Devons nous réduire la durée du temps de travail ?

Venez discuter des problèmes du travail dans notre pays, mais aussi des problèmes sociaux ( retraites, chomage...)
Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 34109
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Message non lu par politicien » 17 août 2009, 10:50:00

Bonjour,

Alors moi je suis totalement d'accord avec Magicfly, mais par contre les gens eux veulent travailler moins, mais toucher pareil (ce qui parait normal), peut être y'a t'il un compromis mais est-ce possible ? ou totalement inaccessible ?
Le problème majeure des 35h c'est que cela devait créer de l'emploi, mais les créations ont été limité, puisque ceux qui travaillaient aux 39h devaient faire la même chose sur 35h , donc je doute encore plus des 32h.

A plus tard,
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par lancelot » 17 août 2009, 11:09:00

Autre raté des 35H, les 35H payées 35 .... car la loi aubry 2 a permis cet appauvrissement. Je m'inquiète donc des 32H dans ces conditions.

Cependant, il faut aussi garder en tête le fait que l'homme est en quète de progrès. L'abaissement de l'horaire hebdo en est un. Ce n'est malheureusement pas assez partagé dans le monde et seul c'est un suicide ... économique.

Avatar du membre
Magicfly
Messages : 1599
Enregistré le : 29 juil. 2009, 00:00:00
Localisation : Sud Ouest

Message non lu par Magicfly » 17 août 2009, 12:05:00

politicien a écrit :Bonjour,
Alors moi je suis totalement d'accord avec Magicfly, mais par contre les gens eux veulent travailler moins, mais toucher pareil (ce qui parait normal), peut être y'a t'il un compromis mais est-ce possible ? ou totalement inaccessible ?
Le problème majeure des 35h c'est que cela devait créer de l'emploi, mais les créations ont été limité, puisque ceux qui travaillaient aux 39h devaient faire la même chose sur 35h , donc je doute encore plus des 32h.

A plus tard,
Eh oui, Il n'y a pas besoin d'être grand clerc pour comprendre cela! Surtout que c'est au pire moment!  Car lorsque le Monde est en régression, pour produire de la richesse, il faut travailler plus; travailler moins en partageant un gâteau réduit c'est tirer toute la société vers le bas et régresser. Je ne crois absolument pas que gouv. actuel le fasse, et si par un miracle la gauche venait au pouvoir elle ne le ferait encore moins: Leurs chefs l'ont tellement critiqué sous le manteau, ils n'auront pas envie de refaire la même connerie.
lancelot a écrit :
Cependant, il faut aussi garder en tête le fait que l'homme est en quète de progrès. L'abaissement de l'horaire hebdo en est un. Ce n'est malheureusement pas assez partagé dans le monde et seul c'est un suicide ... économique.
Nous sommes tout à fait d'accord Lancelot! Alors tu as sans doute voté contre icon_mrgreen
JC

"Jouis et fais jouir, sans faire de mal ni à toi ni à personne..."
Chamfort

Avatar du membre
Cépajuste
Messages : 514
Enregistré le : 18 déc. 2008, 00:00:00

Message non lu par Cépajuste » 17 août 2009, 12:52:00

Tout d’abord, si vous avez bien pris la peine de lire mon message, la proposition de Larrouturou comprend une baisse de salaire d’environ 3 % en moyenne ainsi qu’une exonération des charges patronales d’assurance chômage contre des embauches, aussi cette solution se fait sans porter atteinte à la compétitivité des entreprises. Par conséquent, votre argument n’est pas valide.
Concernant la loi Aubry des 35 H, Larrouturou l’avait critiquée, néanmoins je considère qu’elle allait dans le bon sens malgré ses défauts. Il est faux de dire qu’elle a déséquilibré la balance commerciale car elle était compensée par des exonérations et de la flexibilité ainsi que par une modération salariale. En réalité c’est l’euro qui est la cause du déficit de notre balance commerciale.

Avatar du membre
Magicfly
Messages : 1599
Enregistré le : 29 juil. 2009, 00:00:00
Localisation : Sud Ouest

Message non lu par Magicfly » 17 août 2009, 16:25:00

Cépajuste a écrit :Tout d’abord, si vous avez bien pris la peine de lire mon message, la proposition de Larrouturou comprend une baisse de salaire d’environ 3 % en moyenne ainsi qu’une exonération des charges patronales d’assurance chômage contre des embauches, aussi cette solution se fait sans porter atteinte à la compétitivité des entreprises. Par conséquent, votre argument n’est pas valide. Concernant la loi Aubry des 35 H, Larrouturou l’avait critiquée, néanmoins je considère qu’elle allait dans le bon sens malgré ses défauts. Il est faux de dire qu’elle a déséquilibré la balance commerciale car elle était compensée par des exonérations et de la flexibilité ainsi que par une modération salariale. En réalité c’est l’euro qui est la cause du déficit de notre balance commerciale.
3%!!, Quelle générosité! Si je calcul bien 3 h de moins par semaine c'est plus de 8% qu'il faudrait baisser le salaire! Vous croyez que ceux qui sont déjà au SMIC vont accepter de voir leurs revenus déjà étriquer, réduit de ... même 3 %: C'est le nouvel adage du PS et de la gauche: travailler moins pour gagner moins: ça sent la pâle copie! icon_mrgreen

Et puis réduction des charges! mais c'est un cadeau fait aux patrons ça!
Et quiqui va payer? Le c.. tribuable déjà bien pressurisé, puisque nous ne sommes que 40% à payer l'impôt sur le revenu. Donc le déficit va encore exploser, mais ce n'est pas grave ce sont nos petits et arrières petits enfants qui vont payer. Aller les petits, faites des gamins pour nous permettre de vivre au dessus de nos moyens. ELLE EST PAS BELLE LA VIE! icon_cheesygrin
JC

"Jouis et fais jouir, sans faire de mal ni à toi ni à personne..."
Chamfort

Avatar du membre
Cépajuste
Messages : 514
Enregistré le : 18 déc. 2008, 00:00:00

Message non lu par Cépajuste » 17 août 2009, 17:13:00

Il faut bien comprendre que c’est un système qui a sa logique propre et qui s’autofinance : on exonère les employeurs de cotisations Unedic parce qu’avec les créations d’emplois liées au partage du temps de travail, ces cotisations ne seront plus nécessaires. Quant aux baisses de salaires, c’est la même chose : le chômage fait pression sur les salaires. Si on parvient à revenir au plein emploi, on permet aux salariés de négocier un partage de la valeur ajoutée plus favorable.

lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par lancelot » 17 août 2009, 18:06:00

LA clef réside donc dans le fait de revenir eu plein emploi ???

C'est pas gagné ...

Avatar du membre
Cépajuste
Messages : 514
Enregistré le : 18 déc. 2008, 00:00:00

Message non lu par Cépajuste » 17 août 2009, 18:21:00

lancelot a écrit : LA clef réside donc dans le fait de revenir eu plein emploi ???

C'est pas gagné ...
C’est un objectif tout à fait réalisable. Il ne faut pas oublier que jusqu’aux années 1973-74, on a connu le plein emploi avec peu de précarité. On a tendance aujourd’hui à considérer le chômage et la précarité comme des situations normales et naturelles alors qu’elles ne datent que de 35 ans environ. Quelle est la cause de la montée du chômage ? L’augmentation formidable de la productivité liée à l’automatisation qui s’est développée avec la révolution informatique. Or, la croissance n’est plus suffisante pour absorber les gains de productivité, et malheureusement il faut s’attendre dans les années qui viennent à une croissance beaucoup plus faible que celle que nous avons connu ces dernières années. On a donc le choix entre une explosion du chômage et de la précarité, avec les conséquences sur la cohésion sociale et l’augmentation des prélèvements pour y faire face, ou un partage du travail.

lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par lancelot » 17 août 2009, 20:35:00

Remarquez ... moi je suis pas contre. C'est un scénario qui en veut d'autres, moins alléchants. Le seul truc qui me gène est la cata annoncée si ça foire. Le privé n'est pas très réceptif à de nouvelles règles alors qu'ils ont déjà du mal avec celles qui existe.
Bon ... si les charges peuvent baisser a cette occasion ce dont je doute car l'effet sur le chomage tardera à se mettre en place, cela peut néanmoins constituer  un axe de réflexion.

Comment procéder pour alléger les charges rapidement afin de dynamiser l'emploi ?

Avatar du membre
Cépajuste
Messages : 514
Enregistré le : 18 déc. 2008, 00:00:00

Message non lu par Cépajuste » 17 août 2009, 20:49:00

lancelot a écrit : Le seul truc qui me gène est la cata annoncée si ça foire.
Quelle cata ? On conditionne les exonérations à l’augmentation des effectifs, c’est mieux que d’exonérer sans condition comme on le fait tout le temps. Et puis la cata, je crois qu'on y va si on ne fait rien.
lancelot a écrit :Le privé n'est pas très réceptif à de nouvelles règles alors qu'ils ont déjà du mal avec celles qui existe.
Environ 400 entreprises privées de toutes tailles, de tous les secteurs sont déjà passées à la semaine de 32 heures sur 4 jours.

lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par lancelot » 17 août 2009, 21:20:00

Augmenter les effectifs sans avoir au préalable augmenter son carnet de commandes ne séduira pas l'entrepreneur privé de type pme pmi.
Réduire les charges sur un  nouvel emploi ne réduira pas a néant le cout de ce nouveau salarié. dans un premier temps, il y aura donc augmentation de la masse salariale, ce qui n'est pas une charge, soit, mais est tout de même dans la colonne passif, une ecriture qui plombe les résultats.

Avatar du membre
Cépajuste
Messages : 514
Enregistré le : 18 déc. 2008, 00:00:00

Message non lu par Cépajuste » 17 août 2009, 21:56:00

Mais non, l’augmentation des effectifs a pour contrepartie la réduction du temps de travail, ce n’est pas lié au carnet de commandes, et c’est financé par l’exonération des cotisations Unedic (et pas seulement sur les emplois créés) et la diminution de 3 % en moyenne des salaires. On comprend pourquoi il n’est pas nécessaire que les salaires baissent fortement, 2% ou 3% en moyenne suffisent. Avec 3% de gagné sur les salaires et 8,3 % de gagnés sur les cotisations chômage, chaque salarié, ancien ou nouveau, "coûte" à peu près 11% de moins. L’entreprise peut donc embaucher 10 ou 12 % de personnes sans accroître ses dépenses.

Avatar du membre
Magicfly
Messages : 1599
Enregistré le : 29 juil. 2009, 00:00:00
Localisation : Sud Ouest

Message non lu par Magicfly » 17 août 2009, 22:54:00

Cépajuste a écrit :Mais non, l’augmentation des effectifs a pour contrepartie la réduction du temps de travail, ce n’est pas lié au carnet de commandes, et c’est financé par l’exonération des cotisations Unedic (et pas seulement sur les emplois créés) et la diminution de 3 % en moyenne des salaires. On comprend pourquoi il n’est pas nécessaire que les salaires baissent fortement, 2% ou 3% en moyenne suffisent. Avec 3% de gagné sur les salaires et 8,3 % de gagnés sur les cotisations chômage, chaque salarié, ancien ou nouveau, "coûte" à peu près 11% de moins. L’entreprise peut donc embaucher 10 ou 12 % de personnes sans accroître ses dépenses.
Moi j'appelle ça des calculs à la mord moi le noeud! Vous proposer à un patron qui est content de son personnel de réduire le temps de travail de plus 8 %, et d'embaucher l'équivalent en nouveaux qu'il ne connaît pas, à qui il devra assurer une formation, auquel il faudra un temps pour arriver au niveau de leurs anciens.
Je vais quand même vous faire un petit calcul simple:
Une entreprise de 10 salariés qui gagnent chacun le SMIC soit 1320€ mensuel (j'ai arrondi)
Ces 10 salariés acceptent une réduction de leur salaire de 3 % soit 39.6€, on arrondi à 40€ ce qui fait au total 400€ de moins à payer par le patron.
Il lui faut embaucher 0.8 personne, donc une personne pour compenser la baisse de 35 à 32h. soit un salaire mensuel de 1280€ (1320- 40=1280€) nouveau SMIC (je ne parle pas de ce qu'on fait de la valeur du SMIC qui est imposé par la loi: il faudra une loi pour le diminuer) 
Comme il ne paiera pas de charge, (je fais comme si toutes les charges lui seront dégrever ce qui ne sera pas le cas c'est certain par ex participation patronale à une mutuelle, primes diverses etc... Mais faisons comme si...)
Donc il restera à la charge du patron 1280-400=880€! Je ne parle pas des emmerdes pour y arriver, et des coûts induits comme revoir les programmes informatiques de calcul des paies qui sont souvent sous traitées à une boite spécialisée. Rappelles toi la me... que ça été lors du passage au 35h.
Si la gauche n’a que cela à proposer, elle va rester dans le trou un bout de temps !
JC

"Jouis et fais jouir, sans faire de mal ni à toi ni à personne..."
Chamfort

Avatar du membre
Cépajuste
Messages : 514
Enregistré le : 18 déc. 2008, 00:00:00

Message non lu par Cépajuste » 17 août 2009, 23:04:00

Dans votre exemple, vous ne prenez pas en compte le fait que l'employeur ne paierait plus de cotisations unedic pour ses 10 anciens employés. Je reviendrai sur le cas des très petites entreprises et des difficultés qu'elles pourraient rencontrer.

Avatar du membre
Magicfly
Messages : 1599
Enregistré le : 29 juil. 2009, 00:00:00
Localisation : Sud Ouest

Message non lu par Magicfly » 17 août 2009, 23:25:00

Cépajuste a écrit :Dans votre exemple, vous ne prenez pas en compte le fait que l'employeur ne paierait plus de cotisations unedic pour ses 10 anciens employés. Je reviendrai sur le cas des très petites entreprises et des difficultés qu'elles pourraient rencontrer.
Je ne savais pas, mais ça ne fait tjrs pas le compte! Et puis, ça veux dire que seuls les salariés paieront l'assurance chômage! Vous croyez cela possible? Qui va payer les chômeurs sinon les c.. tribuables!
Un autre pb occulté: Il faut s'attendre comme pour les 35H (où les fonctionnaires n'étaient pas concernés au départ) à ce que les fonc. réclament haut et fort: ce sont les contribuables qui vont payer ce nouvel afflut de 500 000 fonctionnaires de plus alors que nous en avons déjà 2000 000 de trop!
JC

"Jouis et fais jouir, sans faire de mal ni à toi ni à personne..."
Chamfort

Répondre

Retourner vers « Travail »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré