Quels enfants fabriquons-nous ?

venez parler des sujets de société qui vous concerne ( drogue, alcool, avortement...)
Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 01 sept. 2009, 22:19:00

On nous serine avec la "société à deux vitesses", mais on ne parle pas assez de l'éducation à deux vitesses ...

D'un côté, on usine à la chaînes de gros ramollos, qui commecent dans la vie avec une école qui doit les "épanouir" (et non les instruire), des parents qui doivent les "comprendre" plutôt que de les élever au sens premier du mot, des profs qui doivent s'adapter à eux (plutôt que de leur appredre à s'adapter à vie), etc.

Il en résulte de pauvres gosses en apensanteur, qui parfois  se suicident à la moindre contrariété, ont besoin d'une "période d'adaptation" quand il passe de l'école au collège, voire même d'une assistance psychologique quand ils entrent à l'Univ ... et qui nne supporteront sans doute les vicissitudes profesionnelles que si Maman les accompagne, ou s'ils peuvent se goinfrer de joints et de psychotropes ...

Et puis, il y a les autres ... Les gosses qui font leur lit au carré, rendent service, étudient, apprennent des langues, se passionnent pour la conquête spatiale ou les limaces, gagnent précocement leur argent de poche, et s'amusent de tout.

Cette semaine, la Hollande s'effrayait d'une petit fille de 13 ans, raissante et très mûre, qui s'apprêtait à partir faire le tour du monde en solitaire sur un voilier, avec la bénédiction de ses parents. Une Juge suspendait le départ de deux mois, le temps de s'assurer que l'enfant pouvait réellement le faire. Et malgré qu'il soit convenu qu'elle suivrait sa scolarité sur Internet, et passerait ses examens.

A son secours, un garçon anglais (beau comme un camion) qui expliquait :
- j'ai fait ma première traversée transatlantique en solitaire à 14 ans ;
- puis, à 15 ans, un tour du monde, toujours en solitaire, pendant deux ans ;
Si on est bien préparé, techniquement et mentalement, cela ne pose aucun problème ...
Et comme j'ai eu le temps d'étudier, je suis désormais en seconde année d'université ...

Combien de nos niquedouilles seraient-ils aptes, à cet age, à se prendre aussi totalement en charge et à surmonter tant de difficultés tout seuls ?

Je songeais à ces capitaines de 15 ans, qui faisaient merveilles dans la Grande Armée. Où à ces petits émigrants de 14 ans qui ont quitté tout seuls l'europe pour faire des fortunes en Amérique ...

Pourquoi n'arrivons-nous plus à sortir les gosses de la nursery avant 25 ans ? E encore ... 
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

anonyme
Messages : 1256
Enregistré le : 15 juin 2009, 00:00:00

Message non lu par anonyme » 01 sept. 2009, 22:30:00

Ce serait presque pas mal, ce texte, si ce n'est que la place d'un enfant n'est pas dans l'armée... Sur la mer, si on veut, mais pas de tenir des armes !!

Avatar du membre
lucifer
Messages : 4158
Enregistré le : 17 janv. 2009, 00:00:00
Localisation : Naoned

Message non lu par lucifer » 01 sept. 2009, 22:35:00

Pour le coup des 25 ans, c'est un peu la société qui veut ça. Les etudes ont diminuées en difficulté, ce qui fait que les gosses en font plus longtemps, pour avoir des diplomes qu'ils n'auraient jamais eu il y a 20 ans. Mais c'est comme ça, on recherche la quantité de diplomés plutot que la qualité.
C'est une nouvelle donne dont les effets pervers commencent à ce voir quand on voit des JTS avec un BTS avec une intelligence qui frole le zéro et une pretention qui flirte avec le 100.

Pour le reste, on est passé des gosses à qui ont ne passait rien, au gamins à qui on doit tout.
Regarde le nombre de gamins qui ne savent pas jouer sans faire des caprices à la limite de l'hysterie. Perso, je me serais pris deux baffes, et à l'epoque, j'aurais su pourquoi je pleurais.
Il n'aurait pas fallu que je critique les flics, les profs, et les curés, chez mes parents.
Ces valeurs etaient elles correctes ? Je n'en sais rien du tout, mais en tout cas, je n'en suis pas mort et n'ai pas de sequelles.

Maintennant, on leur passe tout. Il ne veut pas etudier ? Pas grave
Il deconne dans la rue à 12 ans ? Normal, faut que jeunesse se passe.
Il traine à fumer le joint ? Pas grave, c'est la société pourrie qui le force à faire ça.

Bref, sans vouloir passer pour un vieux reac, les valeurs primaires ne sont plus dans le vent. On leur apprend que cracher sur les profs, les flics, est normal. Que c'est ces gens qui sont méchants.

J'en suis à 4 engueulades à la sortie de l'ecole, car maintenant, les parents prennent la defense de leur gosse pour ce qui se passe entre enfants dans la cours de recré. Ils n'ont que la version de leur propre rejeton, mais lui font une confiance aveugle.

Nous somme là pour élever nos enfants, mais force est de constater que plus le temps passe, plus c'est eux qui nous éleve.
Y a comme un probleme, non ?
Maintenant que j'habite en province, je suis devenu peace and love. Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil ( surtout les descendants d'immigrés des cités que j'adore dorénavant )

anonyme
Messages : 1256
Enregistré le : 15 juin 2009, 00:00:00

Message non lu par anonyme » 01 sept. 2009, 22:45:00

L'attitude de l'adulte qui baffoue l'autorité, se gare sur les trottoirs ou sur les places handicapés, traite la caissière du supermarché comme une esclave, joue les roublards à longueur de temps y est pour quelque chose.


Il faut avoir vu le dernier scketch du film de Dino Risi : "les monstres" pour comprendre que la réalité à dépassé la fiction : on montre tous les jours à nos enfants que nous avons plus que des droits et plus aucun devoir !!

Avatar du membre
lucifer
Messages : 4158
Enregistré le : 17 janv. 2009, 00:00:00
Localisation : Naoned

Message non lu par lucifer » 01 sept. 2009, 23:16:00

Parfaitement exact, bien souvent, les parents sont les premiers responsables (je l'ai toujours dit) et se doivent de montrer l'exemple.
Les gamins naissent tous identiques, c'est au contact des parents qu'ils se forgent une idée de la marche à suivre.
Question indiscipline, les adultes n'ont rien à envier au enfants.

Pour les places handicapés, je mettrais pas une prune, je retirerais le permit. C'est facho, je sais, mais moins que de dénigrer une personne dépendante de ces places.

Mais sans en arriver là, sommes nous vraiment tous irreprochables tous les jours ? Non, c'est un fait.
Mais le pire, c'est encore une fois à la sortie de l'ecole. Des personnes estimant et se vantant d'aimer leur progeniture, et qui ne les attache pas à l'arriere de la voiture. C'est assassin , comme si la vie des gosses n'avait aucune importance. Vous remarquerez souvent que eux, conducteurs, s'attachent.
Vas dire aux gamins plus tard qu'il est dangereux de rouler sans ceinture .......

Tu sais, anonyme, mes propos sont parfois assez directs dans mes posts, et parfois limites (je l'admets) quand il s'agit de la loi et de sont application.
Sur ce point, je n'incrimine pas plus les jeunes que les anciens.
Il est vrai qu'on remarque plus les gosses car ils sont en groupe, et les conneries, ils les font à plusieurs. L'adulte, ces incivilités, il les fait souvent seul, c'est moins visible, mais tout aussi frequent.

L'incivisme et l'egoisme sont devenus un vrai probleme national de nos jours, et on va pas vers une amelioration.
Maintenant que j'habite en province, je suis devenu peace and love. Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil ( surtout les descendants d'immigrés des cités que j'adore dorénavant )

Avatar du membre
Libre penseur
Messages : 2167
Enregistré le : 17 nov. 2008, 00:00:00
Localisation : Vendée

Message non lu par Libre penseur » 05 sept. 2009, 02:48:00

 
Pour le coup des 25 ans, c'est un peu la société qui veut ça. Les etudes ont diminuées en difficulté, ce qui fait que les gosses en font plus longtemps, pour avoir des diplomes qu'ils n'auraient jamais eu il y a 20 ans. Mais c'est comme ça, on recherche la quantité de diplomés plutot que la qualité.
As-tu des preuves de ce que tu avances? car même si c'est parfois vrais pour le bac, ce n'est pas le cas pour les licences, masters...etc

.../...

C'est le fameux problème de l'enfant roi. facteurs aggravants: gosses pourris gatés, parents irresponsables, divorcés... Mais l'éducation parentale n'est pas la seule cause, le problème est plus global, et totalement lié à l'environnement général de l'enfant.
En fait ce n'est pas plus la faute aux parents qu'à la société, tout est fait pour rendre les nouvelles générations totalement dépendantes de leurs parents. Les causes sont sociétales.

anonyme
Messages : 1256
Enregistré le : 15 juin 2009, 00:00:00

Message non lu par anonyme » 05 sept. 2009, 09:45:00

En ce qui concerne le niveau d'études, il suffit d'aller sur les divers forums où des personnes (jeunes) qui se présentent comme diplomés (disent elles tout la vérité, j'en sais rien, mais il parait qu'il ne faut pas mettre en doute la parole de son interlocuteur) éditent des textes d'une pauvreté non seulement orthographique, mais aussi syntaxique, voire de simple connaissance du vocabulaire, qui font frémir par l'ignorance crasse qu'ils laissent transparaitre... 


Travaillant dans un secteur où l'on côtoie beaucoup d'étudiants, je peux vraiment vous confirmer que pour la majorité d'entre eux, cela ne vole pas bien haut !!

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 05 sept. 2009, 10:08:00

J'ai eu récemment à corriger des épreuves écrites de diplômés universitaires belges. Pas mieux ! La moitié des copions avaient plus de 20 fautes grossières, des phrases sans verbe ni ponctuation, et trahissaient l'incapacité du récipiendaire à résumer une article de journal de 40 lignes (où pourtant les mots étaient simplement à recopier, question orthographe).

Mais il y a aussi des Artargis qui, si mes souvenirs sont bons, aurait 17 ou 18 ans ... Il faudrait lui demander dans quelle potion magique elle est tombée ... icon_biggrin
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par lancelot » 05 sept. 2009, 10:49:00

Si on se limite a l'ortographe, la tournure des phrases, etc ... y'a pas photo.
Même mon fils (prépa + grande école ingénieur, 25 ans, dans la vie active depuis 1 an) lorsqu'il m'écrit n'est pas exempt de fautes ... assez typées ...

Il est pourtant plus intelligent que son père ... qui en fait peu.


Cela étant, je suis un peu comme libre penseur, l'enfant "Roi" c'est une faillite collective : Parents, système d'éducation, Environnement, Médias ... etc ...

Georges
Messages : 6994
Enregistré le : 28 févr. 2009, 00:00:00
Parti Politique : Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA)
Localisation : Village de Normandie

Message non lu par Georges » 05 sept. 2009, 12:10:00

Il est pourtant plus intelligent que son père ... qui en fait peu.

Il n'est pas plus intelligent que son père; il est plus instruit que son père.

anonyme
Messages : 1256
Enregistré le : 15 juin 2009, 00:00:00

Message non lu par anonyme » 05 sept. 2009, 12:22:00

Georges a écrit :Il est pourtant plus intelligent que son père ... qui en fait peu.
Il n'est pas plus intelligent que son père; il est plus instruit que son père.


Exact ! Ne confondons pas...

Avatar du membre
Libre penseur
Messages : 2167
Enregistré le : 17 nov. 2008, 00:00:00
Localisation : Vendée

Message non lu par Libre penseur » 05 sept. 2009, 13:16:00

anonynme a écrit : En ce qui concerne le niveau d'études, il suffit d'aller sur les divers forums où des personnes (jeunes) qui se présentent comme diplomés (disent elles tout la vérité, j'en sais rien, mais il parait qu'il ne faut pas mettre en doute la parole de son interlocuteur) éditent des textes d'une pauvreté non seulement orthographique, mais aussi syntaxique, voire de simple connaissance du vocabulaire, qui font frémir par l'ignorance crasse qu'ils laissent transparaitre... 

Travaillant dans un secteur où l'on côtoie beaucoup d'étudiants, je peux vraiment vous confirmer que pour la majorité d'entre eux, cela ne vole pas bien haut !!

Dire que l'orthographe et la syntaxe des plus jeune est exécrable est une chose, dire que les étudiants sont des ignares en est une autre. Je pense surtout qu'ils ne maitrisent pas le même savoir.
mps a écrit :
J'ai eu récemment à corriger des épreuves écrites de diplômés universitaires belges. Pas mieux ! La moitié des copions avaient plus de 20 fautes grossières, des phrases sans verbe ni ponctuation, et trahissaient l'incapacité du récipiendaire à résumer une article de journal de 40 lignes (où pourtant les mots étaient simplement à recopier, question orthographe).
Mais il y a aussi des Artargis qui, si mes souvenirs sont bons, aurait 17 ou 18 ans ... Il faudrait lui demander dans quelle potion magique elle est tombée ... icon_biggrin

Preuve, qu'il y a des exceptions à la règle, et c'est loin d'être le seul.
lancelot a écrit :
Si on se limite a l'ortographe, la tournure des phrases, etc ... y'a pas photo.
Même mon fils (prépa + grande école ingénieur, 25 ans, dans la vie active depuis 1 an) lorsqu'il m'écrit n'est pas exempt de fautes ... assez typées ...

Il est pourtant plus intelligent que son père ... qui en fait peu.

Cela étant, je suis un peu comme libre penseur, l'enfant "Roi" c'est une faillite collective : Parents, système d'éducation, Environnement, Médias ... etc ...

Alors, tu as tout compris mon cher lancelot, il n'y a qu'a regarder 5 minutes les programmes tv pour se rendre compte de la déchéance culturelle de notre société.

.../...

Faisant partis de la tranche jeune de ce forum, comme Politicien, Artragis...etc , et bien que, ô messieurs, n'ayant pas votre grande culture, je me permet un temps soit peu de prendre la défense des nouvelles générations.

Je pense que certains ont une vue stéréotypé de la jeunesse, tous des bon à rien, des ignares, des incultes, des fainéants, j'en passe et des meilleurs... il est pourtant claire que c'est le temps révolus de nos pères qui fit l'avenir de nos fils, n'est ce pas?
 
Plus sérieusement, essayons d'expliquer les causes de ce phénomène;

-la proportion de jeune faisant des études supérieurs n'est pas la même qu'il y a trente ans.
-les matières dites de base (français, maths, histoire-géo) sont moins privilégiés qu'il y a trente ans, aujourd'hui l'enseignement est plus général.
-l'évolution des modes de vie, des moeurs interagit sur l'éducation. (famille mono-parentale, mère au travail...etc)
 

En ligne
Avatar du membre
artragis
Messages : 7962
Enregistré le : 29 janv. 2009, 00:00:00
Compte Twitter : @francoisdambrin
Contact :

Message non lu par artragis » 05 sept. 2009, 13:43:00

Ha les enfants rois, les faiblesses orthographiques, la récession des esprits scientifique (qui font pourtant, encore la célébrité de la France)...
Je vis en plein dedans moi! Alors, pour voir un peu de quoi ça parle un enfant roi, j'avais fait une satire à un moment ici, mais fait est de constater que, non on ne peut pas généraliser.

Je suis un "élève en situation de réussite" si on veut voir les choses comme ça et donc, comme je suis curieux (et scientifique) je ne réfère pas au modèle type de l'élève actuel. Le problème, aujourd'hui, ce n'est pas l'échec, ni l'abscence de niveau de la part des élèves, c'est le refus de glorifier la réussite et d'accepter l'échec.
Je m'explique, la remarque type d'un prof fraichement capesien quand on lui demande s'il est pour ou contre l'affichage d'un tableau d'honneur dans les cours des collèges et lycées sera "les bons élèves sont déjà suffisamment récompensés par leur notes". A côté de cela, puisque aller dans des classes à part (enfin je veux dire les classes technologiques en collège, les classes d'adaptation...) est considéré par les beaux pédagogues comme une cituation d'échec cuisant, on a créé le collège unique, soit tout le monde arrive en troisième.
Seulement tout le monde n'a pas les capacités (rarement), la motivation(moins rarement...) ou la possibilité d'envisager une troisième potable, je ne parle pas des braleurs ici.
Je ne reviendrai pas sur les deux exemples (que j'ai sûrement déjà donné) pour prouver que le système français de passerelles est sûrement le meilleur qu'il soit ! Seulement parents, élèves et gouvernement se font eux même une image de ces passerelles qui est très dépréciative, le bac pro redeviens seulement depuis deux/trois ans un diplôme correct et accepté par une large majorité, avant il était un signe d'échec, en somme bac pro c'était la poubelle.

Quant à ceux qui viennent dire que les maths, les sciences en général sont moins enseignées et à moins haut niveau, c'est faux ! La seule chose qui est moins enseignée, c'est la rigueur, que ça soit dans l'orthographe ou dans la logique du raisonnement.

mainenant, oui de plus en plus de diplômes sont bradés, le bac, quelques BTS (heureusement minoritaires)... Et oui il y a des prétencieux, comme partout.

Ps à mps, j'ai 17 ans et demi et je suis un garçon...
http://zestedesavoir.com une association pour la beauté du zeste.

Avatar du membre
Libre penseur
Messages : 2167
Enregistré le : 17 nov. 2008, 00:00:00
Localisation : Vendée

Message non lu par Libre penseur » 05 sept. 2009, 14:48:00

Quant à ceux qui viennent dire que les maths, les sciences en général sont moins enseignées et à moins haut niveau, c'est faux ! La seule chose qui est moins enseignée, c'est la rigueur, que ça soit dans l'orthographe ou dans la logique du raisonnement.
Je suis plutôt d'accord, je dirais même que les programmes sont plus complet qu'auparavant, il s'agit effectivement d'un problème d'attention, de rigueur et surtout de travail. L'enseignement pédagogique est aussi à revoir, notamment en Français.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 05 sept. 2009, 16:18:00

Tout cela est bien joli "en interne", mais quelle sera la place réservée à ces diplômés incapables de rédiger une note succinte, d'écrire sans faute, d'avoir de la rigueur et de la précision dans leur travail ?

Je vois de plus en pus l'éducation nationale comme un grande usine à futurs frustrés.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Répondre

Retourner vers « Société »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré