut pas juger cet homme car on ne connait pas toute vie, mais travailler dans ces conditions pendant 3 ans et demi, c'est pas facile, je sais tu vas me dire "il pouvait aller voir ailleurs" je te répondrais que c'est plus facile à dire qu'à faire.

A plus tard,
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Invité

Message non lu par Invité » 19 août 2009, 11:20:00

Pardaillan a écrit :Il y a deux mois, j'ai passé un week end entier à convaincre un collègue de ne pas se jeter par la fenêtre. Cela fait trois ans qu'il est harcelé et un an et demi que nous avons lancé une procédure. Lui, il est en dépression. Comme il est arrêt de travail depuis plus d'un an (il s'est fait cogné par un collègue protégé par le patron), il n'a plus d'argent. Sa femme est au chômage et son fils vient de naître... Bonjour Zola.Cela dit, les conditions de travail sont toujours une décision des patrons. Dans certaines PME, tout se passe trés bien. Le patron est réglo, et personne n'est en dépression (du moins pas à cause du boulot). Force est de constater que cela devient de plus en plus rare...


Je regrette, mais il est en déprime, sa femme au chomage, et ils font tout de même un gosse, et il veut s"e suicider, exemple typique d'un égoîste sans nom!  Beaucoup oubient, que le Patron fait l'Ouvrier et l'Ouvrier fait le Patron. à toujours mettre les patrons au bout d'une pique, n'est pas très malin. Il y a effectivement quelques mauvais patrons, sous l'oeil bien souvent de l'inspection du travail. Mais, il y a encore plus souvent de mauvais ouvriers, qui portent en plus tord à leurs copains de boulot.

Avatar du membre
Cépajuste
Messages : 514
Enregistré le : 18 déc. 2008, 00:00:00

Message non lu par Cépajuste » 19 août 2009, 12:35:00

mps a écrit :Les "travaux pénibles" ne ruinent pas la santé (sauf pollution particulière).
Bien sûr que si, et je ne parle même pas des accidents du travail qui sont responsables de décès ou d’invalidité permanente, mais même sans accident, faire un travail de force pendant plusieurs années conduit souvent à des invalidité (polyarthrose) et à un vieillissement prématuré. Il est de notoriété publique que l’espérance de vie est liée à l’activité professionnelle.

lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par lancelot » 19 août 2009, 17:06:00

C'est effectivement statistiquement prouvé.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 19 août 2009, 19:04:00

Bien sûr que si, et je ne parle même pas des accidents du travail qui sont responsables de décès ou d’invalidité permanente, mais même sans accident, faire un travail de force pendant plusieurs années conduit souvent à des invalidité (polyarthrose) et à un vieillissement prématuré. Il est de notoriété publique que l’espérance de vie est liée à l’activité professionnelle.
C'est ce qu'on aime à faire croire (hors accidents, bien entendu).

Mais si tu prends les tables d'espérance de vie par catégories sociales, tu constateras que si celle des ouvriers n'est pas très favorable, celle de leurs épouses au foyer ne l'est pas plus !

Ce ne sont donc pas les activités qui tuent (au contraire, d'ailleurs), mais bien des habitudes néfastes d'hygiène de vie.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
Cépajuste
Messages : 514
Enregistré le : 18 déc. 2008, 00:00:00

Message non lu par Cépajuste » 19 août 2009, 19:16:00

Je ne parle pas des ouvriers en général mais de ceux qui font des travaux pénibles.
Ensuite ce que vous dites est faux car les épouses de ces ouvriers vivent plus longtemps.

lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par lancelot » 19 août 2009, 20:30:00

mps a écrit :
Bien sûr que si, et je ne parle même pas des accidents du travail qui sont responsables de décès ou d’invalidité permanente, mais même sans accident, faire un travail de force pendant plusieurs années conduit souvent à des invalidité (polyarthrose) et à un vieillissement prématuré. Il est de notoriété publique que l’espérance de vie est liée à l’activité professionnelle.

C'est ce qu'on aime à faire croire (hors accidents, bien entendu).

Mais si tu prends les tables d'espérance de vie par catégories sociales, tu constateras que si celle des ouvriers n'est pas très favorable, celle de leurs épouses au foyer ne l'est pas plus !

Ce ne sont donc pas les activités qui tuent (au contraire, d'ailleurs), mais bien des habitudes néfastes d'hygiène de vie.
HA HA HA ... je pourrais en rire si le sujet n'était pas si grave.
La franchement, vous m'exaspérez ... dire de telles aneries révèle en vous un mépris doublé d'une méconaissance totale de la société.

La grande phrase est lachée ... les Ouvriers n'ont pas d'hygiène de vie et donc par conséquent leurs femmes non plus.

On se croirait dans Germinal quand la maheude vient demander un peu d'argent aux riches qui tuent leurs ouvriers a la tache et qu'on lui répond ... mais vous ne faites pas d'économies ???

pour votre gouverne c'est l'absence de moyens qui fait que l'ouvrier n'a pas la possibilité d'apporter matériellement  a sa famille toutes les solutions qui existent pour les nantis et si vous voulez que je vous en fasse une liste exhaustive je crains que l'hébergeur de ce forum ne doive doubler la capacité de ses serveurs.

C'est vraiment à gerber.

j'avais un peu d'estime pour vous car je vous croyais intelligente. Cela m'apprendra ... vous êtes en fait bien pire que nelly olson.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 19 août 2009, 21:44:00

Je remarque que vous êtes très faché de voir vos petites certitudes contredites, mais que vos cris ne sont que l'écran de fumée de votre ignorance.

Trop d'alcool, trop de café, trop de sel, trop de gras, trop de sucre, trop de viande, trop de télé, trop peu d'exercice, trop peu de légumes ... vous croyez que ce sont des caractéristiques de "riches" ?

Et d'où viennent, à votre avis, les ennuis coronaires, les diabètes non héréditaires, etc, etc ...

Parlez un jour avec n'importe quel interniste hospitalier du "régime" des classes modestes .... Ou regardez les caddies au super-marché ...
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
lucifer
Messages : 4158
Enregistré le : 17 janv. 2009, 00:00:00
Localisation : Naoned

Message non lu par lucifer » 19 août 2009, 22:13:00

mps, les regimes dont tu parles ne sont pas nouveaux.
Le travailleur de force se doit de manger en quantité, si il veut tenir le coup face à une dure labeur.
Ce n'est que rarement le stress des gens de bureau qui leur ouvre l'appetit, bien au contraire.
C'est vrai, regarde les caddies et dis nous ce que tu vois. C'est simple, de la bouffe qui tient au ventre car sinon, le travailleur manuel tombe comme une mouche.
Et il est vrai que le travailleur manuel est dans 90% situé dans les classes pauvres.
Et comment remplir une pense a bas prix ? Tres simple, gras, sel, sucre, etc.
Et dans ce millieu, on fait rarement un repas pour chaque personne, tous le monde mange la même chose.

Quand à cet ecart bien involontaire d'higiene alimentaire, la palme de la saleté, de l'oppulence, du laissé allé ( c'est prové) revient aux personnes bossant dans les bureau, capable de s'asperger de parfum pour dissimuler l'odeur de la sueur non lavée depuis des jours.

Regarde les ouvriers qui se rendent au boulot le matin: pas de trace de sueur, habillés modestement mais fringues propres. Je passe le nombre de cadre gardant les même fringues une semaine d'affilée.

Trop peu d'exercice, dis tu ? Je connais le batiment et la voirie, personne ici ne ferait 1/3 de leur activité physique journaliere.
Pour la télé chez les pauvre, les drogués du net à passer leur nuit devant les pc à jouer sont bien chez les personnes aisées. Ils grignottent devant leur pc comme les modestes le font devant leur télé.
Maintenant que j'habite en province, je suis devenu peace and love. Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil ( surtout les descendants d'immigrés des cités que j'adore dorénavant )

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 20 août 2009, 09:28:00

C'est vrai, regarde les caddies et dis nous ce que tu vois. C'est simple, de la bouffe qui tient au ventre
Non Lucifer ! Je vois une foule de produits dont le rapport "énergie-prix" est tout à fait lamentable. Des tas de cannettes chères et ultra sucrées, des chips en pagaille, des fesses de vache entières, des candy-bars, des "en-cas" à l'infini. Vois simplement les rayons d'un super-marché : toute une double allée pour les bonbons et les biscuits, autant pour les cochonneries salées, autant pour les abominables limonades ou pour les pizzas surgelées ... ce n'est pas par hasard !

Tout cela ne tient pas au ventre, comme tu dis, mais perturbe le métabolisme et ruine le porte-monnaie.

Rien à voir avec ce qu'ingurgitent les athlètes ...

Idem d'ailleurs pour les bureaux. Plus tu descends dans l'échelle, plus tu trouves les tiroirs bourrés de biscuits et autres grignotages permanents ...

Cet entrainement commence ... avec les bébés ! Là où un tout petit est à 4 repas vers 2 ou 3 mois, tu vois les bébés-rois des classes défovorisées en pas faire un pas sans un petit biberon de jus synthétique ou un biscuit ...ou un bout de saucisson !

Pou ce qui est de la propreté des ouvriers, tout à fait d'accord : ils sont généralement nets et coquets ... Mais je n'ai jaémais vu d'employé sale, à vrai dire ...
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
Pardaillan
Messages : 12
Enregistré le : 19 août 2009, 00:00:00
Localisation : Amiens

Message non lu par Pardaillan » 20 août 2009, 12:06:00

Cher mps,

Mon protégé a porté plainte. Mais sache que toute plainte au pénal bloque la procédure prud'hommal. Donc, on ne peut pas faire les deux à la fois.

D'autre part, il est handicapé suite à son agression et l'employeur refused'admettre l'accident de travail, alors que juridiquement il le doit. Nous sommes certain de gagner, mais cela prend du temps, et bloque la plupart des aides sociales.

Enfin, j'ai lu que certain le trouve égoîste. Le monstre, il a fait un enfant... L'enfant était conçu avant l'agression. Devait-il demander à sa femme d'avorter ?
Je souhaite à ceux qui n'ont jamais souffert de ne pas connaître ce genre de situation. C'est tout le problème de la politique aujourd'hui : des types bien au chaud et bien assis socialement décident de ce qui est bon ou pas pour ceux qui dérouillent. Et en plus, ils se permettent de faire la morale.

lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par lancelot » 20 août 2009, 13:48:00

mps a écrit : Je remarque que vous êtes très faché de voir vos petites certitudes contredites, mais que vos cris ne sont que l'écran de fumée de votre ignorance.

Trop d'alcool, trop de café, trop de sel, trop de gras, trop de sucre, trop de viande, trop de télé, trop peu d'exercice, trop peu de légumes ... vous croyez que ce sont des caractéristiques de "riches" ?

Et d'où viennent, à votre avis, les ennuis coronaires, les diabètes non héréditaires, etc, etc ...

Parlez un jour avec n'importe quel interniste hospitalier du "régime" des classes modestes .... Ou regardez les caddies au super-marché ...
Mais oui bien sur, votre ignorance crasse vous conduit naturellement a prendre pour argent comptant les études qui ne font qu'établir des statistiques et qui ne révèlent rien d'autre que ce que tout le monde (sauf vous visiblement) savait déjà.
Vous me faites penser aux politiques qui quand ils sont interrogés sur le sujet sont incapables de donner le prix moyen de la baguette de pain ou du ticket de métro, ce qui ne les empèche pas de donner des leçons tous les 1/4 d'heure.

Avec vous c'est vraiment le retour du 19eme ...

Répondre

Retourner vers « Travail »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré