La croissance Française

Venez discuter et débattre de l'actualité économique
Répondre
Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 34088
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Message non lu par politicien » 14 août 2009, 22:27:00

Bonjour,


L'économie française a rebondi au deuxième trimestre de cette année. Une hausse qui a surpris y compris au ministère de l'Economie. Après quatre trimestres négatifs, le produit intérieur brut français a connu une croissance de  + 0,3 % au deuxième trimestre 2009. «C'est un chiffre qui nous surprend et qui nous réjouit», a expliqué la ministre de l'Economie Christine Lagarde ce mercredi matin sur RTL citant au passage les chiffres des autres pays européens : « -0,3% Italie, -0,8% en Grande Bretagne.    Nous sommes un des seuls pays à en sortir». Seule l'Allemagne fait aussi bien que la France avec une croissance du PIB identique (+ 0,3%) au deuxième trimestre.     Ce chiffre constitue une surprise, car l'Institut national de la Statistique (Insee) tablait jusqu'à présent sur un recul de 0,6% du PIB au deuxième trimestre. Pour sa part, la Banque de France prévoyait encore en juillet une baisse de 0,4% pour ce même trimestre.    Après quatre trimestres de récession, la France sort donc du rouge. Une singularité française due, selon la ministre, à plusieurs critères : 1. La consommation qui se maintient (+0,3%) au mois de juillet. L'impact de la prime à la casse n'a pas entrainé de «réduction des autres consommations», a ainsi souligné la ministre.2. La bonne tenue des exportations. Pour la ministre de l'Economie, les grands contrats à l'export signés par les entreprises françaises ont également participé de ce retour de la croissance.  «La prime à la casse en Allemagne nous a aidé aussi. On a pu exporter des véhicules français vers nos voisins d'Outre-Rhin», a indiqué Christine Lagarde. 3. La ministre de l'Economie a enfin cité «les effets du plan de relance gouvernemental» pour expliquer ce sursaut de la croissance au deuxième trimestre.   Seul bémol pour Christine Lagarde : le manque d'investissement des entreprises privées. «On a encore besoin que les entreprises privées mettent le pied à l'étrier et recommencent à investir.»   L'annonce d'une croissance française positive au 2eme trimestre s'ajoute à d'autres signaux encourageants perçus ces dernières semaines comme la hausse de la production industrielle et la remontée du moral des entrepreneurs.   Les économistes restent toutefois prudents pour les trimestres à venir considérant que la hausse du chômage, qui devrait se poursuivre malgré la reprise, va peser sur l'activité.    l'Allemagne a aussi renoué de manière inattendue avec la croissance au deuxième trimestre de cette année. L'Office fédéral des statistiques (Destatis) allemand a ce jeudi annoncé une hausse de 0,3% du PIB.   L'Allemagne, première économie européenne, n'avait plus enregistré un taux de croissance positif depuis le premier trimestre 2008.  Qu'en pensez vous ?    A plus tard,   
Modifié en dernier par politicien le 12 nov. 2010, 18:22:00, modifié 1 fois.
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par lancelot » 15 août 2009, 09:53:00

Le manque d'investissement des entreprises privées est inquiétant. C'est bien le tissu des PME PMI et TPE qui crée de l'emploi. Ces entreprises n'ont pas fini de licencier, d'ou la prudence du gouvernement qui s'attend à une nouvelle poussée brutale du chomage pour la rentrée.

Une croissance faible, c'est mieux qu'une récession mais ce n'est pas non plus la fin de la crise economique née de la crise financière.
Modifié en dernier par lancelot le 12 nov. 2010, 18:22:00, modifié 1 fois.

lambertini
Messages : 3119
Enregistré le : 29 nov. 2008, 00:00:00
Localisation : normandie

Message non lu par lambertini » 15 août 2009, 13:54:00

sa repart oui mais pour qui , pas pour les milliers de chaumeurs, ou de smigar
Modifié en dernier par lambertini le 12 nov. 2010, 18:22:00, modifié 1 fois.
la caravane passe et les chiens aboient

Avatar du membre
artragis
Messages : 7962
Enregistré le : 29 janv. 2009, 00:00:00
Compte Twitter : @francoisdambrin
Contact :

Message non lu par artragis » 15 août 2009, 14:21:00

lambertini a écrit :sa repart oui mais pour qui , pas pour les milliers de chaumeurs, ou de smigar
... No comment
Qui dit croissance dit entreprise qui refont du bénéfice et donc peu à peu il y aura des emplois de reformés.
De plus comme l'a, à juste titre précisé lancelot, les PME ont beaucoup embôché des derniers mois, la consommation au niveau de la restauration a repris, ou alors c'est que les employers sont mieux payés (donc hausse de leur pouvoir d'achat).
De plus je rappelle que la croissance n'est que de 0.3% alors qu'il faut au moins 1% pour que le chômage décroisse et que l'objectif de M.Sarkozy était 2.5%...
De plus je rappelle que seuls les deux modèles français et allemand, proches en matière de social et industriel ont un second trimestre dans le positif. Il serait temps d'être un peu plus optimiste (sans être aveugle) et de faire revenir l'activité du pays.

Maintenant le fait que seuls deux pays sont dans le vert prouve que notre modèle a du bon et risque d'avoir du poid à l'internationnal. De même que, qui dit croissance dit, avec un peu de chance, réduction, même faible de notre dête.
Modifié en dernier par artragis le 12 nov. 2010, 18:22:00, modifié 1 fois.
http://zestedesavoir.com une association pour la beauté du zeste.

Avatar du membre
Cépajuste
Messages : 514
Enregistré le : 18 déc. 2008, 00:00:00

Message non lu par Cépajuste » 15 août 2009, 15:25:00

Une hirondelle ne fait pas le printemps...

Je répète qu'on ne sortira pas de la crise tant que les causes de cette crise ne seront pas réglées. On peut connaître une rémission due aux plans de relance (dont la contrepartie est l'endettement public) mais il est trop tôt pour affirmer qu'on est sorti d'affaire.
Modifié en dernier par Cépajuste le 12 nov. 2010, 18:22:00, modifié 1 fois.

Avatar du membre
racaille
Messages : 8638
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Lemuria

Message non lu par racaille » 15 août 2009, 19:40:00

Cépajuste, il n'est pas prévu de prendre le problème de la crise à la racine. Les quelques rustines utilisées (merci les contribuables !) feront très bien l'affaire pour que tout reparte comme avant.
Modifié en dernier par racaille le 12 nov. 2010, 18:22:00, modifié 1 fois.
Ce qui distingue principalement l'ère nouvelle de l'ère ancienne, c'est que le fouet commence à se croire génial. K M

Avatar du membre
Cépajuste
Messages : 514
Enregistré le : 18 déc. 2008, 00:00:00

Message non lu par Cépajuste » 15 août 2009, 19:54:00

racaille a écrit : Cépajuste, il n'est pas prévu de prendre le problème de la crise à la racine. Les quelques rustines utilisées (merci les contribuables !) feront très bien l'affaire pour que tout reparte comme avant.
Je sais bien mais la réalité finira par les rattraper, seulement plus on tarde à résoudre les problèmes, plus ils s’aggravent. C’est comme quelqu’un qui aurait un cancer et qui au lieu de se faire opérer, prendrait juste des anti-douleurs ; il se sentirait mieux pendant quelque temps, jusqu’au jour où il réaliserait que son cancer s’est généralisé.
Modifié en dernier par Cépajuste le 12 nov. 2010, 18:22:00, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Cépajuste
Messages : 514
Enregistré le : 18 déc. 2008, 00:00:00

Message non lu par Cépajuste » 25 août 2009, 16:35:00

J’ai retrouvé cette citation dans le livre de François Lenglet "la crise des années 30 est devant nous" (Editions Perrin, 2007), elle date de décembre 1930 et elle est d’André Tardieu, le Président du Conseil de l’époque :

"l’une des raisons pour lesquelles l’opinion étrangère admire le peuple français est la résistance de celui-ci à la dépression économique mondiale. L’harmonie de la structure de la France et les mesures prises en temps voulu par les autorités facilitaient cette résistance. La prudence naturelle du peuple français, sa faculté d’adaptation, sa modernisation, son courage y ont contribué."

Lenglet écrivait ceci à propos de la dépression qui a suivie le krach de 1929 : "Les Français réagissent à leur manière habituelle : d’abord dans le déni, puis par des politiques économiques extrêmes et contradictoires qui laisseront le pays exsangue. La France croît d’abord qu’elle n’est pas atteinte."

Il faut croire que l’histoire se répète, car en lisant le Parisien ce matin, j’ai appris que la crise est derrière nous et que nous sommes entrés en convalescence.
Modifié en dernier par Cépajuste le 12 nov. 2010, 18:22:00, modifié 1 fois.

pauvcon
Messages : 32
Enregistré le : 05 mars 2009, 00:00:00
Localisation : bordeaux

Message non lu par pauvcon » 26 août 2009, 09:07:00

  salut à tous,

     les mêmes causes produisant les mêmes effets,la spéculation généralisée remise en musique par les banques devrait nous conduire vers une
     nouvelle crise financière et économique encore plus dure,d'autant que les états auront du mal à s'endetter une nouvelle fois sans que
     les populations réagissent violemment.

          PAUVCON pas du tout optimiste
Modifié en dernier par pauvcon le 12 nov. 2010, 18:22:00, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Cépajuste
Messages : 514
Enregistré le : 18 déc. 2008, 00:00:00

Message non lu par Cépajuste » 29 août 2009, 12:24:00

Les prévisions en matière d’investissements sont revues à la baisse pour 2009 (-21 % selon une étude insee de juillet, la précédente étude du mois de mai tablait sur une baisse de seulement 18 %). Alors que le secteur automobile profite de la prime à la casse (pour combien de temps ?), celui des biens d’équipements et des biens intermédiaires serait en baisse. 
 
http://www.latribune.fr/actualites/econ ... 0415476/le…
Modifié en dernier par Cépajuste le 12 nov. 2010, 18:22:00, modifié 1 fois.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 30 août 2009, 07:47:00

Les investissements franco-français ne sont qu'une des faces du tableau.

Pour le compléter, il faut bien entendu prendre en considération les investissements français à l'étranger, et les investissements étrangers en France.

A titre indicatif, en Belgique, les investissements "internes" atteignent d'excellents chiffres, ceux à l'étranger se portent bien, et ceux en provenance de l'étranger sont looin d'être négligeables.

http://www.uwe.be/economie/dernieres-in ... tissements…

J'i surtout l'impression que les entreprises françaises n'ont plus le moral, à force d'être sans cesse décriées.
Modifié en dernier par mps le 12 nov. 2010, 18:22:00, modifié 1 fois.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Georges
Messages : 6994
Enregistré le : 28 févr. 2009, 00:00:00
Parti Politique : Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA)
Localisation : Village de Normandie

Message non lu par Georges » 30 août 2009, 21:07:00

"A titre indicatif, en Belgique, les investissements "internes" atteignent d'excellents chiffres, ceux à l'étranger se portent bien, et ceux en provenance de l'étranger sont looin d'être négligeables."

Chacun sait que la Belgique est en passe de devenir la premiére puissance économique mondiale.
Modifié en dernier par Georges le 12 nov. 2010, 18:22:00, modifié 1 fois.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 30 août 2009, 21:21:00

Elle a en tout cas été la seconde puissance industrielle mondiale, l'ignorais-tu ?

Actuellement, la Belgique est un petit pays, avec ses difficultés budgétaires, mais aussi une santé morale et un bon sens qui a fortemennt limité la crise, et précipite la reprise. Rien de plus rien de moins.
Modifié en dernier par mps le 12 nov. 2010, 18:22:00, modifié 1 fois.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 31 août 2009, 09:44:00

Ce rebon n'est que la conséquence des plans de relance du Gouvernement qui porte leurs fruits, mais chacun comprend qu'il ne sera pas suffisant à recréer de l'emploi et à consolider une reprise durable.

C'est pourquoi il doit être accompagné par les regions et non entravé, comme actuellement, d'où la nécessité, pour la droite, de reconquérir les regions.

Le plan de relance doit être accompagné aussi de mesure structurelles telles que le protectionnisme raisonnable ou l'assouplissement de la politique monétaire. Enfin, dans un contexte de tension internationale, fragiliser le pouvoir d'achat au travers d'une taxe carbone me paraît être une mauvaise orientation.
Modifié en dernier par wesker le 12 nov. 2010, 18:22:00, modifié 1 fois.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 31 août 2009, 12:14:00

On peut et même on doit toujours affiner le système, c'est évident. Mais surtout apprécier ce que l'on a.

Mais qu'on cesse de nous casser les pieds avec "la crise" qui nn'a été d'une pathologie mentale poussant chacun a restreindre sa consommation ou ses stocks.

Exemple bien actuel : nous devons remplacer une voiture (en Belgique, où il n'y a aucune prime à la casse).

Incursion dans le domaine des "petites" : rien de disponible. Mon mari met alors le cap sur Mercédès,Audi, BMW : rien en stock, 3 mois d'attente minimum, 6 s'il y a des spécifications !

C'est ça la crise ? icon_biggrin icon_biggrin icon_biggrin

Non, juste des vendeurs qui se sont laissé prendre par des prédictions idiotes, et sont tous en rupture de stock ! 
Modifié en dernier par mps le 12 nov. 2010, 18:22:00, modifié 1 fois.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Répondre

Retourner vers « Economie »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré