Les maisons à 15€ par jour sont arrivées

Venez discuter et débattre de l'actualité économique
Répondre
Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 34088
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Message non lu par politicien » 18 août 2009, 10:11:00

Bonjour,
 Ils sont « heu-reux » ! Ils n’ont que ce mot à la bouche pour évoquer ce qui leur arrive. Les familles en train de s’installer dans les premières maisons à 15 € actuellement en cours de livraison à Bouffémont (Val-d’Oise) vivent un bonheur quasi parfait. « Cela a suscité pas mal de jalousies autour de nous… On nous a traités de nantis ! » regrette toutefois un couple.   
Le dispositif mis en place par Christine Boutin lorsqu’elle était ministre du Logement permet d’acquérir sa maison à 15 € par jour pendant vingt-cinq ans. Leur maison coûte de l’ordre de 600 € par mois selon la durée de leur crédit et l’apport éventuel, soit un coût final de l’ordre de 180 000 à 200 000 €. Un prix défiant toute concurrence.

C’est donc dans la discrétion que depuis le mois de juin se succèdent les emménagements de ces six familles, toutes de Bouffémont. Il faut dire que le maire UMP de l’époque (avant les municipales de mars 2008), Guillaume Besnier, avait reçu une centaine de demandes de familles à revenus modestes voulant bénéficier du dispositif. Toutes les demandes n’ont pas pu être satisfaites, loin de là. Depuis la signature des compromis de vente parmi les tout premiers en France la municipalité a changé de couleur politique. Le nouveau maire PS, Claude Robert, a fait savoir qu’il préfèrait favoriser le logement collectif, contrairement à son prédécesseur. « Mais il accompagne bien l’opération initiée par son prédécesseur », rapporte l’une des six bénéficiaires.  
« On va payer 700 € par mois, comme quand on était locataires, mais on est chez nous », se félicite ce couple en train d’aménager le jardin. A l’intérieur, ils ont scellé le carrelage du rez-de-chaussée, posé le parquet à l’étage, terminé les peintures, aménagé la cuisine ouverte… « Le constructeur nous a bien écoutés, notamment pour l’installation d’une grande salle de bains plutôt qu’une troisième chambre… », souligne la mère de famille.
Les voisins, qui ont pris un crédit sur dix-huit ans pour cette opération, ont aussi des étoiles plein les yeux en faisant visiter leurs 106 m2. Au milieu des cartons pas encore tous déballés, deux des filles confient leur bonheur d’avoir quitté l’appartement HLM pour leur nouvelle maison, avec un grand jardin de 200 m2. « On n’arrête pas depuis notre arrivée, mais on est chez nous », ajoute un couple à l’approche de la cinquantaine qui goûte pour la première fois de son existence à la joie de devenir propriétaire. Eux ont pris un crédit sur quinze ans et devront également comme leurs voisins racheter leur terrain (entre 30 000 et 45 000 €) , avant de boucler définitivement l’opération.  Vous en pensez quoi ? Est-ce que ça peut permettre d'avoir plus de propriétaire ?   A plus tard, 
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 18 août 2009, 13:50:00

Cette idée est ue initiative à poursuivbre et elle est autrement plus interessante que le logement collectif cher à la gauche.

Saluons cependant la responsabilité du maire qui decide de poursuivr eet c'est bien normal, les orientations de l'équipe précedente en ce qui concerne l'accession sociale à la propriété, encore que ce dispositif reste, pour certaines familles relativement onéreux et qu'il devrait être accompagné de dispositifs complémentaires pour encourager les français à s'y convertir d'une part sans que cela leur apparaissent comme un risque inacceptable d'autre part.

Avatar du membre
artragis
Messages : 7962
Enregistré le : 29 janv. 2009, 00:00:00
Compte Twitter : @francoisdambrin
Contact :

Message non lu par artragis » 18 août 2009, 15:59:00

Heu... 700€/mois... Je sais pas mais nous on est propriétaire chez nous et mes parents payaient moins cher (ça ne vous regarde pas combien...)... Ou alors c'est vraiment de la grande barraque !
http://zestedesavoir.com une association pour la beauté du zeste.

Avatar du membre
Cépajuste
Messages : 514
Enregistré le : 18 déc. 2008, 00:00:00

Message non lu par Cépajuste » 18 août 2009, 17:55:00

artragis a écrit :Heu... 700€/mois... Je sais pas mais nous on est propriétaire chez nous et mes parents payaient moins cher (ça ne vous regarde pas combien...)... Ou alors c'est vraiment de la grande barraque !
Ca dépend de l’endroit aussi, mais ces maisons à 15 euros (comme les maisons Borloo) sont des maisons de lotissements, à l’architecture pauvre et peu écologiques. Il vaut mieux pour le même budget acheter dans l’ancien. Enfin je me demande si ces accédants font vraiment une bonne affaire en achetant un bien de mauvaise qualité pour 200.000 euros ? Est-ce qu’ils ne risquent pas d’avoir du mal à la revendre sans faire une moins-value, dans quelques années ?

Les maisons Borloo avaient fait un flop et ça risque d’être la même chose avec les maisons Boutin. Il devait y en avoir 5000 cette année et combien sont livrées ? Ca doit se compter sur les doigts de la main… Mais bon, faire des reportages pour montrer l’émerveillement de ces braves gens, très bien… ça fait de la pub à Boutin qui en a bien besoin… On est quand même dans le gadget, ce n’est pas avec ce genre de dispositif qu’on va résoudre le problème du logement.

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 18 août 2009, 19:56:00

L'objectif de l'accession sociale à la proprieté, lorsqu'elle est correctement mise en place est de permettre aux locataires modestes de devenir propriétaires du logement qu'ils occupent par le simple paiement du loyer au bout d'un certain nombre d'années.

Une fois propriétaire ils se voient contraint d'en assurer l'entretien qui ne pèse plus sur les collectivités qui doivent utiliser les fonds à la construction de ce type de logement.

Outre l'amélioration du parc locatif, cela a le mérite de sensibiliser les gens aux biens immobiliers et aux communes à envisager les plans urbains à long terme et non plus sur la seule durée du mandat.

Avatar du membre
Cépajuste
Messages : 514
Enregistré le : 18 déc. 2008, 00:00:00

Message non lu par Cépajuste » 18 août 2009, 20:08:00

On peut tourner le problème dans tous les sens, pour que les gens deviennent propriétaires, il faut que l’immobilier soit abordable et que les salariés aient assez de pouvoir d’achat et une relative sécurité d’emploi. Sinon on endette les gens dans des conditions et sur des durées déraisonnables, et on voit ce que ça peut donner avec la crise des subprimes.

Je ne suis pas contre l’accession à la propriété, mais vouloir la généraliser pour supprimer le logement social me semble être une entreprise très dangereuse.

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 18 août 2009, 20:13:00

Attention, je récuse les subprimes à l'américaine pour y préférer l'accession sociale à la propriété.

Evidemment, il ne s'agit pas d'endetter les salariés qui subissent actuellement de la precarité et de l'instabilité professionnelles risquant de fragiliser la croissance et de retarder la reprise mais de prendre en compte les réalités faisant qu'ils payent un loyer pour occuper à vie un logement collectif dont il pourrait devenir propriétaire par le paiement de ce loyer.

Avatar du membre
Cépajuste
Messages : 514
Enregistré le : 18 déc. 2008, 00:00:00

Message non lu par Cépajuste » 18 août 2009, 20:17:00

kpmpf a écrit :Attention, je récuse les subprimes à l'américaine pour y préférer l'accession sociale à la propriété.

Evidemment, il ne s'agit pas d'endetter les salariés qui subissent actuellement de la precarité et de l'instabilité professionnelles risquant de fragiliser la croissance et de retarder la reprise mais de prendre en compte les réalités faisant qu'ils payent un loyer pour occuper à vie un logement collectif dont il pourrait devenir propriétaire par le paiement de ce loyer.
C’est bien rare de nos jours, des gens qui occupent un même logement a vie…
Etant donné l’état de délabrement des cités, étant donné aussi qu’on les dynamite au bout de 30 ans, je ne pense pas que les locataires HLM soient assez bêtes pour acheter leur logement dans de telles conditions.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 18 août 2009, 22:11:00

Je ne sais pas où Cépajuste a décidé que ces maisons étaient de mauvaise qualité.

Image
« Ma maison pour 15 €uros par jour » : mode d'emploi
Image [ Demande de renseignements ] Partenaire fondateur de la Charte « Propriétaire de ma maison pour 15€ par jour » avec le Groupe Caisse d’Epargne, le Groupe Maisons France Confort est l’un des rares constructeurs en France à proposer des maisons à 15 euros par jour.Les ménages concernés

Vous pouvez devenir propriétaire pour 15 euros par jour, à 5 conditions :
Imagesi vous n’êtes pas déjà propriétaire (Primo-Accession uniquement).
Imagesi vous achetez une maison neuve ou si vous faites construire.
Imagesi vous avez au moins 1 enfant.
Imagesi vous bénéficiez d’une aide à l’accession à la propriété attribuée par une ou plusieurs collectivités locales du lieu d’implantation de la maison.
Imagesi en 2006, les revenus nets de votre foyer ne dépassaient pas les montants ci-dessous :
[table cellpadding="1" cellspacing="1" border="1" align="center" width="440"][tr][td colspan="1" rowspan="1"]Nombre de pers. dans votre foyer [/td][td colspan="1" rowspan="1"]Zones A [/td][td colspan="1" rowspan="1"]Zones B et C [/td][/tr][tr][td colspan="1" rowspan="1"]1 [/td][td colspan="1" rowspan="1"]27 638 € [/td][td colspan="1" rowspan="1"]23 688 € [/td][/tr][tr][td colspan="1" rowspan="1"]2 [/td][td colspan="1" rowspan="1"]35 525 € [/td][td colspan="1" rowspan="1"]31 588 € [/td][/tr][tr][td colspan="1" rowspan="1"]3 [/td][td colspan="1" rowspan="1"]40 488 € [/td][td colspan="1" rowspan="1"]36 538 € [/td][/tr][tr][td colspan="1" rowspan="1"]4 [/td][td colspan="1" rowspan="1"]44 425 € [/td][td colspan="1" rowspan="1"]40 488 € [/td][/tr][tr][td colspan="1" rowspan="1"]5 [/td][td colspan="1" rowspan="1"]48 363 € [/td][td colspan="1" rowspan="1"]44 425 €  [/td][/tr][tr][td colspan="1" rowspan="1"]pers. supp. [/td][td colspan="1" rowspan="1"]0 [/td][td colspan="1" rowspan="1"]0  [/td][/tr][/table]

Zone A : Grande agglomération parisienne, Côte d’Azur, Genevois français
Zone B : Ile de France hors zone A, agglomérations de plus de 50 000 habitants,
quelques secteurs littoraux ou frontaliers
Zone C : le reste du territoire
Les territoires concernés

Les territoires concernés sont ceux sur lesquels une ou plusieurs collectivités locales attribuent aux primo-accédants l'aide à l'accession sociale à la propriété nécessaire pour leur permettre d'obtenir un PASS-FONCIER®, étant rappelé que celui-ci ouvre droit à la TVA à 5,5%.
L'aide doit obligatoirement prendre la forme :
Imagesoit d'une subvention ;
Imagesoit d'une bonification permettant l'octroi d'un prêt ne portant pas intérêt ou portant intérêt à un taux réduit par rapport aux conditions du marché.
Le montant de la subvention accordée ou le coût de la bonification supporté par la ou les collectivité(s) locale(s) doit être supérieur ou égal aux seuils suivants :
[table cellpadding="1" cellspacing="1" border="1" align="center" width="440"][tr][td colspan="1" rowspan="1"]Nombre de personnes destinées à occuper le logement [/td][td colspan="1" rowspan="1"]Zones A [/td][td colspan="1" rowspan="1"]Zones B et C [/td][/tr][tr][td colspan="1" rowspan="1"]3 et moins [/td][td colspan="1" rowspan="1"]4 000 €  [/td][td colspan="1" rowspan="1"]3 000 €  [/td][/tr][tr][td colspan="1" rowspan="1"]4 et plus [/td][td colspan="1" rowspan="1"]5 000 € [/td][td colspan="1" rowspan="1"]4 000 €  [/td][/tr][/table]
Les collectivités locales qui signeront la présente Charte s'engageront :
Image
à faire prendre, dans les meilleurs délais, les décisions nécessaires pour la mise en place de ces aides ;
Imageà communiquer cette information au gestionnaire de la base de données du site Internet dédié prévus à l'article 10 ;
Imageà favoriser la mise à disposition des terrains constructibles en habitat individuel diffus ou groupé, hors copropriété, ou la constructibilité de terrains adaptés à ce type d'habitat.
Quel terrain pour ma maison?

Les terrains concernés sont tous les terrains constructibles et non seulement les terrains prêtés par la commune. La superficie du terrain hors bâti est d'au moins 250 m2.
ImageImageImage ImageLa maison sera implantée sur un terrain nivelé, viabilisé et raccordé au réseau.
ImageSes fondations seront dimensionnées en fonction des caractéristiques du sol.
ImageLe terrain, une fois la construction achevée, est livré avec les terres mises en formes, permettant l'engazonnement et les plantations futures.
ImageLes réalisations doivent respecter les dispositions locales d’urbanisme (implantation, clôture, aménagement du terrain, 1 place de stationnement ...).
ImageL’implantation et la qualité architecturale de la maison doivent lui permettre d’intégrer harmonieusement l’environnement.
ImageEn ville, en maison isolée, en lotissement, toutes les solutions ont été envisagées.  


 Les logements concernés : oui, vous êtes libre de votre choix.
Surface habitable minimum de 85 m2.
Dans toutes nos régions nous proposons des maisons entrant dans le dispositif : notamment avec les Gammes : Open, Villageoise, Privilège, Performance.
Image Image Image
ImageLa maison vous sera livrée prête à habiter, hormis les finitions d’embellissement laissées à votre choix.
ImageLes murs auront reçu une peinture permettant un aménagement sans finitions supplémentaires si vous le souhaitez.
ImageLa cuisine sera prête à recevoir l’ensemble des équipements électroménager.
ImageCette maison sera largement au-dessus des normes en vigueur : sa consommation énergétique sera 10 % inférieure aux normes en cours ; elle bénéficiera de systèmes pour une meilleure maîtrise des consommations en eau et électricité ; elle sera pré-équipée pour internet en intégrant le très haut débit.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
Cépajuste
Messages : 514
Enregistré le : 18 déc. 2008, 00:00:00

Message non lu par Cépajuste » 18 août 2009, 22:28:00

mps a écrit : Je ne sais pas où Cépajuste a décidé que ces maisons étaient de mauvaise qualité.
C'est ce que disent les architectes : http://www.maisonapart.com/edito/immobi ... son-a-15-e…

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 19 août 2009, 07:44:00

Non, les architectes ne dénient nullement la qualité des maisons. Ils contestent l'étalement urbanistique, lui préférant des concentrations verticales, qui leur rapporte beaucoup plus.

Et se fichent du bonheur qu'ont les gens à être chez eux, sur un petit arpent de terre, plutôt que de vivre empillés comme des boites à chaussures dans un lieu de stockage.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par lancelot » 19 août 2009, 17:14:00

La petite maison dans la prairie quoi ....
Ca y est je vous ai reconnue : vous êtes Nelly Olson, la fille de l'épicier !

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 19 août 2009, 19:12:00

En Belgique, il y a 75 % de propriétaires :en France, 55 %, ce qui en fait le taux le plus bas d'europe !

Pourquoi ? Une politique visant à garder les militants sous la main (et sous la coupe) des logement sociaux, et de ceux qui en vivent icon_evil

Pas étonnant qu'on décrie toute tentative de faciliter l'accès à la propriété ...
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Répondre

Retourner vers « Economie »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : fan2machiavel