La croissance Française

Venez discuter et débattre de l'actualité économique
Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 10 oct. 2010, 11:46:00

Je pense qu'il y a une meute "d'économistes" programmés pour inquiéter les  gens et saper les succès du gouvernement.
Modifié en dernier par mps le 12 nov. 2010, 18:22:00, modifié 1 fois.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
artragis
Messages : 7962
Enregistré le : 29 janv. 2009, 00:00:00
Compte Twitter : @francoisdambrin
Contact :

Message non lu par artragis » 10 oct. 2010, 12:15:00

t'inquiète, ces faux économistes ne s'en prennent pas qu'à la France, en Allemagne par exemple les prévisions des "économistes" était presque 0.5 point en dessous de la réalité, ce qui est énorme à ce niveau !
Modifié en dernier par artragis le 12 nov. 2010, 18:22:00, modifié 1 fois.
http://zestedesavoir.com une association pour la beauté du zeste.

Georges
Messages : 6994
Enregistré le : 28 févr. 2009, 00:00:00
Parti Politique : Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA)
Localisation : Village de Normandie

Message non lu par Georges » 10 oct. 2010, 13:30:00

le gouvernement s'est toujours largement trompé dans ses prévisions de croissance, je ne vois pourquoi il aurait raison.
Modifié en dernier par Georges le 12 nov. 2010, 18:22:00, modifié 1 fois.

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 10 oct. 2010, 13:46:00

mps....Peux tu nous dire à quel moment les prévisions de croissance du Gouvernement se sont vérifiées exactes ? elles sont toujours surévalués pour éviter d'avoir à prendre leurs responsabilités !
Modifié en dernier par wesker le 12 nov. 2010, 18:22:00, modifié 1 fois.

Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 34088
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Message non lu par politicien » 12 nov. 2010, 18:23:00

Bonjour,

La croissance économique de la France a, comme attendu, ralenti au troisième trimestre, à 0,4 % contre 0,7 % sur les trois mois précédents, la bonne tenue de la consommation des ménages n'ayant pas suffi à compenser la faiblesse persistante du commerce extérieur. La dissipation progressive des effets des mesures de relance et la vigueur relative de l'euro pourraient donc pénaliser la France au cours des prochains mois, notamment par rapport à l'Allemagne, qui continue de la dépasser de la tête et des épaules grâce à la vigueur de sa reprise. La croissance du deuxième trimestre reste inchangée par rapport au chiffre publié fin septembre.

L'acquis de croissance pour 2010 ressort à 1,5 % à fin septembre. Sauf "accident" conjoncturel au cours des dernières semaines de l'année, la France se dirige donc vers un rebond de 1,6 % à 2 %, après la récession de 2,5 % de 2009. Pour la ministre de l'Économie Christine Lagarde, le chiffre du troisième trimestre "confirme l'entrée dans l'après-crise". "Les perspectives pour le 4e trimestre 2010 restent bien orientées, comme le suggèrent les enquêtes de conjoncture", a-t-elle ajouté dans un communiqué.

La France à la traîne

Mais, encore une fois, les résultats français sont à la traîne des performances allemandes : le PIB de l'Allemagne a progressé de 0,7 % au troisième trimestre et sa croissance au deuxième trimestre a été revue à la hausse, à 2,3 %, sa meilleure performance depuis la réunification du pays il y a 20 ans. "Je suis frappé, comme lors des trimestres précédents, par l'énorme disparité entre les pays", explique Bruno Cavalier, économiste d'Oddo Securities. "L'Allemagne est clairement au-dessus du lot, la France est dans la moyenne mais la moyenne est très médiocre, et d'autres, comme l'Espagne, sont encore clairement en récession. C'est un problème plus aigu pour l'Europe que par le passé et ça ne facilite pas la coordination des politiques, donc la sortie de la crise".

Selon les données préliminaires de l'Insee, les dépenses de consommation des ménages français ont augmenté de 0,6 % sur juillet-septembre, soit deux fois plus vite que sur les trois mois précédents, grâce au rebond des dépenses en produits manufacturés (+ 1,3 % après - 0,8 %), qui ont profité notamment au secteur automobile et à celui du textile et du cuir. L'investissement des entreprises non financières a crû parallèlement de 0,5 %, alors que celui des administrations publiques diminuait de 0,2 %, après une hausse de 0,9 % sur avril-juin.

Au total, la demande intérieure finale (hors stocks) a contribué positivement à la croissance, à hauteur de 0,5 point de PIB après + 0,4 point au deuxième trimestre. Les variations de stocks ont contribué à hauteur de 0,3 point, alors que la détérioration du solde commercial se traduit par une contribution négative, de - 0,5 point. En effet, les exportations françaises ont augmenté de 2,5 % seulement sur juillet-septembre alors que les importations progressaient de 4,1 %. "La croissance est surtout soutenue par la consommation, qui elle-même doit sa vigueur à la fin de la prime à la casse", note Marc Touati, de Global Equities. "Les dernières promotions des constructeurs automobiles soutiennent un peu artificiellement la consommation mais on risque de souffrir un peu au quatrième trimestre."

Les derniers mois de l'année pourraient donc confirmer la tendance au ralentissement de la croissance et les performances françaises risquent de rester à des niveaux modérés en 2011, dans un contexte de chômage toujours élevé (9,7 % en septembre selon Eurostat, contre 7,6 % en Allemagne). "Les consommateurs continuent de fréquenter les magasins même si le resserrement budgétaire se profile et si la situation sur le marché du travail reste mauvaise", constate Joost Beaumont, économiste d'ABN Amro. "Nous pensons que ces facteurs devraient contenir la croissance de la consommation et que la vigueur de l'euro va probablement peser sur la croissance des exportations. Au final, nous nous attendons à ce que la croissance se stabilise à des niveaux plus modérés au cours des prochains trimestres."

Qu'en pensez vous ?

A plus tard,
Modifié en dernier par politicien le 12 nov. 2010, 18:22:00, modifié 1 fois.
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 13 nov. 2010, 08:11:00

0,9 pc : c'est la croissance revue à la hausse du PIB belge au deuxième trimestre 2010. Initialement évaluée à 0,7 pc en juillet dernier par l'Institut des Comptes Nationaux, cette croissance corrigée est supérieure de 2,4 % par rapport à l'an dernier à la même période.
Modifié en dernier par mps le 12 nov. 2010, 18:22:00, modifié 1 fois.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 13 nov. 2010, 13:38:00

Il n'en demeure pas moins que la France est, en Europe à la traine alors que les reformes de structures étaient sensés répondre à ce souci de croissance, créatrice d'emplois....
Modifié en dernier par wesker le 12 nov. 2010, 18:22:00, modifié 1 fois.

Avatar du membre
artragis
Messages : 7962
Enregistré le : 29 janv. 2009, 00:00:00
Compte Twitter : @francoisdambrin
Contact :

Message non lu par artragis » 13 nov. 2010, 17:59:00

alors que les reformes de structures
il y a eu quelques aménagements à proprement parler (heures supplémentaires, aides sur certains crédits, augmentation du livret A...) mais peu de réformes de structures, voire même pas du tout, donc comment peuvent-elles changer quelque chose puisqu'elles n'existent pas?
Modifié en dernier par artragis le 12 nov. 2010, 18:22:00, modifié 1 fois.
http://zestedesavoir.com une association pour la beauté du zeste.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 14 nov. 2010, 11:31:00

Oui, Wesker, la France est à la traîne parce que le salariat est perpétuellement désolidarisé de son actionnariat, dans un mic mac sauce "lutte des classes" qui paralyse tout perpétuellement et dégoûte ceux qui se foulent.

Elle n'en sortira pas vraiment, cette mentalité étant réinjectée de génération en génération.
Modifié en dernier par mps le 12 nov. 2010, 18:22:00, modifié 1 fois.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
artragis
Messages : 7962
Enregistré le : 29 janv. 2009, 00:00:00
Compte Twitter : @francoisdambrin
Contact :

Message non lu par artragis » 14 nov. 2010, 12:14:00

mps a écrit :Oui, Wesker, la France est à la traîne parce que le salariat est perpétuellement désolidarisé de son actionnariat, dans un mic mac sauce "lutte des classes" qui paralyse tout perpétuellement et dégoûte ceux qui se foulent.

Elle n'en sortira pas vraiment, cette mentalité étant réinjectée de génération en génération.
la France n'est à la traine que par rapport à l'allemagne, nous sommes au dessus de la moyenne européenne, ainsi que de la zone euro.
Modifié en dernier par artragis le 12 nov. 2010, 18:22:00, modifié 1 fois.
http://zestedesavoir.com une association pour la beauté du zeste.

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 14 nov. 2010, 13:09:00

mps a écrit :Oui, Wesker, la France est à la traîne parce que le salariat est perpétuellement désolidarisé de son actionnariat, dans un mic mac sauce "lutte des classes" qui paralyse tout perpétuellement et dégoûte ceux qui se foulent.
Elle n'en sortira pas vraiment, cette mentalité étant réinjectée de génération en génération.

Mais oui.....Pour remedier à cela, au lieu de conferer au puissant les entreprises, le pouvoir pourrait sensibiliser les travailleurs à la necessité de devenir propriétaires, partiellement, de leurs entreprises et d'inciter fiscalement à la prise de risque....C'est l'inverse. LEs revenus du travail et de l'entreprise sont systèmatiquement pénalisés quand la part faites aux puissances financières ne cessent de prendre de l'ampleur. Redescend un peu sur terre.
Modifié en dernier par wesker le 12 nov. 2010, 18:22:00, modifié 1 fois.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 14 nov. 2010, 16:26:00

la France n'est à la traine que par rapport à l'allemagne, nous sommes au dessus de la moyenne européenne, ainsi que de la zone euro.

Non, Artragis, ce n'est pas parce que la presse compare toujours la France à l'Allemagne que tu dois négliger d'autres pays.

La Belgique fait bien mieux, le Luxembourg fait bien mieux, la Hollande fait bien mieux, etc ...
Modifié en dernier par mps le 12 nov. 2010, 18:22:00, modifié 1 fois.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
artragis
Messages : 7962
Enregistré le : 29 janv. 2009, 00:00:00
Compte Twitter : @francoisdambrin
Contact :

Message non lu par artragis » 14 nov. 2010, 16:49:00

Non, Artragis, ce n'est pas parce que la presse compare toujours la France à l'Allemagne que tu dois négliger d'autres pays.
je n'ai pas oublié les autres pays. La France est au dessus de la moyenne de l'UE et même de l'eurozone. Elle n'est pas à la traine.
La belgique fait un peu mieux, tes chiffres sont assez proches de ceux de la France à 0,2 ou 0.3 points près.
mais RU/Espagne/Italie/RepTchèque/finlande font moins bien que la France (je ne cite que ceux là, car ce sont ceux là que N.miguet cite dans son article).
Modifié en dernier par artragis le 12 nov. 2010, 18:22:00, modifié 1 fois.
http://zestedesavoir.com une association pour la beauté du zeste.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 15 nov. 2010, 08:52:00

On effet,  on se contente toujours de ses maladies en se comparant à de plus malades icon_biggrin
Modifié en dernier par mps le 12 nov. 2010, 18:22:00, modifié 1 fois.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Invité

Message non lu par Invité » 15 nov. 2010, 11:41:00

mps a écrit :Oui, Wesker, la France est à la traîne parce que le salariat est perpétuellement désolidarisé de son actionnariat, dans un mic mac sauce "lutte des classes" qui paralyse tout perpétuellement et dégoûte ceux qui se foulent.
Elle n'en sortira pas vraiment, cette mentalité étant réinjectée de génération en génération.
Lorsqu'on dit que la France est une grande démocratie "malheureusement" gouvernée par une oligarchie "de droite", ça me donne de l'urticaire !
Un pouvoir "légal" de droite trés modérée, mais un pouvoir réel syndical, associatif, soviétiforme, qui est une véritable métastase qui le paralyse et qui paralyse son économie. Voilà ce qu'est ce malheureux pays !
Modifié en dernier par Invité le 12 nov. 2010, 18:22:00, modifié 1 fois.

Répondre

Retourner vers « Economie »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré